29 décembre 2015

William H. Seward

William H. Seward (1801‒1872), politicien notoire de New York, exerça le poste de secrétaire d'État sous Abraham Lincoln et se révéla le plus proche conseiller du cabinet du président. Diplômé de l'Union College, il étudia le droit et fut admis au barreau, mais il s'engagea rapidement en politique, d'abord au Sénat de l'État de New York. Membre du Parti whig, il fut élu au Sénat américain, où il exerça ses fonctions de 1849 à 1861. À la fin des années 1850, il devint la plus grande figure du Parti républicain nouvellement formé. En tant que secrétaire d'État pendant la guerre de Sécession, il parvint à faire reconnaître les États confédérés d'Amérique par les puissances européennes. Il demeura à son poste après la mort de Lincoln et, en tant que secrétaire d'État du président Andrew Johnson, il négocia l'acquisition de l'Alaska à l'Empire russe. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire du Trésor Salmon P. Chase

Salmon P. Chase (1808‒1873) fut secrétaire du Trésor dans l'administration du président Abraham Lincoln. Né dans le New Hampshire, il fut envoyé dans l'Ohio à la mort de son père alors qu'il était enfant et y vécut auprès d'un oncle. Chase était un homme profondément religieux qui chercha toute sa vie à réconcilier ses ambitions personnelle et politique avec sa foi et avec son sens du devoir envers la société. Après l'obtention de son diplôme à l'université de Dartmouth en 1826, il étudia le droit à Washington (district de Columbia), mais il retourna ensuite dans l'Ohio où il mena une carrière prolifique dans le domaine juridique. Il s'impliqua dans le Syndicat américain de l'École du dimanche, défendit les droits d'anciens esclaves devant les tribunaux et œuvra afin de créer le Parti du sol libre. En 1849, il fut élu au Sénat américain de l'Ohio grâce à une combinaison de votes du Parti du sol libre et du Parti démocrate. En 1855, il fut élu gouverneur de l'Ohio sous la bannière du Parti républicain nouvellement créé. L'année suivante, il joua un rôle majeur dans l'organisation du Parti républicain national. En tant que secrétaire du Trésor, la grande réalisation de Chase fut d'organiser le financement de la guerre de Sécession, grâce à des réformes qui comprenaient l'introduction du papier-monnaie, ainsi que la création d'un système bancaire national. Il démissionna en juin 1864, mais plus tard dans la même année, Lincoln le nomma juge en chef de la Cour suprême des États-Unis. En cette qualité, Chase présida le procès de destitution du président Andrew Johnson et fut impliqué dans des décisions importantes relatives à la Reconstruction. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire à la Guerre Edwin Stanton

Edwin McMasters Stanton (1814‒1869) fut secrétaire à la Guerre de 1862 à 1868. Né à Steubenville, dans l'Ohio, il étudia pendant une année à Kenyon College, mais fut contraint d'abandonner pour des raisons financières. Il étudia le droit auprès d'un avocat local et devint lui-même un célèbre avocat. Il exerça à Steubenville, à Pittsburgh et enfin à Washington (district de Columbia), où il servit pour quelque temps comme procureur général dans l'administration du président James Buchanan. Suite à la démission du premier secrétaire à la Guerre de Lincoln, Simon Cameron, Stanton fut nommé à ce poste. Il se révéla être un génie de l'administration en éradiquant les scandales d'acquisition hérités de Cameron, et en assurant l'équipement et l'approvisionnement pour l'immense préparation de la guerre de l'Union. Stanton continua d'occuper ce poste durant la période de Reconstruction, mais il se brouilla avec le président Andrew Johnson, jugeant excessivement libérales ses politiques à l'égard des anciens États confédérés. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire de l'Intérieur Caleb B. Smith

Caleb B. Smith (1808-1864) fut le premier secrétaire de l'Intérieur du président Abraham Lincoln. Né à Boston, il s'installa très jeune à Cincinnati avec ses parents. Après des études de droit dans l'Ohio, encore jeune homme, il partit pour l'Indiana, où il fut admis au barreau, pratiqua le droit et se lança dans la politique. Il fut élu à la Chambre des représentants de l'Indiana pour cinq mandats (1833‒1842), suivis de quatre mandats à la Chambre des représentants des États-Unis (1843‒1849). Membre du Parti whig, puis du Parti républicain, Smith joua un rôle majeur pour obtenir le soutien de la délégation de l'Indiana en faveur de Lincoln lors de la Convention républicaine de 1860 à Chicago. Il contribua également à remporter cet État pour Lincoln lors des élections générales de novembre. La nomination de Smith au cabinet refléta le rôle que l'Indiana et lui-même avaient joué dans l'élection de Lincoln. Smith dirigea le département de l'Intérieur jusqu'en décembre 1862, date à laquelle il démissionna et fut nommé juge fédéral par Lincoln. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire à la Marine Gideon Welles

Gideon Welles (1802‒1878) fut secrétaire à la Marine au sein du cabinet du président Abraham Lincoln. Né à Glastonbury, dans le Connecticut, et fils d'un marchand et constructeur naval, Welles étudia le droit mais ne le pratiqua jamais. Il travailla comme journaliste pour le Hartford Times and Weekly Advertizer et en 1825, il fut élu à l'Assemblée générale du Connecticut. Longtemps démocrate, il s'éloigna de son parti sur la question de l'esclavage et contribua à la création du Hartford Evening Press afin de promouvoir le Parti républicain et ses principes. Lorsque Welles entra en fonction en mars 1861, la marine américaine était composée d'à peine 45 navires, dont seulement 12 étaient prêts à être mis en service. Au cours des quatre années qui suivirent, la marine acheta ou fit construire 313 bâtiments et acheta ou bien loua 184 autres navires. Ce fut grâce au blocus de la côte des Confédérés, à la coopération avec l'armée pour capturer la Nouvelle-Orléans, au travail avec l'armée afin de s'emparer d'importantes voies navigables intérieures telles que les fleuves Cumberland, Tennessee et, par la suite, le Mississippi, que la marine dirigée par Welles apporta une contribution majeure à la victoire du Nord. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Maître des postes général Montgomery Blair

Montgomery Blair (1813‒1883) fut Maître des postes général au sein du cabinet du président Abraham Lincoln. Né et scolarisé dans le Kentucky, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1836, mais il quitta rapidement l'armée afin d'étudier le droit. Il s'installa à Saint-Louis, dans le Missouri, où il exerça le droit avec son frère et où son père était un rédacteur en chef influent. En 1842‒1843, il fut maire de Saint-Louis. En 1853, il s'installa à Washington (district de Columbia), où il vécut quelque temps avec sa grande famille à Blair House, en face de la Maison Blanche. Les membres de la famille Blair étaient des figures centrales d'un état frontalier proclamant leur opposition à l'esclavage, sans défendre pour autant une rapide abolition ou la pleine égalité pour les Noirs. En 1856, Blair représenta l'accusé dans la tristement célèbre affaire Dred Scott devant la Cour suprême des États-Unis, affirmant, sans succès, que Scott avait droit à sa liberté en vertu de son lieu de résidence sur un territoire non esclavagiste. Membre du cabinet et fervent unioniste, Blair fut le seul qui recommandât à Lincoln de ne pas abandonner Fort Sumter, pour ne pas donner au Sud l'impression que le Nord ne se battrait pas pour préserver l'Union. Blair menaça de démissionner si le fort n'était pas renforcé. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.