Description de l'Ukranie, ou provinces du royaume de Pologne, entre la Moscovie et la Transylvanie

L'ouvrage présenté ici est une traduction ancienne en russe de Description de l'Ukranie, œuvre importante publiée pour la première fois en français en 1651. L'auteur, Guillaume Le Vasseur de Beauplan, ingénieur français qui travailla en Pologne entre 1630 et 1647, bâtit des fortifications en Ukraine, alors principalement sous contrôle polonais, participa à des batailles avec les cosaques et les Tatars, et descendit le Dniepr en bateau en 1639. Beauplan produisit, parmi les premières, deux cartes importantes de l'Ukraine en se basant sur ses observations et ses relevés astronomiques et topographiques minutieux. L'ouvrage contient un avant-propos de l'auteur et une dédicace adressée à Jean II Casimir, roi de Pologne. Le texte principal comporte sept chapitres : « Description de l'Ukraine », « Description de la Crimée », « À propos des Tatars de Crimée », « À propos des cosaques ukrainiens », « À propos de l'élection des rois polonais », « Sur la liberté des aristocrates polonais » et « Sur les mœurs des aristocrates polonais ». L'ouvrage contient des descriptions détaillées de Kiev et d'autres villes, qui restent des sources d'informations importantes à propos de l'Ukraine du XVIIe siècle. Il décrit les Tatars comme un peuple cruel et guerrier dont les bases de Crimée servaient à monter des attaques contre la Moscovie et la Pologne. Le chapitre consacré aux cosaques explique comment était choisi leur chef (hetman) et les pouvoirs qu'il détenait, et affirme que toute faiblesse de sa part était sanctionnée par son exécution par ses subordonnés. L'ouvrage précise également la technique de construction cosaque des navires utilisés pour mener des raids sur les côtes d'Asie Mineure, au cours desquels ils capturaient des vaisseaux turcs et se livraient à des pillages. Ce chapitre aborde également les us et coutumes cosaques concernant le mariage, les maladies, les médicaments et la boisson, ainsi que les rigueurs de l'hiver en Ukraine. L'édition de l'ouvrage Description d'Ukranie présentée ici est une traduction en russe, publiée en 1832 à Saint-Pétersbourg. Assorti d'un index, il contient une dédicace et un avant-propos du traducteur.

Le Dit de la campagne d'Igor : texte traduit avec des explications relatives aux règles des accents et des rimes en russe ancien

Cet ouvrage est la traduction en ukrainien du Slovo o polku Igoreve (Le Dit de la campagne d'Igor), poème épique écrit à la fin du XIIe siècle, et considéré comme l'un des grands monuments de la littérature en russe ancien. La traduction fut publiée en 1884 par la maison d'édition de la Société scientifique Chevtchenko de Lvov (aujourd'hui L’viv), située à cette époque dans la province austro-hongroise de Galicie (dont la partie sud-est était très majoritairement ukrainienne). Elle applique l'orthographe établie pour les ukrainiens de Galicie, à partir des années 1860 (avant la révolution de 1905, toute publication en ukrainien était interdite dans l'Empire russe). L'ouvrage contient un texte reconstruit du Slovo en russe ancien, utilisant la typographie du slavon liturgique (pages 11 à 32), une traduction en ukrainien moderne utilisant les règles orthographiques galiciennes (pages 33 à 48), des notes relatives à l'accentuation et à la prosodie (pages 51 à 106), un dictionnaire russe ancien-ukrainien (pages 119 à 145), et le texte du Slovo tel qu'il fut publié à l'origine en russe par le comte Alexeï Ivanovitch Moussine-Pouchkine, avec la typographie civile (et non en slavon liturgique) (pages 147 à 157). Le Slovo raconte l'histoire d'Igor Sviatoslavitch (1151‒1202 env.), l'un des quatre princes de la Rus de Kiev régnant sur les villes capitales situées sur la Desna et la Seïm qui, le 23 avril 1185, lancèrent une expédition dans les prairies situées au-delà de la rivière Donets pour combattre les Coumans. Le 12 mai, l'armée des quatre princes fut écrasée par l'ennemi. Igor fut capturé et fait prisonnier pendant plus d'un an, avant de s'évader et de revenir sur ses terres. Le Slovo contient le récit de cette campagne malheureuse, néanmoins vantée comme une entreprise héroïque : « Longue vie aux princes et aux guerriers / qui ont vaillamment combattu pour la gloire du christianisme / contre les hordes infidèles ! / Gloire aux princes et à leurs armées / — Amen ». Le Slovo fut perdu et oublié pendant plusieurs siècles jusqu'en 1790 environ, quand Moussine, collectionneur d'antiquités et membre laïque de haut rang du synode de l'Église russe, obtint une copie manuscrite de l'œuvre, présumée réalisée au XVIe siècle. Après avoir acheté le manuscrit à un intermédiaire qui l'aurait lui-même acquis auprès d'un monastère disparu en 1788, Moussine le publia en 1800. Au XXe siècle, le romancier russo-américain Vladimir Nabokov traduisit l'épopée en anglais.

Récipiendaires de la Croix de Saint-Georges, décorés de la plus haute distinction militaire. Pour la prise de Khodjend, le 24 mai 1866 : enseigne F.A. Perekrestov

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Récipiendaires de la Croix de Saint-Georges, décorés de la plus haute distinction militaire. Pour la prise de Tachkent, le 18 juin 1865 : sous-officier Gladyshev de la compagnie médicale

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Récipiendaires de la Croix de Saint-Georges, décorés de la plus haute distinction militaire. Pour la prise de Tachkent, le 18 juin 1865 : soldat de métier Smoliak

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Récipiendaires de la Croix de Saint-Georges, décorés de la plus haute distinction militaire. Pour la prise de Tachkent, le 18 juin 1865 : sous-officier Bukin des troupes cosaques de l'Oural

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Récipiendaires de la Croix de Saint-Georges, décorés de la plus haute distinction militaire. Pour la prise de Tachkent, le 18 juin 1865 : enseigne V.F. Aleksandrov

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Oblast de Syr-Daria. Citadelle du village de Zaamin

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Oblast de Syr-Daria. La fortification de Kliuchevoe

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.

Récipiendaires de la Croix de Saint-Georges et du sabre d'or. Pour la prise de Khodjend, le 24 mai 1866. Commandant de régiment M.A. Pishchemuki du premier bataillon de fusiliers du Turkestan

Cette photographie est extraite de la partie historique de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). Les trois premiers ouvrages furent compilés par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté par Nikolai V. Bogaevskii. La production de l'album fut achevée en 1871-1872. Le quatrième ouvrage fut compilé par Mikhail Afrikanovich Terentʹev (né en 1837), officier militaire russe, orientaliste, linguiste et auteur qui participa à l'expédition russe vers Samarcande en 1867−1868. La partie historique porte sur les activités militaires russes entre 1853 et 1871, avec des clichés et des cartes à l'aquarelle des batailles et des sièges les plus importants. Les sujets des photographies sont des portraits individuels et de groupe de hauts responsables et de militaires. La plupart des hommes représentés furent décorés de la Croix de Saint-Georges, décernée aux soldats et aux marins pour leur bravoure au combat. Au début de l'album, certaines photographies montrent des officiers décorés de l'ordre de Saint-Georges, honneur attribué aux officiers supérieurs russes ayant mené des opérations militaires exemplaires. Des vues de citadelles, de fortifications, de villes et de villages, de ruines, et de monuments aux soldats tombés sur le champ de bataille y sont également reproduites. L'album compte 211 images sur 79 planches.