Brigadier général Samuel P. Heintzelman

Samuel Peter Heintzelman (1805–1880) fut général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à Manheim, en Pennsylvanie, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1826 et servit durant la guerre américano-mexicaine (1846-1848). Pendant la guerre de Sécession, il commanda une division dans la première bataille de Bull Run (également appelée première bataille de Manassas) et, en tant que commandant de corps, il mena les attaques de l'Union lors de la Campagne péninsulaire de 1862 et lors de la seconde bataille de Bull Run. En raison de ses résultats médiocres en tant que commandant de corps, il fut réaffecté au District militaire de Washington, où il demeura pendant deux ans. Il fut ensuite transféré au département du Nord à Columbus, dans l'Ohio, où il servit jusqu'à la fin de la guerre. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Richard Lyons, ambassadeur britannique aux États-Unis

Richard Bickerton Pemell Lyons (1817–1887) fut officier de la marine britannique et diplomate. Ambassadeur britannique à Washington (district de Columbia) durant la guerre de Sécession, il est connu pour avoir conduit les négociations entre les États-Unis et la Grande-Bretagne lors de l'affaire du Trent qui faillit provoquer un conflit entre les deux pays en 1861. Les diplomates confédérés James Murray Mason et John Slidell étaient à bord du navire postal britannique à vapeur Trent en route pour l'Europe lorsque celui-ci fut intercepté par les forces navales américaines. Mason et Slidell furent détenus quelque temps à Fort Warren dans le port de Boston. Après négociation d'une résolution diplomatique, menée par Lyons, les deux hommes furent finalement autorisés à poursuivre leur voyage. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Prince Philippe d'Orléans, comte de Paris

Louis-Philippe-Albert d'Orléans, comte de Paris (1838–1894), fut officier de l'armée de l'Union durant la guerre de Sécession. Il fut le petit-fils de Louis-Philippe, duc d’Orléans et roi de France de 1830 à 1848. Le prince Philippe, prétendant au trône suite à la mort de son grand-père et de son père, quitta cependant la France pour l'Angleterre après la chute de la monarchie en 1848. Durant la guerre de Sécession, il se rendit aux États-Unis avec son frère, le prince Robert, et son oncle, le prince François d'Orléans, afin d'apporter leur soutien au président Abraham Lincoln. Les trois hommes servirent sous les ordres du général George B. McClellan dans l'Armée du Potomac. Le prince Philippe servit avec distinction lors de la Campagne péninsulaire de 1862. La même année, Philippe et Robert démissionnèrent, et Philippe retourna en Angleterre en 1864. Il rédigea l'ouvrage en sept volumes, Histoire de la guerre civile en Amérique, considéré comme une référence importante concernant le conflit. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

James Murray Mason, commissaire des États confédérés d'Amérique en Grande-Bretagne et en France

James Murray Mason (1798–1871), sénateur américain et diplomate confédéré, est surtout connu pour avoir rédigé la loi de 1850 sur les esclaves fugitifs et pour s'être investi dans l'affaire du Trent, qui faillit provoquer un conflit entre les États-Unis et la Grande-Bretagne. Né à Georgetown, dans le district de Columbia, il fut diplômé de l'université de Pennsylvanie en 1818, ainsi que du département de droit du College of William and Mary deux ans plus tard. Il pratiqua le droit un certain temps à Winchester, en Virginie, avant de poursuivre sa carrière en politique. Mason servit au Congrès américain de 1837 à 1839 et au Sénat de 1847 à 1861. Lorsque la guerre de Sécession éclata, il fut choisi pour représenter la Confédération en Angleterre. Il était en chemin pour l'Europe à bord du navire postal britannique à vapeur Trent quand le bateau fut intercepté par les forces navales américaines. Mason et un autre passager, John Slidell, furent détenus quelque temps à Fort Warren dans le port de Boston, puis finalement autorisés à poursuivre leur voyage. Une fois à Londres, il œuvra pour obtenir la reconnaissance britannique des États confédérés d'Amérique et organisa des réunions de sympathisants dans le « lobby des Confédérés ». Malgré quelques progrès, Mason ne parvint jamais à obtenir une reconnaissance officielle de la Confédération en tant qu'État indépendant par une puissance européenne. Après la guerre, il fuit à Montréal, au Canada, avec sa famille. Il finit par retourner à Alexandria, en Virginie, lieu de sa mort. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire à la Guerre John B. Floyd

John Buchanan Floyd (1806–1863) fut un général confédéré durant la guerre de Sécession. Né dans une plantation près de Blacksburg, en Virginie, il étudia le droit à la South Carolina College et fut admis au barreau de Virginie. Il fut gouverneur de Virginie de 1849 à 1852 et, en tant que démocrate, défendit les droits des États, ainsi que la loi de 1850 sur les esclaves fugitifs. En 1857, il fut nommé secrétaire à la Guerre par le président James Buchanan, mais il démissionna durant la crise de sécession de 1860. Au déclenchement de la guerre de Sécession, Floyd fut nommé brigadier général et chargé de l'armée de la Kanawha en Virginie-Occidentale. En décembre 1861, il fut transféré à Fort Donelson où il arriva le 13 février 1862, au moment même où l'armée et les forces navales d'Ulysses S. Grant et d'Andrew Hull Foote engageaient leur attaque. Après trois jours de bataille, le commandement des Confédérés capitula. Au lieu de se laisser faire prisonnier, Floyd abandonna son poste et prit la fuite avec ses troupes en direction de Nashville, au Tennessee, acte pour lequel le président Jefferson Davis le releva de son commandement. Floyd mourut en 1863. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Henry A. Wise, gouverneur de Virginie

Henry Alexander Wise (1806–1876), politicien, fut un général confédéré durant la guerre de Sécession. Né à Drummondtown (aujourd'hui Accomac), en Virginie, il siégea à la Chambre des représentants des États-Unis de 1832 à 1844, il fut ambassadeur au Brésil de 1844 à 1847, puis gouverneur de Virginie de 1856 à 1860. Il est connu pour avoir refusé de commuer la peine de mort de John Brown suite au raid de ce dernier sur Harpers Ferry. Wise dirigea la sécession de l'Union de la Virginie en 1861, rôle dont il minimisa l'importance plus tard. Durant la guerre de Sécession, il fut nommé brigadier général et commanda l'armée de Virginie du Nord. En 1872, il apporta son soutien à Ulysses S. Grant lors de sa campagne pour sa réélection à la présidence. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

William Lowndes Yancey d'Alabama, sénateur des États confédérés d'Amérique

William Lowndes Yancey (1814–1863), membre du Congrès américain de 1844 à 1846, fut également sénateur et diplomate confédéré pendant la guerre de Sécession. Il fut sécessionniste véhément et critique de son collègue démocrate Stephen A. Douglas, qui défendait ce que d'aucuns appelaient la souveraineté du peuple, c'est-à-dire la position selon laquelle les votants de chaque territoire pouvaient déterminer leur entrée dans l'Union en tant qu'État esclavagiste ou non esclavagiste. L'opposition de Yancey provoqua un schisme parmi les démocrates du Nord et ceux du Sud. Cette scission atteignit son apogée à la Convention nationale du Parti démocrate de 1860, lorsque les délégués sudistes quittèrent la convention et nommèrent une liste rivale. Dès le début de la guerre de Sécession, Yancey fut envoyé en Angleterre et en France par le président confédéré Jefferson Davis afin d'obtenir la reconnaissance internationale de la Confédération. À l'instar d'autres représentants confédérés, il ne put atteindre son objectif. Il fut élu au premier Sénat de la Confédération en 1862, mais il mourut l'année suivante avant même d'achever son mandat. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Colonel Erasmus D. Keyes

Erasmus Darwin Keyes (1810–1895) fut un général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à Brimfield, dans le Massachusetts, il grandit dans le Maine et fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1832. Contrairement à de nombreux généraux du Nord et du Sud, il ne servit pas durant la guerre américano-mexicaine. Au cours de la première année de la guerre de Sécession, il commanda avec brio un bataillon lors de la première bataille de Bull Run (également appelée première bataille de Manassas). Nommé à la tête d'une division de l'Armée du Potomac, il fut promu brigadier général des volontaires. En 1862, il fut désigné pour commander le quatrième corps nouvellement formé. En tant que commandant de corps, il participa à la Campagne péninsulaire de 1862 et fut élevé au rang de major-général des volontaires. Plus tard, il fut promu brigadier général dans l'armée régulière pour sa performance dans la bataille de Fair Oaks. En 1863, il fut relevé de son commandement suite à un rendement insatisfaisant dans la bataille de Gettysburg. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Brigadier général Fitz-John Porter

Fitz-John Porter (1822–1901) fut un général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à Portsmouth, dans le New Hampshire, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1845 et servit durant la guerre américano-mexicaine (1846–1848). En tant que commandant de corps, il dirigea des troupes avec brio lors de la Campagne péninsulaire de 1862 et fut élevé au rang de major-général. Sa carrière militaire se termina au cours de la seconde bataille de Bull Run (également appelée la seconde bataille de Manassas), lorsqu'il désobéit à un ensemble d'ordres contradictoires du général John Pope demandant d'attaquer les forces confédérées. Porter fut ensuite relevé de son commandement, traduit en cour martiale et reconnu coupable. Il fut par la suite réhabilité. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Thomas Corwin, ambassadeur au Mexique

Thomas Corwin (1794–1865), politicien, fut célèbre pour son opposition à la guerre américano-mexicaine (1846–1848). Né dans le comté de Bourbon, dans le Kentucky, il fut élevé sur la ferme de sa famille à Lebanon, dans l'Ohio, dès 1798. Il pratiqua le droit dans l'Ohio et fut élu représentant de l'État à deux reprises. Il rejoignit le Parti whig en 1830 et fut élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour cinq mandats consécutifs, pendant lesquels il ne cessa de soutenir les politiques fiscales d'Henry Clay. Il fut surnommé « le garçon au chariot » et « la terreur de la chambre » pour ses qualités oratoires. Après avoir été gouverneur de l'Ohio pendant deux ans, de 1840 à 1842, il fut élu au Sénat américain et occupa ce poste de 1845 à 1850. Durant la guerre de Sécession, le président Lincoln le nomma ambassadeur au Mexique, et son opposition précoce à la guerre américano-mexicaine le rendit populaire. Il occupa cette fonction de 1861 à 1864. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.