Sénateur Henry Wilson du Massachusetts

Henry Wilson (1812–1875) fut sénateur américain de 1855 à 1873, ainsi que le 18e vice-président des États-Unis. En tant que politicien, il se battit pour l'abolition de l'esclavage et pour l'égalité des droits des Noirs. Il contribua à la création du Parti du sol libre en 1848, qui s'opposait à l'extension de l'esclavage dans les territoires américains récemment acquis, et édita le journal du parti, Emancipator & Republican, à Boston. En 1855, Wilson fut élu au Sénat américain comme membre du mouvement Know Nothing (ou Parti américain), parti opposé aux immigrants et aux catholiques et qu'il tenta de convertir à la lutte contre l'esclavage. Quelques années plus tard, il rejoignit le Parti républicain, qu'il contribua également à créer, et fut un partisan actif de son candidat à la présidence, Abraham Lincoln. Lorsque la guerre de Sécession éclata, Wilson était président du Comité sénatorial aux affaires militaires, et il rédigea la première loi de la conscription. Il occupa le poste de vice-président durant le second terme du président Ulysses S. Grant (1873–1875). Il passa alors le plus clair de son temps à écrire Histoire de l'ascension et de la chute de la puissance esclavagiste en Amérique, ouvrage en trois volumes sur la guerre de Sécession. Il mourut en cours de mandat. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

François d'Orléans, prince de Joinville

François-Ferdinand-Philippe-Louis-Marie d'Orléans, prince de Joinville (1818–1900), fut officier de la marine française, écrivain et artiste. Né à Neuilly-sur-Seine et fils de Louis-Philippe, duc d’Orléans, qui devint plus tard roi de France de 1830 à 1848. Le prince de Joinville servit avec distinction lors de la bataille de Veracruz (1838), qui se termina par la capture française de la ville et d'une grande partie de la marine mexicaine. Il commanda l'expédition du « retour des cendres » qui ramena le corps de Napoléon en France, en provenance de Sainte-Hélène (1840), et dirigea les opérations au large de la côte marocaine (1844). Après la chute de la monarchie en 1848, il quitta la France pour l'Angleterre. En 1861, il se rendit aux États-Unis afin d'apporter son soutien au président Abraham Lincoln. L'année suivante, il accompagna le général McClellan dans la Campagne péninsulaire qu'il décrivit dans un livre, Campagne de l'Armée du Potomac, publié en 1862. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Daniel S. Dickinson, procureur général de l'État de New York

Daniel Stevens Dickinson (1800–1866) fut sénateur américain de 1844 à 1851 et procureur général de New York en 1861. Né à Goshen, dans le Connecticut, et élevé à Guilford, dans l'État de New York, il étudia le droit et fut admis au barreau de New York en 1828. En 1844, il fut choisi afin de pourvoir un siège démocrate au Sénat américain et occupa ce poste jusqu'en 1851. Il quitta le Parti démocrate en 1848 afin de devenir membre du Parti du sol libre, qui s'opposait à l'extension de l'esclavage dans les territoires américains récemment acquis. Il apporta son soutien à Abraham Lincoln lors des élections présidentielles de 1860 et fut démocrate durant la guerre de Sécession. Après le conflit, Lincoln le nomma procureur des États-Unis pour le district sud de New York, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Prince Pierre d'Orléans, duc de Penthièvre

Pierre Philippe Jean Marie d'Orléans, duc de Penthièvre (1845–1919), fut le petit-fils de Louis-Philippe, duc d’Orléans et roi de France de 1830 à 1848. En 1861, il se rendit à New York avec son père, le prince de Joinville, et deux de ses cousins, le prince Robert d’Orléans, duc de Chartres, et le prince Philippe d’Orléans, comte de Paris, afin d'apporter leur soutien au président Abraham Lincoln dans la guerre de Sécession américaine. Le duc de Penthièvre étudia à l'Académie de la marine des États-Unis. En 1863, il reçut un poste honoraire en tant qu'enseigne sur l'USS John Adams. Il démissionna en 1864 et retourna en Europe. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Cassius Marcellus Clay, ambassadeur des États-Unis en Russie

Cassius Marcellus Clay (1810–1903), diplomate américain, fut également un général de l'Union pendant la guerre de Sécession. Né à White Hall, dans le Kentucky, il fut diplômé de l'université de Yale et servit dans la guerre américano-mexicaine (1846–1848). Fervent abolitionniste et réformateur issu du Sud, il dut souvent défendre sa vie et ses biens contre des menaces provenant de personnes portées par des intérêts esclavagistes. Durant la guerre de Sécession, il occupa le poste d'ambassadeur des États-Unis en Russie de 1861 à 1862, puis de 1863 à 1869. On lui attribue l'obtention du soutien des Russes en faveur de l'Union. En 1867, il fut impliqué dans les négociations concernant l'acquisition de l'Alaska. Il quitta momentanément cette fonction en 1862 afin de servir comme major-général dans l'armée de l'Union. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

William Sprague IV, gouverneur de Rhode Island

William Sprague IV (1830–1915), riche fabricant de textiles, fut également politicien et gouverneur de Rhode Island de 1860 à 1863. Il siégea au Sénat américain de 1863 à 1875. Né à Cranston, dans le Rhode Island, il étudia à l'institut Irving à Tarrytown, dans l'État de New York. Suite au meurtre de son père, il fut contraint d'abandonner ses études afin de s'occuper de l'entreprise familiale. Il joua un rôle fondamental, en tant que gouverneur, dans l'organisation des troupes pour la guerre de Sécession. Il accompagna un régiment d'infanterie de Rhode Island lors de la première bataille de Bull Run, au cours de laquelle le cheval qu'il montait fut tué par balle. Bien qu'ouvertement démocrate, il vota souvent en faveur de l'administration du président Abraham Lincoln. En 1863, il épousa Katherine Chase, fille de Salmon P. Chase, alors secrétaire du Trésor. Le couple eut quatre enfants, avant de divorcer en 1882. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.