29 décembre 2015

William Cullen Bryant

William Cullen Bryant (1794‒1878) fut un journaliste et un poète américain. Né dans l'ouest du Massachusetts et originaire de la Nouvelle-Angleterre puritaine, il pratiqua le droit pour une courte période à Great Barrington, dans le Massachusetts. En 1817, il rencontra le succès littéraire avec la publication de « Thanatopsis », son poème le plus connu. Les poèmes bucoliques de Bryant, s'inspirant de la beauté naturelle du paysage local dans laquelle il puisait des leçons morales, lui valurent le titre de « Wordsworth américain », en hommage au poète anglais William Wordsworth (1770‒1850). Il exerça également le métier de journaliste et édita le New York Evening Post de 1829 à 1878. Il contribua à la création du Parti républicain et défendit l'abolition de l'esclavage. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

George Bancroft

George Bancroft (1800‒1891) fut l'un des historiens américains les plus importants du XIXe siècle. Après l'obtention de son diplôme de Harvard, il devint l'un des premiers Américains à obtenir un doctorat en Allemagne, où il étudia à l'université de Göttingen. Le premier volume de l'immense Histoire des Etats-Unis d'Amérique fut publié en 1834, et le dixième et dernier volume parut en 1874. Bancroft fut également actif en politique ainsi qu'en diplomatie. Démocrate jacksonien, il servit comme secrétaire à la Marine en 1845‒1846 sous le président James K. Polk, puis il fut ambassadeur des États-Unis en Grande Bretagne (1846‒1849) et en Prusse (1867‒1874). Démocrate durant la guerre de Sécession, il apporta son soutien à Lincoln lors des élections de 1864. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Ralph Waldo Emerson

Ralph Waldo Emerson (1803‒1882) fut le philosophe et l'essayiste américain le plus illustre du XIXe siècle. Né à Boston, il fut scolarisé à l'école de latin de Boston, puis à l'université de Harvard. Il étudia la théologie et fut pour quelque temps pasteur unitarien, mais il quitta son ministère en 1832, après la mort de sa première épouse. Par la suite, il s'installa à Concord, dans le Massachusetts, et consacra le restant de sa vie à l'écriture et à l'enseignement. Il effectua plusieurs voyages en Europe, où il rencontra les poètes et philosophes Walter Savage Landor, Samuel Taylor Coleridge, William Wordsworth, ainsi que Thomas Carlyle, qui devint son grand ami. Emerson fit partie du groupe de philosophes américains qualifiés de transcendantalistes, qui incluait également Margaret Fuller, féministe d'avant-garde et militante politique radicale, ainsi que l'écrivain Henry David Thoreau. Les essais les plus connus d'Emerson comprennent « L'intellectuel américain », « La confiance en soi » et « L'amitié ». Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Henry Wadsworth Longfellow

Henry Wadsworth Longfellow (1807‒1882) fut un professeur, traducteur et poète américain dont les poèmes furent extrêmement populaires auprès des lecteurs de son temps. Diplômé de l'université Bowdoin dans le Maine, dont il était originaire, il occupa le poste de professeur de langues modernes européennes, d'abord à Bowdoin, puis à Harvard. Au cours de sa longue carrière, il parvint à réunir l'écriture de poèmes sur des sujets américains et la traduction des œuvres de bon nombre de grands poètes européens. Ses poèmes narratifs concernant l'histoire américaine comprennent Évangéline : un conte d'Acadie (1847), Le chant de Hiawatha (1855) et Le mariage de Miles Standish (1858). Sa traduction la plus célèbre est celle de la Divine comédie de Dante, qu'il publia en 1867. Longfellow avait la réputation de connaître une dizaine de langues européennes. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Nathaniel Hawthorne

Nathaniel Hawthorne (1804‒1864) fut un romancier et un auteur de nouvelles américain. Issu de l'une des premières familles puritaines, il vit le jour à Salem, dans le Massachusetts, et fit ses études à l'université de Bowdoin. Ses œuvres, dont beaucoup se situent dans la Nouvelle-Angleterre coloniale, explorent des conflits d'ordre spirituel et moral, ainsi que le pouvoir du passé sur le présent. Ses œuvres les plus célèbres incluent Contes racontés deux fois (1837), Mousses d'un vieux presbytère (1846), La Lettre écarlate (1850), La Maison aux sept pignons (1851) et Valjoie (1852). Il occupa le poste de consul américain à Liverpool de 1853 à 1857 et fit la connaissance d'un grand nombre d'auteurs américains importants tels que Henry Wadsworth Longfellow, Herman Melville, ainsi qu'Henry David Thoreau. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

John James Audubon

John-James Audubon (1785‒1851) fut un artiste autodidacte et un ornithologiste connu pour son magnifique Les oiseaux d'Amérique, contenant 435 feuillets de gravures. Fils illégitime d'un capitaine de navire français, Audubon naquit à Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti) et grandit en France, où il apprit à dessiner des oiseaux locaux. Il immigra aux États-Unis à l'âge de 18 ans et publia Les oiseaux d'Amérique, vendu par abonnement sur une période de 11 ans à compter de 1827. Environ 175 exemplaires de cet ouvrage furent vendus en Europe et aux États-Unis. Au cours des années 1840-1844, il publia une édition de ce livre plus petite et moins coûteuse en sept volumes, ce qui fit connaître ses dessins au grand public. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.