Thurlow Weed

Thurlow Weed (1797‒1882) fut rédacteur, éditeur, ainsi qu'un homme politique qui eut beaucoup d'influence au niveau de l'État de New York et de la politique nationale, en grande partie grâce à l'Albany Evening Journal, journal qu'il édita pendant plus de 30 ans. Weed désapprouvait l'esclavage et le Parti démocrate, contre lesquels il lutta d'abord en tant que membre du Parti antimaçonnique, puis en tant que membre du Parti whig et enfin du Parti républicain. Ami du secrétaire d'État William Henry Seward, il contribua au lancement de la carrière journalistique du jeune Horace Greeley. Il fit fortune, bien que parfois accusé de corruption et d'acceptation de pots-de-vin afin de favoriser certaines causes. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

John Ericsson

John Ericsson (1803‒1889) fut un inventeur et un ingénieur dont les innovations révolutionnèrent le domaine de la guerre navale. En 1826, il quitta sa Suède natale pour immigrer en Grande-Bretagne où, en 1836, il apporta des améliorations considérables à l'ingénierie de l'hélice propulsive. Il s'installa aux États-Unis en 1839 et conçut l'USS Princeton, premier navire à vapeur muni de moteurs et de chaudières entièrement situés au-dessous de la ligne de flottaison. Sa plus célèbre conception de navire fut destinée au cuirassé à coque en fer USS Monitor. Il fut achevé en 1861 et combattit le cuirassé à coque en fer Merrimack (coulé en avril 1861, récupéré, reconstruit et remis en service en tant que navire des États confédérés [CSS] baptisé Virginia en février 1862) lors d'une confrontation durant la bataille de Hampton Roads (les 8 et 9 mars de l'année 1862). Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire d'État Daniel Webster

Daniel Webster (1782‒1852), avocat, politicien, homme d'État et orateur américain, naquit dans le New Hampshire dans une famille de fermiers. Il suivit des études à l'université de Dartmouth et fut admis au barreau du Massachusetts en 1805. Il fut membre du Congrès du New Hampshire (1813‒1817), puis de celui du Massachusetts (1823‒1827) et siégea au Sénat américain (1827‒1841 et 1845‒1850). À deux reprises, il occupa le poste de secrétaire d'État, de 1841 à 1843 et de 1850 à 1852. Sa réalisation la plus importante à ce poste fut le traité de Webster-Ashburton en 1842, qui détermina la frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick (Canada), désamorçant ainsi la menace d'un conflit entre les États-Unis et la Grande-Bretagne. Webster plaida également de nombreux dossiers importants devant la Cour suprême des États-Unis. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Henry et Lucretia Clay

Henry Clay (1777‒1852), homme d'État, orateur et politicien américain, fut également appelé le « Grand pacificateur », car ses efforts permirent de préserver la cohésion de l'Union à une époque de querelles transversales croissantes. Né dans le comté de Hanover, en Virginie, et fils d'un pasteur baptiste, il perdit son père à l'âge de quatre ans. Il étudia le droit en Virginie, mais il s'installa dans le Kentucky où il ouvrit un cabinet juridique à Lexington. En 1803, il fut élu à l'Assemblée législative du Kentucky, et en 1806 au Sénat américain, bien qu'étant âgé de moins de 30 ans, comme requis dans la constitution. Lorsqu'il réalisa que le Sénat était trop modéré et digne pour le débat rude et agité dans lequel il s'était spécialisé, il décida de briguer un siège à la Chambre des représentants des États-Unis, qu'il obtint en août 1811. Il fut immédiatement élu président de la Chambre, et à ce titre, établit le Compromis du Missouri de 1820, reportant le conflit national sur la question de l'esclavage de plusieurs décennies. Par la suite, il devint secrétaire d'État et se présenta sans succès à la présidence contre Andrew Jackson en 1832. En 1799, Clay épousa Lucretia Hart, représentée ici. Le couple eut 11 enfants, dont six (toutes des filles) moururent en bas âge. Ce ne fut pas un mariage heureux, Lucretia ne supportant pas de vivre à Washington et préférant demeurer dans leur maison du Kentucky. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Washington Irving

Washington Irving (1783‒1859) fut l'un des auteurs américains les plus lus de son temps, ainsi que l'un des premiers à être reconnu en Europe pour ses œuvres de fiction. Né à New York, mais d'origines écossaise et cornouaillaise, Irving écrivit souvent au sujet de l'ancien New York (la Nouvelle-Amsterdam) et de la vallée de l'Hudson alors occupés par les premiers colons néerlandais, en commençant par créer un personnage littéraire, le Néerlandais imaginaire « Diedrich Knickerbocker ». Son ouvrage le plus célèbre, Le Livre de croquis de Geoffrey Crayon (1819‒1820), prétendument écrit par un autre personnage, contenait les mémorables « Rip Van Winkle », « La Légende de Sleepy Hollow », ainsi que d'autres contes. Irving rédigea également des biographies de Christophe Colomb et de George Washington, et il exerça la fonction d'ambassadeur des États-Unis en Espagne de 1842 à 1846. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Sam Houston, gouverneur de l'État du Texas

Sam Houston (1793‒1863) naquit en Virginie. Lorsqu'il était adolescent, il vécut trois années parmi les Amérindiens cherokees, dont il apprit la langue et la culture. Il s'enrôla dans l'armée en 1813 et combattit durant la Guerre de 1812. Après des études de droit et son élection au Congrès, puis en tant que gouverneur du Tennessee, il s'installa au Texas, où il joua un grand rôle dans le soulèvement des colons américains contre la domination mexicaine. Il effectua deux mandats comme président de la République indépendante du Texas. Après l'annexion du Texas par les États-Unis, il servit au Sénat américain et occupa le poste de gouverneur du Texas. À l'instar de son héros et mentor Andrew Jackson, il fut un esclavagiste qui néanmoins prônait le maintien de l'Union. Il s'opposa à la sécession du Texas des États-Unis, puis fut destitué de son poste de gouverneur en 1861, quand le Texas décida de se joindre à la Confédération. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

William Cullen Bryant

William Cullen Bryant (1794‒1878) fut un journaliste et un poète américain. Né dans l'ouest du Massachusetts et originaire de la Nouvelle-Angleterre puritaine, il pratiqua le droit pour une courte période à Great Barrington, dans le Massachusetts. En 1817, il rencontra le succès littéraire avec la publication de « Thanatopsis », son poème le plus connu. Les poèmes bucoliques de Bryant, s'inspirant de la beauté naturelle du paysage local dans laquelle il puisait des leçons morales, lui valurent le titre de « Wordsworth américain », en hommage au poète anglais William Wordsworth (1770‒1850). Il exerça également le métier de journaliste et édita le New York Evening Post de 1829 à 1878. Il contribua à la création du Parti républicain et défendit l'abolition de l'esclavage. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

George Bancroft

George Bancroft (1800‒1891) fut l'un des historiens américains les plus importants du XIXe siècle. Après l'obtention de son diplôme de Harvard, il devint l'un des premiers Américains à obtenir un doctorat en Allemagne, où il étudia à l'université de Göttingen. Le premier volume de l'immense Histoire des Etats-Unis d'Amérique fut publié en 1834, et le dixième et dernier volume parut en 1874. Bancroft fut également actif en politique ainsi qu'en diplomatie. Démocrate jacksonien, il servit comme secrétaire à la Marine en 1845‒1846 sous le président James K. Polk, puis il fut ambassadeur des États-Unis en Grande Bretagne (1846‒1849) et en Prusse (1867‒1874). Démocrate durant la guerre de Sécession, il apporta son soutien à Lincoln lors des élections de 1864. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Ralph Waldo Emerson

Ralph Waldo Emerson (1803‒1882) fut le philosophe et l'essayiste américain le plus illustre du XIXe siècle. Né à Boston, il fut scolarisé à l'école de latin de Boston, puis à l'université de Harvard. Il étudia la théologie et fut pour quelque temps pasteur unitarien, mais il quitta son ministère en 1832, après la mort de sa première épouse. Par la suite, il s'installa à Concord, dans le Massachusetts, et consacra le restant de sa vie à l'écriture et à l'enseignement. Il effectua plusieurs voyages en Europe, où il rencontra les poètes et philosophes Walter Savage Landor, Samuel Taylor Coleridge, William Wordsworth, ainsi que Thomas Carlyle, qui devint son grand ami. Emerson fit partie du groupe de philosophes américains qualifiés de transcendantalistes, qui incluait également Margaret Fuller, féministe d'avant-garde et militante politique radicale, ainsi que l'écrivain Henry David Thoreau. Les essais les plus connus d'Emerson comprennent « L'intellectuel américain », « La confiance en soi » et « L'amitié ». Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Henry Wadsworth Longfellow

Henry Wadsworth Longfellow (1807‒1882) fut un professeur, traducteur et poète américain dont les poèmes furent extrêmement populaires auprès des lecteurs de son temps. Diplômé de l'université Bowdoin dans le Maine, dont il était originaire, il occupa le poste de professeur de langues modernes européennes, d'abord à Bowdoin, puis à Harvard. Au cours de sa longue carrière, il parvint à réunir l'écriture de poèmes sur des sujets américains et la traduction des œuvres de bon nombre de grands poètes européens. Ses poèmes narratifs concernant l'histoire américaine comprennent Évangéline : un conte d'Acadie (1847), Le chant de Hiawatha (1855) et Le mariage de Miles Standish (1858). Sa traduction la plus célèbre est celle de la Divine comédie de Dante, qu'il publia en 1867. Longfellow avait la réputation de connaître une dizaine de langues européennes. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.