Conditions de vie des réfugiés juifs dans des environnements surpeuplés

Cette photographie montre un groupe de réfugiés, dont des enfants et des personnes âgées, partageant une pièce dans un logement de Friedrichstadt (actuelle Jaunjelgava) en Lettonie. Friedrichstadt fut un shtetl de la Zone de Résidence. Avant la Première Guerre mondiale, la population juive de la ville était de 3 200 habitants sur une population totale de 6 500. À la fin de la guerre, elle avait chuté à 800 sur un total de 2 000 habitants. Le Comité de distribution des fonds américains pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]), fut une organisation humanitaire qui envoya l'un de ses inspecteurs pour enquêter sur les conditions de vie à Friedrichstadt en décembre 1920. Son rapport indiquait que 90 à 95 % des maisons privées avaient été détruites. Les résidents qui avaient fui pendant la guerre commençaient à rentrer chez eux, et ces réfugiés n'avaient nulle part où loger. Le rapport décrit « 32 personnes entassées avec leurs bagages, dans une pièce de 4,5 mètres de long sur 3 mètres de large [...] l'air y était suffocant et lourd [...] Deux [des enfants] étaient atteints de scarlatine, et l'un d'eux mourut le jour-même de cette enquête ». Le JDC fut créé par les Juifs américains de New York pour aider les Juifs démunis d'Europe et de Palestine affectés par la Première Guerre mondiale. La photographie fait partie des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours. Le JDC agit depuis 1914 en tant qu'organisation humanitaire à vocation mondiale dans plus de 90 pays.

Orphelins réfugiés dans un foyer pour enfants à Kiev

Cet orphelinat de Kiev, en Ukraine, recueillait les enfants, originaires pour la plupart de petites villes, qui avaient survécu aux pogroms (émeutes antijuives) de mai 1920. Dans les années qui suivirent immédiatement la révolution russe et jusqu'à la fin de la guerre civile russe, les territoires contestés de l'ancien Empire russe subirent les invasions répétées des forces ukrainiennes, bolchéviques et polonaises. Pendant cette période de bouleversement politique, de nombreux pogroms eurent lieu, et les maladies et la famine étaient monnaie courante. En Ukraine, des centaines de milliers d'enfants se retrouvèrent sans parents et sans domicile. Dans le sillage de telles violences, les premiers efforts de secours furent menés par des organisations régionales comme le Comité public juif d'aide aux victimes de la guerre (EKOPO), financé par le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]). Le JDC, une organisation humanitaire, fut créée aux États-Unis au début de la Première Guerre mondiale pour porter secours aux Juifs démunis de l'étranger qui souffraient de privations. Le JDC soutenait des orphelinats, à la fois institutionnels et privés, en Ukraine, en Russie et dans d'autres pays déchirés par la guerre. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Commerçantes recevant le soutien du Comité paritaire juif pour lancer leur commerce

Dans de vastes parties d'Europe orientale, les commerces de colportage des petites villes furent ruinés lors de la Première Guerre mondiale et de la guerre russo-polonaise qui s'ensuivit en 1919-1920. Des prêts sans intérêts aux petites entreprises permirent la reprise des petits commerces, comme ceux des vendeuses figurant sur cette photographie transmise par bélinographe, qui proposaient leurs marchandises dans les rues de Brest-Litovsk, en Pologne (Brisk en yiddish, actuelle Brest en Biélorussie). Les prêts étaient financés par le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]), organisation humanitaire qui fournit des secours pendant la guerre et aida à la reconstruction par la suite. Le JDC fut créé en 1914 pour envoyer des secours, notamment des denrées alimentaires, des vêtements, des médicaments, des fonds, et des fournitures d'urgence au Juifs d’Europe frappés par la guerre. La guerre laissa dans son sillage de nombreux autres désastres : pogroms, épidémies, famine, révolution et ruine économique. Après la guerre, le JDC continua de jouer un rôle prépondérant dans la reconstruction des communautés juives d'Europe orientale dévastées et dans le soutien aux Juifs de Palestine. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours. Depuis sa fondation, le JDC fournit des secours et de l’aide sociale dans plus de 90 pays.

Immeubles en ruines à Siret, en Roumanie

Cette photographie montre des résidents juifs de Siret, une ville du nord-est de la Roumanie proche de la frontière ukrainienne, face à un immeuble détruit devant être reconstruit. Siret se trouvait en Bucovine, région annexée par la Roumanie après la Première Guerre mondiale et la chute de l'Empire austro-hongrois. Durant les premières décennies du XXe siècle, Siret comptait une population juive relativement importante qui soutenait de nombreuses organisations philanthropiques communautaires. Pendant cette période, un soutien extérieur fut aussi apporté par le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]), organisation humanitaire qui fournit des secours pendant la guerre et aida à la reconstruction par la suite. Cette photographie est extraite d'un album documentant le travail du JDC en Bucovine, qui incluait un prêt pour la reconstruction de cette structure. Pendant la période qui a suivi la Première Guerre mondiale, l'un des objectifs du JDC en Roumanie était d'encourager la reconstruction plutôt que d'apporter simplement des secours. Depuis sa création en 1914, le JDC exerce une activité humanitaire à vocation mondiale, fournissant des denrées alimentaires, des vêtements, des médicaments, des soins aux enfants, des formations professionnelles et de l'assistance aux réfugiés dans plus de 90 pays. Les archives du JDC contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Maison en ruines à Suceava, en Roumanie

Cette photographie montre un homme posant devant une maison à Suceava (aujourd'hui dans le nord-est de la Roumanie, jusqu'en 1918 dans le sud de la Bucovine, région de l'Empire austro-hongrois), qui fut détruite pendant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, un tiers environ de la population de Suceava était juive. La communauté juive soutenait de nombreuses associations philanthropiques et était le siège de nombreuses organisations régionales. Pendant cette période, un soutien extérieur était aussi apporté par le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]). Cette photographie est extraite d'un album documentant le travail du JDC en Bucovine, dont un prêt pour la reconstruction de cette structure. Pendant la période qui a suivi la Première Guerre mondiale, l'un des objectifs du JDC en Roumanie était d'encourager la reconstruction plutôt que d'apporter simplement des secours. Le JDC fut créé en 1914 pour envoyer des secours, notamment des denrées alimentaires, des vêtements, des médicaments, des fonds, et des fournitures d'urgence au Juifs d’Europe frappés par la guerre. La guerre laissa dans son sillage de nombreux autres désastres : pogroms, épidémies, famine, révolution et ruine économique. Après la guerre, le JDC continua de jouer un rôle prépondérant dans la reconstruction des communautés juives d'Europe orientale dévastées et dans le soutien aux Juifs de Palestine. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Enfants devant une soupe populaire à Rowne, en Pologne

Cette photographie représente un groupe d'enfants juifs démunis, pieds nus et tenant leurs gamelles, attendant de recevoir de la nourriture à une soupe populaire de Rowne, en Pologne (actuelle Rovno ou Rivne en Ukraine). Même après la fin des destructions et bouleversements de la Première Guerre mondiale, la situation des Juifs d'Europe de l'Est demeura précaire. La guerre civile russe et la guerre russo-polonaise de 1919-1920 furent sources d'épreuves supplémentaires : pour les Juifs s'y ajoutait le danger de nombreux pogroms. La famine et les maladies faisaient rage et l'économie était en ruines. Les enfants étaient particulièrement vulnérables, les orphelins se comptant par centaines de milliers. Le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]) fut une organisation humanitaire qui optimisait ses ressources en travaillant avec des groupes locaux et régionaux pour aider à fournir des denrées alimentaires, des vêtements, des soins médicaux et une éducation aux nécessiteux. Cette photographie est de Max J. Colton, médecin membre de la première équipe médicale du JDC. Colton prit cette photographie et d'autres pour documenter le travail de l'unité médicale et des communautés dans lesquelles elle œuvrait. Le JDC fut créé par les Juifs américains de New York pour aider les Juifs démunis d'Europe et de Palestine affectés par la Première Guerre mondiale. Depuis 1914, il exerce son activité humanitaire à vocation mondiale dans plus de 90 pays. La photographie fait partie des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

La justice attire votre attention sur la tragédie qui touche les Juifs

Lors d'une campagne publicitaire nationale lancée alors que la Première Guerre mondiale faisait encore rage, les leaders juifs américains sensibilisèrent le public américain à l'étendue des souffrances endurées par les Juifs de l’étranger et à la nécessité d'une aide humanitaire d'une ampleur sans précédent. Le message trouva un écho favorable, et eut pour effet la collecte d'importantes sommes d'argent et le soutien des Juifs d'Amérique et d'ailleurs pour des opérations de secours durant la guerre. Le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]) fut fondé en 1914 pour envoyer de l'aide, notamment des denrées alimentaires, des vêtements, des médicaments, des fonds et des fournitures d'urgence aux Juifs d'Europe touchés par la guerre. La guerre laissa dans son sillage de nombreux autres désastres : pogroms, épidémies, famine, révolution et ruine économique. Après la guerre, le JDC continua de jouer un rôle prépondérant dans la reconstruction des communautés juives d'Europe orientale dévastées et dans le soutien aux Juifs de Palestine. Les affiches jouèrent un rôle essentiel pour informer les Juifs d'Amérique sur la gravité de la crise. L'affiche montrée ici fut produite par le Comité de soutien américain aux Juifs victimes de la guerre, l'une des organisations constituantes du JDC, et s'adressait aux résidents de la ville de New York. Elle provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Des personnes venues dans un bureau de transfert du Comité paritaire juif pour envoyer des fonds à leurs familles à l'étranger

Pendant la Première Guerre mondiale, les Américains ayant de la famille dans les zones de conflit cherchaient des moyens de leur envoyer de l'aide. Le Comité paritaire juif américain de distribution pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]) fut fondé en 1914 pour envoyer de l'aide, notamment des denrées alimentaires, des vêtements, des médicaments, des fonds et des fournitures d'urgence aux Juifs d'Europe durement touchés. La guerre laissa dans son sillage de nombreux autres désastres : pogroms, épidémies, famine, révolution et ruine économique. Après la guerre, le JDC continua de jouer un rôle prépondérant dans la reconstruction des communautés juives d'Europe orientale dévastées et dans le soutien aux Juifs de Palestine. En septembre 1915, le JDC créa un bureau de transfert spécial permettant aux familles américaines d'envoyer des fonds à leurs proches pris au piège dans les pays en guerre. Ce projet était l'œuvre d'Harriet Lowenstein, première contrôleuse du JDC, qui géra seule le bureau jusqu'à ce que l'ampleur de la demande la força à embaucher des assistants. Le JDC ouvrit rapidement des succursales dans tout le pays pour répondre aux besoins croissants des personnes souhaitant envoyer des fonds. Cette succursale spécialisée dans les virements individuels se trouvait au numéro 98 de la Deuxième Avenue à New York, dans un quartier peuplé d'immigrants. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Réfugiés quêtant de la nourriture à Bucarest en Roumanie

Telle cette femme de 75 ans nouvellement arrivée à Bucarest, les réfugiés âgés éprouvaient des difficultés à survivre sur le dur chemin menant à la sécurité pendant la Première Guerre mondiale. La Roumanie rejoignit l'effort de guerre des alliés à la fin du mois d'août 1916. Des parties du territoire devinrent des territoires occupés par l'ennemi. Tout comme dans de vastes régions d'Europe, les maisons des Juifs roumains et les institutions civiques soutenant la vie communautaire furent détruites. Les populations civiles, traitées en ennemis, furent contraintes, par la force ou l'intimidation, de se réfugier dans des endroits encore épargnés par la tourmente. Les premiers efforts pour porter secours aux Juifs roumains appauvris par la guerre incluaient des soupes populaires, la distribution de vêtements et de souliers pour les enfants, et des allocations familiales pour ceux dont les soutiens de famille avaient été enrôlés dans les forces armées ou étaient prisonniers de guerre. Ces efforts étaient organisés par le Comité de distribution des fonds américains pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]) qui fut fondé à New York après le début de la Première Guerre mondiale. Tant que les Empires germanique, austro-hongrois et russe contrôlaient de vastes territoires et que les États-Unis restaient neutres, les opérations de secours du JDC avaient lieu par le biais du département d'État américain et d'organisations philanthropiques européennes établies comme l'Association pour la colonisation juive à Pétrograd (Saint–Pétersbourg) et l’Israelitische Allianz à Vienne. Après l'entrée en guerre de l'Amérique, il devint plus difficile de faire parvenir des fonds et des fournitures aux populations vivant dans les régions occupées par les puissances centrales. Les conditions sociales de l'après-guerre furent encore aggravées par la guerre territoriale entre la Roumanie et la Hongrie qui suivit l'armistice de novembre 1918. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Des enfants se nourrissent au jardin d'enfants Mendele à Bialystok, en Pologne

Les écoles et les garderies étaient des véhicules efficaces pour l'envoi de denrées alimentaires aux enfants polonais pendant la Première Guerre mondiale et l'immédiat après-guerre, période de famine à l'état endémique. Le jardin d'enfants Mendele et l'école communautaire de l'Union de la jeunesse juive de Bialystok faisaient très probablement partie de l'orphelinat et du foyer pour enfants Mendele Moicher Sforim, appelé ainsi en l'honneur de l'auteur bien-aimé de récits en yiddish. Pendant l'entre-deux-guerres, Bialystok disposait d'un important système d’éducation primaire juif. Nombre de ces écoles furent financées par des organisations philanthropiques juives étrangères. Le Comité de distribution des fonds américains pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]), fut une organisation humanitaire qui soutenait les écoles et fournissait des repas, des vêtements et des souliers aux élèves. Le JDC fut créé au début de la Première Guerre mondiale par des groupes de Juifs américains s'unissant pour coordonner leurs opérations de secours afin de lutter contre les privations et les souffrances endurées par les Juifs de l'étranger. Dès l'entrée en guerre des États-Unis à la fin du conflit, des fonds furent envoyés aux organisations communautaires et régionales en Pologne, en Lituanie et dans d'autres pays touchés par la guerre par le biais d'une succursale du JDC en Hollande, pays neutre. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.