7 octobre 2014

Potter & Carmichael, fabricants de toile émaillée. Entrepôt, 135 North Third Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre le complexe de l'usine très active située sur Second Street, au nord de Reading Railroad (c'est-à-dire, 135 North Third Street, au nord de Race Street). Une enseigne indiquant « Franklin-ville, manufacture de toile émaillée » surmonte le toit de l'édifice principal de l'usine. Des travailleurs étendent des toiles sur de longues palettes à côté de ce bâtiment et ils en suspendent également sur la façade latérale du bâtiment plus petit. D'autres employés font passer un rouleau de tapis par une trappe, effectuent un chargement sur un chariot dans la cour ou transportent des matériaux à l'aide de brouettes ou de haquets tirés par des chevaux. Derrière le bâtiment plus petit, des hommes travaillent à l'intérieur et à l'extérieur d'une remise. Un paysage de campagne sert d'arrière-plan à la scène. La société Potter & Carmichael déménagea son entrepôt du 568 North Third Street (au nord de Poplar Street) au 135 North Third Street en 1848 environ. Le partenariat cessa en 1853. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

T.I. Dyre, Jr., fonderie de cloche et de cuivre, angle de Washington Street et de Church Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre le complexe de la fonderie Dyre, au sud de Philadelphie, qui inclut la « fabrique de creusets de plomb noir », la « fonderie de cloche et de cuivre », un bâtiment ressemblant à des bureaux et un atelier dont la cheminée crache de la fumée. Un homme bien habillé entre dans les bureaux. Un travailleur pousse une brouette et se dirige vers une allée, hors de laquelle un charretier guide son haquet tiré par un cheval, transportant une grande cloche. Un omnibus bondé à deux niveaux, portant l'inscription « Gray's Ferry », s'élance dans la rue alors qu'un chien a effrayé les chevaux et qu'un homme tente de grimper à l'arrière. Un couple se tenant près d'un magasin à l'angle des rues et les bâtiments environnants sont également visibles. En 1855, Dyre établit sa fonderie sur Front Street. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

Fonderie William P. Cresson, Willow à l'ouest de Thirteenth Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre la fonderie très active, en forme de U, qui fut établie en 1846 environ sur Willow Street (rue également appelée James Street), au nord de North Thirteenth Street. Des employés s'affairent dans la cour, près des entrées et le long du complexe. Dans la cour, deux hommes, dont l'un d'entre eux est surélevé sur une petite plate-forme, sont à l'ouvrage devant les cheminées d'un bâtiment au toit pentu. Des palettes de plateaux sont empilées près d'un petit bâtiment adjacent ; de l'autre côté, des ouvriers travaillent dans l'usine. Deux hommes chargent une charrette tirée par un cheval immobile, à proximité de piles de bois d'œuvre et d'un chariot non attelé. Au premier plan, un conducteur guide un attelage de deux chevaux tirant un wagon à charbon, le long des traces virant dans la cour, tandis qu'un chariot vide quitte l'usine, complètement à droite. L'établissement de Cresson fut exploité sur ce site jusqu'en 1859 environ. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

William H. Horstmann & Sons, fabricants et importateurs d'articles militaires, 51 North Third Street, Philadelphie

John Taylor French naquit en Pennsylvanie en 1822. Il travailla comme lithographe, produisant notamment des publicités de mode, à Philadelphie de 1845 à 1852 environ. Cette publicité montre la devanture richement décorée du magasin d'articles militaires et de vêtements William H. Horstmann & Sons. Au-dessus du rez-de-chaussée, un écriteau indiquant « E Pluribus Unum, Horstmann » est entouré d'une banderole patriotique, avec les noms J.H. Otten, sculpteur, et J. Gibson, peintre, un blason surmonté d'un aigle, des drapeaux, des épées et des lances. Des tambours, des casques militaires, des drapeaux et des épées sont visibles de part et d'autre de cette enseigne centrale. Des couronnes de laurier sont suspendues au-dessus des colonnes ornementales de chaque côté des deux entrées et des deux fenêtres en saillie du magasin. La vitrine de gauche est garnie de glands, tandis que des casques militaires de types variés sont exposés dans celle de droite. Les impostes au-dessus des fenêtres et des portes sont décorées de boucliers et de flèches croisées. Horstmann & Sons produisit et vendit ses marchandises à cette adresse entre 1830 et 1857, puis la société déménagea son exploitation manufacturière à l'angle de Fifth Street et de Cherry Street, et son magasin dans une autre propriété au 223 Chestnut Street. French fut répertorié en tant que lithographe dans les annuaires de Philadelphie en 1845. Les lithographies de John T. French étaient principalement produites en collaboration avec Thomas Sinclair. Outre la publicité, ses ouvrages incluent des estampes de genre, des paysages et des illustrations pour livre. Ses estampes de mode, réalisées pour S.A. & A.F. Ward et publiées à la fin des années 1840, furent particulièrement appréciées.

Philadelphia & New York Pekin Tea Company, angle nord-ouest de Callowhill Street et de Sixth Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre le magasin de Philadelphie de la Pekin Tea Company, aux façades abondamment décorées de lettrage, situé sur le bloc 600 de Callowhill Street. Des vendeurs se tenant aux comptoirs, devant des rayonnages de boîtes de thé, sont visibles à travers les entrées ouvertes. Dans les grandes vitrines, des figurines chinoises d'hommes et de femmes encadrent d'autres marchandises exposées. Deux clients passent devant des boîtes de thé empilées près des entrées, alors qu'ils pénètrent dans le magasin. Des piétons, notamment un couple se promenant, un homme et une femme, regardent les figurines dans chacune des vitrines. Une statuette, représentant un Chinois debout sur une boîte de thé et en tenant une autre, décore l'angle du bâtiment au premier étage. Cette figurine est flanquée des plaques de rues, qui sont fixées au cadre de deux des fenêtres du magasin. L'image inclut également des vues partielles des bâtiments adjacents, dont un fragment de l'écriteau « [T]aylor's Room ». La Pekin Tea Company, fondée à New York en 1845, exploita ce magasin de Philadelphie de 1847 à 1851 environ. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

S.F. Jacoby & Company, importateurs et distributeurs de marbre national et étranger de toute variété. J.K. et M. Freedley, distributeurs de marbre américain

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité est constituée d'un montage de trois vues, intitulées, montrant les sites d'exploitation des sociétés Jacoby et Freedley. Une bordure décorative, composée d'imagerie patriotique, sépare et entoure les scènes. Celle de l'image du haut inclut un aigle agrippant le bouclier et le drapeau américain près d'un buste de George Washington, ainsi que les sceaux des États de Pennsylvanie et du Massachusetts. La vue centrale est bordée de filigranes, de feuillages et de glands, avec au-dessous une bannière tenue par des putti, indiquant le titre de la scène. La bordure inférieure est ornée d'une fontaine où de l'eau jaillit de la gueule d'un lion. Dans la première vue, un train transporte du marbre à l'usine de Freedley, la marbrerie « Bay State Marble Works, à West Stockbridge, dans le Massachusetts », devant des maisons et un chariot tiré par des bœufs. La seconde scène est animée ; elle montre des plaques de marbre sur des bateaux et d'autres empilées sur le quai de Chesnut [sic] Street, sur la rivière Schuylkill, à Philadelphie, attendant leur finition dans les fabriques voisines ou leur vente par Jacoby. On y voit également des navires sur la rivière, une partie du pont permanent de Market Street (à gauche) et des bâtiments. Sur la dernière image, des plaques de marbre jonchent la rive et sont hissées sur des chalands pour être transportées vers diverses destinations à travers le pays, depuis la marbrerie Key Stone Marble Works, à Conshohocken, en Pennsylvanie. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.