29 décembre 2015

Président Millard Fillmore

Millard Fillmore (1800‒1874) fut le 13e président des États-Unis. Fils d'un pauvre métayer de l'ouest de New York, Fillmore ne reçut qu'une instruction très limitée. Après avoir été apprenti chez un drapier, il apprit le droit auprès d'un juge local et fut admis au barreau de l'État de New York en 1823. Membre du Parti whig, il effectua trois mandats à l'assemblée législative de l'État de New York, puis quatre mandats à la Chambre des représentants des États-Unis. Il fut ensuite désigné comme colistier en qualité de candidat à la vice-présidence de Zachary Taylor lors des élections de 1848. Il succéda à la présidence après le décès de Taylor en juillet 1850. L'accomplissement majeur de la présidence de Fillmore fut le Compromis de 1850, élaboré par le dirigeant du Parti whig, Henry Clay. Le compromis permit d'éviter la guerre pendant une autre décennie. Il dépêcha également le commodore Matthew C. Perry pour cette célèbre mission d'ouvrir le Japon au commerce avec l'Ouest. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

William H. Prescott

William Hickling Prescott (1796‒1859) fut un éminent historien américain, reconnu pour ses œuvres majeures Histoire de la conquête du Mexique (1843) et Histoire de la conquête du Pérou (1847). Issu d'une famille prospère de la Nouvelle-Angleterre, il fut diplômé de Harvard en 1814. Tout au long de sa vie, il eut une santé fragile, jusqu'à devenir quasiment aveugle, ce qui ne l'empêcha pas d'effectuer ses recherches avec l'aide de son épouse, Susan Amory Prescott, et d'autres personnes qui lisaient pour lui. Pour son usage méticuleux de documents d'archives et de livres rares lui servant de sources originales, il est souvent désigné comme le premier historien scientifique d'Amérique. Il choisit de vastes sujets de réflexion, sur lesquels il écrivit avec grâce et avec un sens aigu de la narration. Ses autres ouvrages comprennent Histoire du règne de Ferdinand et d'Isabelle la catholique (1837) et Une Histoire du règne de Philippe II, roi d'Espagne (1855–1858). Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Stephen A. Douglas, sénateur de l'État de l'Illinois

Stephen A. Douglas (1813‒1861) fut élu à la Chambre des représentants des États-Unis en 1843, puis au Sénat en 1846, où il se distingua en tant qu'éminent porte-parole national pour le Parti démocratique. Il est surtout connu pour les débats qui l'opposèrent à Lincoln en 1858. Alors qu'il se présentait pour son troisième mandat au Sénat, il dut faire face à Abraham Lincoln, avocat de Springfield, qui avait effectué un mandat à la Chambre des représentants. Entre le 21 août et le 15 octobre, les deux hommes débattirent sept fois en public dans différentes villes et villages de l'Illinois, avec comme thème central la question de l'esclavage. Douglas défendait ce que d'aucuns appelaient la souveraineté du peuple, c'est-à-dire la position soutenant que les votants de chaque territoire pouvaient déterminer leur entrée dans l'Union en tant qu'État esclavagiste ou non esclavagiste. Lincoln s'opposa à l'extension de l'esclavage à de nouveaux États et territoires en toutes circonstances. Lors des élections du 2 novembre, les républicains gagnèrent davantage de votes du peuple que les démocrates, mais l'assemblée législative vota le retour de Douglas au Sénat. Douglas se présenta pour la présidence en 1860, mais il fut vaincu par Lincoln. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

L'album photographique

L'album photographique est un album de portraits réalisés par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823‒1896 env.), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825‒1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro fit peut-être l'acquisition de cet album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, lorsqu'il inaugura, en compagnie du président Ulysses S. Grant, l'Exposition universelle de Philadelphie. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l’angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, contenant également un petit nombre d'épreuves non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria à la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Washington Irving

Washington Irving (1783‒1859) fut l'un des auteurs américains les plus lus de son temps, ainsi que l'un des premiers à être reconnu en Europe pour ses œuvres de fiction. Né à New York, mais d'origines écossaise et cornouaillaise, Irving écrivit souvent au sujet de l'ancien New York (la Nouvelle-Amsterdam) et de la vallée de l'Hudson alors occupés par les premiers colons néerlandais, en commençant par créer un personnage littéraire, le Néerlandais imaginaire « Diedrich Knickerbocker ». Son ouvrage le plus célèbre, Le Livre de croquis de Geoffrey Crayon (1819‒1820), prétendument écrit par un autre personnage, contenait les mémorables « Rip Van Winkle », « La Légende de Sleepy Hollow », ainsi que d'autres contes. Irving rédigea également des biographies de Christophe Colomb et de George Washington, et il exerça la fonction d'ambassadeur des États-Unis en Espagne de 1842 à 1846. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Sam Houston, gouverneur de l'État du Texas

Sam Houston (1793‒1863) naquit en Virginie. Lorsqu'il était adolescent, il vécut trois années parmi les Amérindiens cherokees, dont il apprit la langue et la culture. Il s'enrôla dans l'armée en 1813 et combattit durant la Guerre de 1812. Après des études de droit et son élection au Congrès, puis en tant que gouverneur du Tennessee, il s'installa au Texas, où il joua un grand rôle dans le soulèvement des colons américains contre la domination mexicaine. Il effectua deux mandats comme président de la République indépendante du Texas. Après l'annexion du Texas par les États-Unis, il servit au Sénat américain et occupa le poste de gouverneur du Texas. À l'instar de son héros et mentor Andrew Jackson, il fut un esclavagiste qui néanmoins prônait le maintien de l'Union. Il s'opposa à la sécession du Texas des États-Unis, puis fut destitué de son poste de gouverneur en 1861, quand le Texas décida de se joindre à la Confédération. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.