7 octobre 2014

N. Helverson, pompes funèbres, 93 Coates Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre le bâtiment des bureaux, ainsi que les devantures des pompes funèbres et de « l'entrepôt de cercueils », au 93 Coates Street (ultérieurement 225−227 Fairmount Avenue). Un client entre par la porte du bureau des « pompes funèbres N. Helverson ». On peut lire sur une pancarte dans la vitrine « Cercueils prêts à l'emploi ». Un paillasson recouvre la petite marche à l'entrée et les portes de la cave du bâtiment sont ouvertes. À droite, une femme semble s'intéresser à l'étalage du magasin adjacent, qui n'est pas visible sur l'image. Dans l'entrepôt, des employés transportent des cercueils près de la porte ouverte de l'édifice à quatre niveaux. Une pancarte illustrée d'un cercueil recouvre une partie de la fenêtre au rez-de-chaussée, et l'on distingue des employés par deux fenêtres ouvertes aux étages. Dans la rue, à l'ombre de l'arbre qui se dresse devant le bâtiment, deux chevaux sont attelés à un corbillard décoré de draperie, d'étoffes et de franges. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

Pharmacie en gros et au détail de Robert Shoemaker, angle sud-ouest de Second Street et de Green Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. L'image présentée ici montre la pharmacie de Shoemaker, située sur le bloc 200 de Green Street. Des enseignes annoncent la vente de céruse de Wetherill, de drogues, de remèdes, de peintures, d'huiles, de verre, de teintures, de « vitres de toute taille », de verre pour photographie, de « verre bon marché pour couches chaudes », de « céruse pure garantie à la tonne ou à la livre », de peintures prémélangées, d'huile de lin, de plâtre, de potasse et d'eau de Seltz. Un client entre dans le magasin et passe devant des tonneaux et des sacs. Des rayonnages de médicaments sont visibles derrière les deux vendeurs qui se tiennent au comptoir. Les vitrines principales sont garnies de boîtes et de pots à pharmacie. À l'angle de la rue, des caisses et des boîtes de remèdes, contenant notamment de l'indigo et de l'huile de vitriol (acide sulfurique), sont alignés sur le trottoir ou chargés sur un chariot tiré par des chevaux. Shoemaker exploita la pharmacie sous ce nom et à cet emplacement de 1837 à 1856, après avoir été apprenti au magasin dans les années 1830, à l'époque où William Scattergood en était le directeur. Shoemaker, qui développa une alternative aux plâtres faits maison, fut probablement le premier fabricant américain de glycérine. Il installa son affaire à l'angle de Fourth Street et de Race Street en 1856, lorsqu'il établit la Robert Shoemaker & Company. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

T. Wattson & Sons, biscuiterie, 129 North Front Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre la fabrique très active, à quatre niveaux, de la biscuiterie située au 129 North Front Street, entre Chestnut Street et Walnut Street. Un homme bien habillé, probablement le propriétaire Thomas Wattson, se tient debout dans l'une des entrées ouvertes de la biscuiterie, tandis que des employés s'affairent. Près des portes, des travailleurs chargent des tonnelets sur un haquet et un chariot portant l'inscription « Biscuiterie T. Wattson & Sons », tirés par des chevaux. D'autres hommes hissent des tonnelets du trottoir jusqu'aux fenêtres. On entrevoit par certaines fenêtres des hommes à l'ouvrage, des piles de tonneaux et des tonnelets que des employés déplacent ou martèlent. Les plaques d'ancrage en forme de X, visibles sur la façade à gauche, étaient reliées aux boulons de joint intérieurs pour renforcer la structure des bâtiments. Thomas Wattson établit son affaire à cette adresse en 1846, avant de la vendre en 1852 à son gendre, qui la renomma Wattson & Company. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

Womrath & Neville, fabrique de franges, de glands et de cordes, etc. Et George F. Womrath, magasin de fourrures, 15 et 13 North Fourth Street, Philadelphie

William H. Rease, né en Pennsylvanie en 1818 environ, fut le lithographe le plus prolifique de publicités imprimées de Philadelphie dans les années 1840 et 1850. Cette publicité montre deux devantures adjacentes, avec leurs enseignes et leurs vitrines, sur North Fourth Street, au nord de Market Street. Au numéro 15, dans le magasin Womrath & Neville, un vendeur s'occupe d'une cliente. Des rayonnages de marchandises sont alignés sur le mur derrière lui. Des franges, des glands et d'autres garnitures, ainsi qu'une image encadrée et une petite affiche, décorent les vitrines principales, où l'on peut lire « Bonneterie », « Ornements », « Cordage » et « Rubans et fils ». Entre les magasins sur le trottoir, une jeune fille, accompagnée d'une dame, pointe du doigt un article en fourrure dans la vitrine du fourreur George F. Womrath, au numéro 13. Un couple avance dans l'entrée du bâtiment ; à côté, des paquets emballés sont empilés, et des manchons et des peaux sont également exposés. La vitrine contient d'autres manchons et des étoles de fourrure. Deux paquets de « peaux d'ours » sont visibles sur le trottoir. Womrath et Neville établirent leur partenariat à cette adresse de 1846 à 1849. Womrath fonda son commerce de fourrures en 1829. Rease commença à pratiquer son art vers 1844. Pendant les années 1850, il collabora essentiellement avec les imprimeurs Frederick Kuhl et Wagner & McGuigan à la production de tirages publicitaires connus pour leur représentation des détails humains. Bien que Rease travaillât souvent avec d'autres lithographes, il fit la promotion en 1850 dans l'annuaire d'entreprises O'Brien de son propre établissement au 17 South Fifth Street, au nord de Chestnut Street. En 1855, il déménagea son entreprise à l'angle nord-est de Fourth Street et de Chestnut Street (après un partenariat avec Francis Schell entre 1853 et 1855 environ), où il produisit des certificats, des vues, des cartes et des estampes maritimes en plus des tirages publicitaires.

John Bancroft, Jr., fabrique de savon et de bougie, 19 Wood Street, entre Second et Third Street, et Vine et Callowhill Street, Philadelphie

George G. Heiss, lithographe de Philadelphie du milieu du XIXe siècle, se spécialisa dans les images de matériel de lutte contre l'incendie. Ce tirage est une publicité pour le magasin de savon et de bougie de John Bancroft, situé sur le bloc 200 de Wood Street, à Philadelphie. Les enseignes « Usine à vapeur de savon et de bougie » et « John Bancroft Jr. » décorent les façades de la fabrique (à gauche) et des bureaux, le bâtiment voisin plus petit (à droite). Un employé écrit dans un cahier de compte, debout devant l'entrée du bureau, où l'on distingue un autre employé à travers la fenêtre. Près de l'allée voûtée adjacente qui mène dans l'arrière-cour, un garçon transporte une boîte sur son épaule, tandis que des travailleurs font descendre des caisses de la fenêtre de réception au long chariot Bancroft attendant dans la rue pavée. Des boîtes et des moules empilés sont visibles par les fenêtres des étages supérieurs. L'usine est dotée d'une seconde allée voûtée, de caves, d'un indicateur d'assurance incendie et de cheminées crachant de la fumée. Heiss naquit à Philadelphie en 1823. Il exposa à l'Artists' Fund Society entre 1840 et 1843, et il fut également un portraitiste reconnu. Il travailla étroitement avec le studio de lithographie Thomas Wagner and James McGuigan de 1847 à 1855, lorsqu'il ouvrit son propre établissement au 213 North Second Street. De cette époque jusqu'au début des années 1860, il lithographia et publia principalement des vues de camions de pompiers pour des d'unités locales de volontaires. En 1865, Heiss publia L'alphabet national illustré, enrichi de lithographies. Il cessa ses activités de lithographe en 1868, puis il établit un grand magasin de matériel d'artiste au 25 North 11th Street, qu'il exploita jusqu'en 1885.

Keyser & Foxe, scierie à vapeur d'acajou et atelier de tournage sur bois, 21 Crown Street, entre Race Street et Vine Street, Philadelphie

George G. Heiss, lithographe de Philadelphie du milieu du XIXe siècle, se spécialisa dans les images de matériel de lutte contre l'incendie. Cette lithographie est une publicité pour la scierie gérée par Jacob Keyser et Bryan Fox, au 21 (ultérieurement le numéro 225) Crown Street. Trois hommes travaillent avec des grumes d'acajou. Un d'entre eux guide une grume sur un système de levage à treuil depuis le trottoir, tandis qu'un autre tient les cordes et attend la grume au premier étage. Le troisième employé déplace une grume sur une rampe dans un passage ouvert au rez-de-chaussée. Un chariot non attelé, près d'une grume, est visible au premier plan dans la rue pavée. La plupart des fenêtres et des portes sont flanquées de volets blancs ouverts. Exploitée à cette adresse entre 1853 et 1861, la scierie Keyser & Foxe fut ensuite renommée Bryan Fox & Son. Heiss naquit à Philadelphie en 1823. Il exposa à l'Artists' Fund Society entre 1840 et 1843, et il fut également un portraitiste reconnu. Il travailla étroitement avec le studio de lithographie Thomas Wagner and James McGuigan de 1847 à 1855, lorsqu'il ouvrit son propre établissement au 213 North Second Street. De cette époque jusqu'au début des années 1860, il lithographia et publia principalement des vues de camions de pompiers pour des d'unités locales de volontaires. En 1865, Heiss publia L'alphabet national illustré, enrichi de lithographies. Il cessa ses activités de lithographe en 1868, puis il établit un grand magasin de matériel d'artiste au 25 North 11th Street, qu'il exploita jusqu'en 1885.