Salle de bain dans le quartier des femmes du village de Makassarese près de Master Cornelis à Batavia

Cette photographie de 1945 montre des femmes et des enfants faisant leur toilette dans le camp d'internement de Kampong Makassar près de Batavia (actuelle Jakarta) pendant la Seconde guerre mondiale. Après la défaite des Indes orientales hollandaises face aux forces japonaises en 1942, de nombreux résidents hollandais furent placés de force dans des camps d'internement, où ils restèrent jusqu'à la fin de la guerre. A Kampong Makassar, qui fut en activité de janvier à août 1945, plus de 3 600 femmes et enfants furent détenus dans un espace mesurant moins d'un kilomètre carré. La photographie provient des collections du KITLV/L'Institut Royal Néerlandais d’études de l’Asie du Sud-Est et des Caraïbes à Leiden.

Partez ! Les Indes doivent être libérées.

Cette affiche de recrutement datant de 1945 par l'artiste hollandais Nico Broekman montre un soldat japonais expulsé de l'île de Bali, et la légende, "Dehors !" Les Indes doivent être libérées". Durant la Seconde guerre mondiale, le Japon occupa les Indes orientales hollandaises au début de 1942. Après la défaite, un grand nombre de sous-marins et certains avions hollandais s'échappèrent vers l'Australie et continuèrent la lutte au sein des unités australiennes. Au cours de la guerre, les nationalistes indonésiens soutenus par les Japonais prirent le contrôle de certaines parties du pays. Les troupes alliées envahirent Bornéo en juillet 1945, apportant avec eux la restauration de la domination coloniale hollandaise. Les Hollandais combattirent les nationalistes indonésiens au cours des quatre années qui suivirent, avant de leur accorder finalement l'indépendance en 1949. L'affiche provient des collections du KITLV/L'Institut Royal Néerlandais d’études de l’Asie du Sud-Est et des Caraïbes à Leiden.