Kābul, numéro 269, volume 20, publication 9, 24 juillet 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 270, volume 20, publication 10, 7 août 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 271, volume 20, publication 11, 24 août 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 272, volume 20, publication 12, 7 septembre 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 273, volume 20, publication 13, 24 septembre 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 274, volume 20, publication 14, 9 octobre 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 275, volume 20, publication 15, 24 octobre 1950

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 234, volume 18, publication 22, 3 février 1949

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéros 235–236, volume 18, publications 23–24, 19 février 1949

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.

Kābul, numéro 261, volume 20, publication 1, 21 mars 1949

Périodique mensuel édité par l'Anjuman–i Adabi Kabul (Société littéraire de Kaboul), Kābul parut pour la première fois le 15 décembre 1931. Il publiait des œuvres originales et traduites, souvent formées d'essais plus ou moins longs relatifs à l'histoire, à l'archéologie, à la littérature, à la culture, aux langues et à la société afghanes. Il offrait également des reportages couvrant aussi bien des événements nationaux qu'internationaux. La première année de sa parution, le magazine comptait entre 40 et 60 pages par numéro, puis il finit par en inclure entre 80 et 120. Parmi les contributeurs du magazine figurèrent des écrivains défenseurs de la langue afghane tels que Qari 'Abd Allah (1871–1944), Mir Ghulam Mohammad Ghubar (1895–1978), Ahmad 'Ali Kuhzad (né en 1907), 'Abd al–Hayy Habibi (1910–1984), ainsi que d'autres auteurs qui jouèrent un rôle essentiel dans l'historicisation et la description de l'identité afghane au XXe siècle. Entre 1931 et 1938, Kābul publia des articles uniquement en persan sous l'égide de la société littéraire Anjuman–i Adabi Kabul. Il fut ensuite divisé en deux publications distinctes et devint un magazine en pachto, tout en continuant la parution d'une édition persane. La Pashto Tolana (Académie pachtoune), créée en 1939 pour promouvoir l'histoire, la littérature et la langue pachto–afghanes, assurait la publication de l'édition pachtoune au sein du département gouvernemental des médias récemment établi, le Riyasat–i Mustaqil–i Matbu'at (Conseil indépendant des publications). Le magazine, un des plus anciens et des plus populaires publiés sous le régime monarchique en Afghanistan, ne parut plus de manière stable et continue après l'arrivée des communistes au pouvoir en 1979 et l'enlisement du pays dans les conflits et l'instabilité politique. Issus des collections de la Bibliothèque du Congrès, les 375 numéros du magazine présentés ici parurent entre 1933 et 1964.