Les actes et épîtres des apôtres

Les actes et épîtres des apôtres, également intitulée Apôtre, est la première impression datée publiée sur le territoire de l'actuelle Ukraine. Écrit en slavon d'église, la langue liturgique de l'Église orthodoxe de Russie, d'Ukraine et d'autres pays slavophones, l'ouvrage fut imprimé en 1574 au monastère Saint-Onuphre situé à Lviv par Ivan Fyodorov (aux environs de 1510-1583). Diplômé de l'Université Jagellonne de Cracovie, en Pologne, Fyodorov est l'un des pères de l'imprimerie dans la région slave de l'est. Il travailla par la suite à Moscou où il publia, à l'aide de caractères mobiles, les premiers livres liturgiques imprimés en Russie. Il fut expulsé de Moscou par des scribes qui redoutaient la concurrence de son innovation et fuit jusqu'au Grand-duché de Lituanie, où il installa une presse à Zabłudów (Zabludovo, dans l'actuelle Biélorussie). En 1572, il déménagea à Lviv. L'Apôtre fut parmi les ouvrages liturgiques les plus utilisés au sein de l'Église orthodoxe. L'édition de 1574 contient un épilogue autobiographique de Fyodorov dans lequel il retrace l'histoire de ses imprimeries à Moscou, Zabludovo et Lviv. Il existe environ 120 copies connues de cette édition, parmi lesquelles cinq sont conservées dans les collections de la Bibliothèque nationale Vernadsky d’Ukraine.

Vue d'ensemble de la laure des Grottes de Kiev

Cette vue de la laure des Grottes de Kiev est extraite de Souvenir de Kiev, un album datant du début du XXe siècle et présentant les principaux sites de Kiev, capitale de l'Ukraine et l'une des villes les plus importantes de l'Empire russe à cette époque. La laure des Grottes de Kiev (Kiev-Pechersk Lavra), portant également le nom de monastère des Grottes de Kiev (pechera signifie grotte et lavra désigne monastère), est un grand ensemble fondé en 1051 par un moine du nom d'Antoine dans des grottes creusées dans la colline. Ce monastère occupa rapidement une place centrale du christianisme en Russie. Il joua un rôle majeur dans le développement culturel local en accueillant la première presse à imprimer de Kiev, ainsi que des chroniqueurs, des écrivains, des médecins, des scientifiques et des artistes de renom. Une grande partie de la laure fut reconstruite dans un style baroque après l'incendie de 1718, et notamment la cathédrale de l'Assomption, ici au centre, le grand clocher, centre gauche, et d'autres églises et bâtiments monastiques entourés par de hauts murs en pierre. La laure et la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev figurent toutes deux au registre du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les 25 vues présentées dans Souvenir de Kiev sont des phototypies réalisées à l'aide d'un procédé chimique d'impression qui fut largement utilisé avant l'invention de la lithographie offset.