Nathaniel Hawthorne

Nathaniel Hawthorne (1804‒1864) fut un romancier et un auteur de nouvelles américain. Issu de l'une des premières familles puritaines, il vit le jour à Salem, dans le Massachusetts, et fit ses études à l'université de Bowdoin. Ses œuvres, dont beaucoup se situent dans la Nouvelle-Angleterre coloniale, explorent des conflits d'ordre spirituel et moral, ainsi que le pouvoir du passé sur le présent. Ses œuvres les plus célèbres incluent Contes racontés deux fois (1837), Mousses d'un vieux presbytère (1846), La Lettre écarlate (1850), La Maison aux sept pignons (1851) et Valjoie (1852). Il occupa le poste de consul américain à Liverpool de 1853 à 1857 et fit la connaissance d'un grand nombre d'auteurs américains importants tels que Henry Wadsworth Longfellow, Herman Melville, ainsi qu'Henry David Thoreau. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

John James Audubon

John-James Audubon (1785‒1851) fut un artiste autodidacte et un ornithologiste connu pour son magnifique Les oiseaux d'Amérique, contenant 435 feuillets de gravures. Fils illégitime d'un capitaine de navire français, Audubon naquit à Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti) et grandit en France, où il apprit à dessiner des oiseaux locaux. Il immigra aux États-Unis à l'âge de 18 ans et publia Les oiseaux d'Amérique, vendu par abonnement sur une période de 11 ans à compter de 1827. Environ 175 exemplaires de cet ouvrage furent vendus en Europe et aux États-Unis. Au cours des années 1840-1844, il publia une édition de ce livre plus petite et moins coûteuse en sept volumes, ce qui fit connaître ses dessins au grand public. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire à la Guerre Edwin Stanton

Edwin McMasters Stanton (1814‒1869) fut secrétaire à la Guerre de 1862 à 1868. Né à Steubenville, dans l'Ohio, il étudia pendant une année à Kenyon College, mais fut contraint d'abandonner pour des raisons financières. Il étudia le droit auprès d'un avocat local et devint lui-même un célèbre avocat. Il exerça à Steubenville, à Pittsburgh et enfin à Washington (district de Columbia), où il servit pour quelque temps comme procureur général dans l'administration du président James Buchanan. Suite à la démission du premier secrétaire à la Guerre de Lincoln, Simon Cameron, Stanton fut nommé à ce poste. Il se révéla être un génie de l'administration en éradiquant les scandales d'acquisition hérités de Cameron, et en assurant l'équipement et l'approvisionnement pour l'immense préparation de la guerre de l'Union. Stanton continua d'occuper ce poste durant la période de Reconstruction, mais il se brouilla avec le président Andrew Johnson, jugeant excessivement libérales ses politiques à l'égard des anciens États confédérés. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire de l'Intérieur Caleb B. Smith

Caleb B. Smith (1808-1864) fut le premier secrétaire de l'Intérieur du président Abraham Lincoln. Né à Boston, il s'installa très jeune à Cincinnati avec ses parents. Après des études de droit dans l'Ohio, encore jeune homme, il partit pour l'Indiana, où il fut admis au barreau, pratiqua le droit et se lança dans la politique. Il fut élu à la Chambre des représentants de l'Indiana pour cinq mandats (1833‒1842), suivis de quatre mandats à la Chambre des représentants des États-Unis (1843‒1849). Membre du Parti whig, puis du Parti républicain, Smith joua un rôle majeur pour obtenir le soutien de la délégation de l'Indiana en faveur de Lincoln lors de la Convention républicaine de 1860 à Chicago. Il contribua également à remporter cet État pour Lincoln lors des élections générales de novembre. La nomination de Smith au cabinet refléta le rôle que l'Indiana et lui-même avaient joué dans l'élection de Lincoln. Smith dirigea le département de l'Intérieur jusqu'en décembre 1862, date à laquelle il démissionna et fut nommé juge fédéral par Lincoln. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Secrétaire à la Marine Gideon Welles

Gideon Welles (1802‒1878) fut secrétaire à la Marine au sein du cabinet du président Abraham Lincoln. Né à Glastonbury, dans le Connecticut, et fils d'un marchand et constructeur naval, Welles étudia le droit mais ne le pratiqua jamais. Il travailla comme journaliste pour le Hartford Times and Weekly Advertizer et en 1825, il fut élu à l'Assemblée générale du Connecticut. Longtemps démocrate, il s'éloigna de son parti sur la question de l'esclavage et contribua à la création du Hartford Evening Press afin de promouvoir le Parti républicain et ses principes. Lorsque Welles entra en fonction en mars 1861, la marine américaine était composée d'à peine 45 navires, dont seulement 12 étaient prêts à être mis en service. Au cours des quatre années qui suivirent, la marine acheta ou fit construire 313 bâtiments et acheta ou bien loua 184 autres navires. Ce fut grâce au blocus de la côte des Confédérés, à la coopération avec l'armée pour capturer la Nouvelle-Orléans, au travail avec l'armée afin de s'emparer d'importantes voies navigables intérieures telles que les fleuves Cumberland, Tennessee et, par la suite, le Mississippi, que la marine dirigée par Welles apporta une contribution majeure à la victoire du Nord. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Maître des postes général Montgomery Blair

Montgomery Blair (1813‒1883) fut Maître des postes général au sein du cabinet du président Abraham Lincoln. Né et scolarisé dans le Kentucky, il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point en 1836, mais il quitta rapidement l'armée afin d'étudier le droit. Il s'installa à Saint-Louis, dans le Missouri, où il exerça le droit avec son frère et où son père était un rédacteur en chef influent. En 1842‒1843, il fut maire de Saint-Louis. En 1853, il s'installa à Washington (district de Columbia), où il vécut quelque temps avec sa grande famille à Blair House, en face de la Maison Blanche. Les membres de la famille Blair étaient des figures centrales d'un état frontalier proclamant leur opposition à l'esclavage, sans défendre pour autant une rapide abolition ou la pleine égalité pour les Noirs. En 1856, Blair représenta l'accusé dans la tristement célèbre affaire Dred Scott devant la Cour suprême des États-Unis, affirmant, sans succès, que Scott avait droit à sa liberté en vertu de son lieu de résidence sur un territoire non esclavagiste. Membre du cabinet et fervent unioniste, Blair fut le seul qui recommandât à Lincoln de ne pas abandonner Fort Sumter, pour ne pas donner au Sud l'impression que le Nord ne se battrait pas pour préserver l'Union. Blair menaça de démissionner si le fort n'était pas renforcé. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Président Millard Fillmore

Millard Fillmore (1800‒1874) fut le 13e président des États-Unis. Fils d'un pauvre métayer de l'ouest de New York, Fillmore ne reçut qu'une instruction très limitée. Après avoir été apprenti chez un drapier, il apprit le droit auprès d'un juge local et fut admis au barreau de l'État de New York en 1823. Membre du Parti whig, il effectua trois mandats à l'assemblée législative de l'État de New York, puis quatre mandats à la Chambre des représentants des États-Unis. Il fut ensuite désigné comme colistier en qualité de candidat à la vice-présidence de Zachary Taylor lors des élections de 1848. Il succéda à la présidence après le décès de Taylor en juillet 1850. L'accomplissement majeur de la présidence de Fillmore fut le Compromis de 1850, élaboré par le dirigeant du Parti whig, Henry Clay. Le compromis permit d'éviter la guerre pendant une autre décennie. Il dépêcha également le commodore Matthew C. Perry pour cette célèbre mission d'ouvrir le Japon au commerce avec l'Ouest. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

William H. Prescott

William Hickling Prescott (1796‒1859) fut un éminent historien américain, reconnu pour ses œuvres majeures Histoire de la conquête du Mexique (1843) et Histoire de la conquête du Pérou (1847). Issu d'une famille prospère de la Nouvelle-Angleterre, il fut diplômé de Harvard en 1814. Tout au long de sa vie, il eut une santé fragile, jusqu'à devenir quasiment aveugle, ce qui ne l'empêcha pas d'effectuer ses recherches avec l'aide de son épouse, Susan Amory Prescott, et d'autres personnes qui lisaient pour lui. Pour son usage méticuleux de documents d'archives et de livres rares lui servant de sources originales, il est souvent désigné comme le premier historien scientifique d'Amérique. Il choisit de vastes sujets de réflexion, sur lesquels il écrivit avec grâce et avec un sens aigu de la narration. Ses autres ouvrages comprennent Histoire du règne de Ferdinand et d'Isabelle la catholique (1837) et Une Histoire du règne de Philippe II, roi d'Espagne (1855–1858). Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Stephen A. Douglas, sénateur de l'État de l'Illinois

Stephen A. Douglas (1813‒1861) fut élu à la Chambre des représentants des États-Unis en 1843, puis au Sénat en 1846, où il se distingua en tant qu'éminent porte-parole national pour le Parti démocratique. Il est surtout connu pour les débats qui l'opposèrent à Lincoln en 1858. Alors qu'il se présentait pour son troisième mandat au Sénat, il dut faire face à Abraham Lincoln, avocat de Springfield, qui avait effectué un mandat à la Chambre des représentants. Entre le 21 août et le 15 octobre, les deux hommes débattirent sept fois en public dans différentes villes et villages de l'Illinois, avec comme thème central la question de l'esclavage. Douglas défendait ce que d'aucuns appelaient la souveraineté du peuple, c'est-à-dire la position soutenant que les votants de chaque territoire pouvaient déterminer leur entrée dans l'Union en tant qu'État esclavagiste ou non esclavagiste. Lincoln s'opposa à l'extension de l'esclavage à de nouveaux États et territoires en toutes circonstances. Lors des élections du 2 novembre, les républicains gagnèrent davantage de votes du peuple que les démocrates, mais l'assemblée législative vota le retour de Douglas au Sénat. Douglas se présenta pour la présidence en 1860, mais il fut vaincu par Lincoln. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

L'album photographique

L'album photographique est un album de portraits réalisés par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823‒1896 env.), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825‒1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro fit peut-être l'acquisition de cet album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, lorsqu'il inaugura, en compagnie du président Ulysses S. Grant, l'Exposition universelle de Philadelphie. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l’angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, contenant également un petit nombre d'épreuves non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria à la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.