29 décembre 2015

Varina Howell Davis

Varina Howell Davis (1826‒1906) fut la deuxième épouse de Jefferson Davis, président des États confédérés d'Amérique, et donc l'unique Première dame de la Confédération. Née en Louisiane rurale, d'une famille originaire à la fois du nord et du sud, elle fit ses études dans un pensionnat à Philadelphie. En 1845, elle épousa Davis, qui était alors veuf. Varina Howell Davis est connue pour avoir fait preuve de scepticisme à l'égard de la capacité du Sud à gagner la guerre contre le Nord, et sur les aptitudes de son mari en tant que leader national, mais elle joua avec bonne grâce son rôle d'hôtesse à la Maison Blanche des Confédérés à Richmond. Elle fut mère de six enfants survivants. En 1890, après la mort de Jefferson Davis, elle déménagea à New York, où elle résida jusqu'à la fin de ses jours. Dans un article paru dans le New York World en avril 1901, Varina Davis écrivit que c'est par la volonté de Dieu que le Nord avait gagné la guerre de Sécession. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Brigadier-général Henry Washington Benham

Henry Washington Benham (1813–1884) fut un général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né dans le Connecticut, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1837. Benham servit dans le Corps du génie de l'armée américaine pour y développer des fortifications le long de la côte est. Il fut blessé durant la guerre américano-mexicaine (1846-1848). Pendant la guerre de Sécession, il dirigea les troupes qui vainquirent le général confédéré Robert S. Garnett à Corrick’s Ford, entraînant la mort du premier officier général de la guerre et sa propre promotion au grade de général de brigade. Benham mena une attaque infructueuse à Secessionville, en Caroline du Sud, qui lui valut une rétrogradation au rang de lieutenant-général et une réaffectation à la brigade du génie de l'Armée du Potomac. Il est connu pour avoir inventé la pelle-pioche, outil portatif de retranchement. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Brigadier-général George Washington Cullum

George Washington Cullum (1809–1892) fut un général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à New York, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1833. Il servit dans le Corps du génie de l'armée américaine, pour y développer des fortifications le long des côtes de la Nouvelle-Angleterre, et au cours de la guerre américano-mexicaine (1846-1848). Avant le déclenchement de la guerre de Sécession, il fut élevé au grade de lieutenant-colonel et aide de camp auprès du commandant en chef de l'armée Winfield Scott. En 1861, il devint membre de la Commission d'assainissement des États-Unis et fut promu brigadier-général. Il servit en tant que chef d'état-major et ingénieur en chef auprès d'Henry Wager Halleck, commandant du département du Missouri. Il appuya le siège de Corinth, lors d'une offensive dans le Mississippi, qui aboutit à la prise d'une gare de chemin de fer confédérée stratégique. Cullum fut nommé directeur de l'Académie militaire des États-Unis en 1864, poste qu'il occupa pendant deux ans. Il épousa Elizabeth Hamilton Halleck en 1875, veuve du général Halleck. Cullum est célèbre pour avoir publié le Registre biographique des officiers et des diplômés de l'Académie militaire des États-Unis. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Brigadier-général Joseph Hooker

Joseph Hooker (1814‒1879) fut un général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à Hadley, dans le Massachusetts, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point et servit durant la guerre américano-mexicaine (1846-1848). Pendant la guerre de Sécession, il commanda une division dans la Campagne péninsulaire de 1862 et, en tant que commandant de corps, il dirigea les premières attaques de l'Union lors de la bataille d'Antietam. En janvier 1863, il remplaça Ambrose Everett Burnside à la tête de l'Armée du Potomac, mais il fut relevé de son commandement par le président Abraham Lincoln en juin de la même année après avoir subi une grave défaite à Chancellorsville. Par la suite, il servit auprès du général Ulysses S. Grant sur le front de l'ouest des opérations et accompagna le général William Tecumseh Sherman lorsqu'il entra dans Atlanta en septembre 1864. Joseph Hooker fut surnommé « Fighting Joe Hooker (Joe Hooker le Combattant) ». Dans ce cliché, pris en 1861 ou 1862, il est identifié comme général de brigade. Il fut plus tard élevé au rang de major-général. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Major-général William Rosecrans

William Rosecrans (1819‒1898) fut un général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à Kingston, dans l'Ohio, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1842. Après avoir servi dans le Corps du génie et comme professeur adjoint à West Point, il quitta l'armée en 1854 pour entamer une carrière dans l'architecture et le génie civil. Dès le début de la guerre de Sécession, il rejoignit l'armée, commanda le département de la Virginie-Occidentale et plus tard l'Armée du Mississippi et l'Armée du Cumberland. Ses victoires les plus marquantes eurent lieu à Corinth et à Iuka, dans le Mississippi. Après la guerre, il servit comme ministre des États-Unis au Mexique et en tant que membre du Congrès. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Capitaine David Farragut

David Farragut (1801‒1870) fut un officier de marine de l'Union durant la guerre de Sécession. Il rejoignit la marine américaine en 1810, à l'âge de neuf ans. Il combattit contre les Britanniques pendant la guerre de 1812 et, plus tard, contre des pirates dans les Caraïbes. Au cours de la guerre de Sécession, il dirigea les forces de l'Union qui capturèrent la Nouvelle-Orléans en avril 1862 et travailla en étroite collaboration avec l'armée du général Ulysses S. Grant lors du siège et de la prise de Vicksburg en juillet 1863. Il fut élevé au grade d'amiral en 1866 et resta en service actif jusqu'à sa mort. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.