29 décembre 2015

Leonidas Polk, général des États confédérés d'Amérique

Leonidas Polk (1806-1864) fut un général confédéré durant la guerre de Sécession. Né à Raleigh, en Caroline du Nord, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1827. Plus tard, il quitta l'armée pour l'Église et devint le premier évêque épiscopal de la Louisiane en 1841. Lorsque la guerre de Sécession éclata, il offrit ses services à l'Armée des États confédérés et fut nommé major-général en juin 1861. Il commanda des troupes lors des batailles de Belmont et de Shiloh, et aux cours des efforts infructueux du Sud à repousser l'avancée du général William Tecumseh Sherman sur Atlanta. Il fut tué lors de la bataille de Pine Mountain, près de Kennesaw, en Géorgie, le 14 juin 1864. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Simon Bolivar Buckner, brigadier-général des États confédérés d'Amérique

Simon Bolivar Buckner (1823-1914) fut un général confédéré durant la guerre de Sécession. Né dans l'État frontalier du Kentucky, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point, où il enseigna plus tard. Il servit dans l'Armée des États-Unis lors de la guerre américano-mexicaine (1846−1848). Il démissionna de l'armée en 1855 afin d'exercer le droit dans le Kentucky. Il entra au service de la Confédération en septembre 1861 et fut mis aux commandes d'une division de l'Armée centrale du Kentucky. Le 16 février 1862, il céda le fort et la garnison de Fort Donelson à l'Union, offrant à l'obscur général Ulysses S. Grant sa première grande victoire de la guerre. Fait prisonnier de guerre, Buckner fut relâché lors d'un échange de prisonniers en août de la même année. Il continua d'occuper divers postes de commande jusqu'à la fin de la guerre. Buckner effectua un mandat de gouverneur du Kentucky de 1887 à 1891. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Alexander H. Stephens, vice-président des États confédérés d'Amérique

Alexander H. Stephens (1812‒1883) fut vice-président des États confédérés d'Amérique. Né dans une petite ferme dans le Piémont de la Géorgie, il étudia le droit. Après avoir été admis au barreau, il fut rapidement élu à l'Assemblée de l'État de Géorgie. En 1843, il fut élu au Congrès américain en tant que membre du Parti whig. Chose rare pour un politicien sudiste, il émit des réserves au sujet de l'annexion du Texas. De plus, il s'opposa à la guerre américano-mexicaine et au vaste programme d'expansion territoriale du président James K. Polk. Selon lui, cela aurait conduit à des frictions inutiles entre le Nord et le Sud, pour finalement mettre en péril l'institution de l'esclavage, qu'il soutenait. Quand Abraham Lincoln fut élu président en 1860, Stephens exhorta ses compatriotes géorgiens à rejeter la sécession. Quand la sécession eut lieu, Stephens fut désigné vice-président, en partie pour appuyer un grand État. Il fit pendant un certain temps le contrepoids anti-sécessionniste au plus radical président Jefferson Davis, originaire du petit État du Mississippi. Stephens n'était pas proche de Davis et il critiquait sa politique militaire. Après la guerre de Sécession, Stephens fut élu au Congrès en 1873 et gouverneur de Géorgie en 1882. Il mourut quatre mois seulement après avoir pris ses fonctions de gouverneur. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Président George Washington

Un des pères fondateurs et héros national, George Washington (1732‒1799) fut le premier président des États-Unis, autant vénéré au Nord qu'au Sud pendant la guerre de Sécession. Il avait peu d'instruction formelle, mais il apprit l'arpentage et servit dans la milice de Virginie durant la guerre de la Conquête sous le général Edward Braddock de l'armée britannique. Il fut élevé au grade de colonel et logiquement choisi pour commander l'Armée continentale dans la guerre d'indépendance américaine. Washington souhaitait retrouver la vie civile après la guerre, mais il fut nommé pour présider la convention chargée d'élaborer la Constitution des États-Unis. Il effectua deux mandats de présidence et établit un précédent solide en se retirant en 1787, quand il retourna sur son domaine de Mount Vernon. Washington mourut avant l'invention de la photographie, mais plusieurs portraits de lui furent peints au cours de sa vie. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Président Abraham Lincoln

Abraham Lincoln (1809‒1865) fut le 16e président des États-Unis. Il naquit dans une cabane en rondins près de Hodgenville, dans le Kentucky, et il grandit dans le sud-ouest de l'Indiana. Avec peu de scolarisation formelle et essentiellement autodidacte, il devint avocat à Springfield, dans l'Illinois. Il fut élu à l'Assemblée de l'État de l'Illinois en 1836 et effectua un mandat unique au Congrès américain à partir de 1846. Dans les années 1850, il devint une figure notoire du Parti républicain nouvellement formé et un porte-parole national contre le Kansas-Nebraska Act de 1854, qui ouvrait la porte à l'esclavage pour l'ensemble du territoire lors de l'acquisition de la Louisiane. L'élection de Lincoln à la présidence, en 1860, précipita la sécession des États du Sud de l'Union au début de l'année 1861. Lors de la guerre de Sécession qui s'ensuivit, Lincoln vainquit le Sud, sauva l'Union de la dissolution et abrogea l'esclavage aux États-Unis. Ses réalisations nationales comprennent notamment le Morrill Act (1862), instituant des dons de terrains aux universités et établissements d'enseignement supérieur, le Homestead Act (1862), permettant aux colons d'obtenir 160 acres (65 hectares) de terres agricoles s'ils vivent dessus et les cultivent pendant cinq ans, et le Pacific Railroad Act (1862), autorisant la construction du premier chemin de fer transcontinental. Lincoln fut assassiné par un sympathisant confédéré le 14 avril 1865, cinq jours après la fin de la guerre de Sécession. Cette photographie, l'un des nombreux clichés de Lincoln par Matthew Brady, fut prise à New York un lundi matin, le 27 février 1860, quelques heures avant son célèbre discours prononcé à la Cooper Union. Dans ce discours, Lincoln, s'appuyant sur sa propre analyse minutieuse, examina les points de vue des 39 signataires de la Constitution et soutint qu'au moins 21 d'entre eux (une nette majorité) pensaient que le Congrès devait contrôler l'expansion de l'esclavage dans les territoires. Lincoln aurait plus tard dit que ce discours et ce portrait, la plus célèbre des poses de Lincoln imberbe, le firent élire président. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Vice-président Hannibal Hamlin

Hannibal Hamlin (1809‒1891), originaire du Maine, occupa le poste de vice-président sous la présidence d'Abraham Lincoln de 1861 à 1865 et fut le premier vice-président américain du Parti républicain. Il exerça ses fonctions au Sénat des États-Unis en tant que démocrate de 1848 à 1857, mais il quitta son parti en raison de son désaccord sur la question de l'esclavage. Il fut remplacé par Andrew Johnson sur la liste républicaine pour l'élection de 1864 et ne devint donc pas président quand Lincoln fut assassiné en avril 1865. Après la guerre, Hamlin retourna au Sénat de 1869 à 1881, puis il fut nommé ambassadeur des États-Unis en Espagne. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.