Bâtiment en toit de chaume caché par des palmiers avec des personnes debout à l'entrée

L'atoll Bikini, dans les  îles Marshall, a été le théâtre des premiers essais atomiques effectués par les États-Unis après la seconde guerre mondiale afin d'analyser l'impact des armes nucléaires sur les navires de guerre. Cette photo, qui fait partie des documents d'archive de l'opération effectuée par l'armée américaine, montre les habitants de l'île autour d'un bâtiment au toit de chaume, dans une palmeraie. Les 167 résidents de Bikini ont été évacués de leur île avant les essais. En raison des niveaux élevés de radiations causées par les explosions à Bikini, ni eux ni leurs descendants n'ont jamais été en mesure d'y retourner. Après la Seconde Guerre mondiale, les Îles Marshall faisaient partie du territoire sous tutelle des îles du Pacifique, administré par les États-Unis en vertu d'un mandat des Nations Unies. En 1986, la République des Îles Marshall est devenue un pays indépendant dans le cadre d'un accord de libre association avec les États-Unis.

Mystère du Pacifique depuis longtemps, la base navale secrète de Truk est frappée en février 1944 par des appareils Avengers

Cette illustration montre des avions de la marine américaine volant au-dessus de l'île de Truk dans les États fédérés de Micronésie lors de la seconde guerre mondiale. La destruction de la base navale japonaise de Truk était un élément important de la stratégie américaine sur le front Pacifique. Ceci affecta profondément les habitants autochtones, pris dans des combats qui ont duré de février 1944 jusqu'à la fin de la guerre. Les avions présentés sont des bombardiers-torpilleurs Avenger qui connurent leur première action lors de la bataille de Midway en 1942. L'illustration est de Frank Lemon, un artiste qui produisait des lithographies et des aquarelles sur l'aviation pour Wright Aeronautical Corporation of Paterson, New Jersey, fabricant du moteur Cyclone équipant l'Avenger. Plus de 50 navires ont coulé dans le lagon de Truk constituant ainsi le premier site historique submergé de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique.

Opérations contre les Japonais sur les îles Arundel et Sagekarsa

Cette photographie de la seconde guerre mondiale montre des soldats américains progressant dans l'eau sur une île dans le groupe de Nouvelle Géorgie des îles Salomon. Ils faisaint partie de l'opération Cartwheel, uneaction dirigée par les Etats-Unis, supportée par les forces d'Australie, de Nouvelle-Zélande et des Pays-Bas, destinée à neutraliser la grande base japonaise de Rabaul, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en avançant sur elle de deux côtés : depuis l'ouest le long de la côte nord-est de la Nouvelle-Guinée et depuis l'est par les Îles Salomon. La photographie est du sergent John Bushemi (1917-44), photographe du magazine de l'armée américaine YankFils d'immigrés italiens de Gary, Indiana, Bushemi commença sa carrière comme photographe pour Gary Post-Tribune. En juillet 1941, il s'enrôla dans l'armée de terre et en juin 1942 fut assigné à Yank pour couvrir la guerre dans le Pacifique. Il fut tué le 19 Février 1944, quelques mois après avoir pris cette photo, en filmant le débarquement des forces américaines sur l'île d'Eniwetok.

Sur l'aérodrome à Amman. Colonel Laurence (T.E Lawrence). Sir Herbert Samuel. Amir Abdullah. Avril 1921

À la fin de la Première Guerre Mondiale, les alliés victorieux nommèrent la Grande-Bretagne puissance mandatrice pour la Palestine, la Transjordanie et l'Irak, tous des anciens territoires de l'Empire ottoman, qui, avec l'Allemagne, avait perdu la guerre. En avril 1921, les Britanniques convoquèrent des réunions de fonctionnaires britanniques et arabes au camp Hussein Amir Abdullah ibn à Amman, au cours desquelles le haut-commissaire britannique Herbert Samuel proclama Amir Abdullah dirigeant du nouvel Émirat de Transjordanie. Cette photographie, prise à ces réunions, montre le colonel T.E. Lawrence, Samuel, et Amir Abdullah. L'homme à l'extrême droite est peut-être le Sheik Majid Pasha el Adwa, et la femme à l'extrême gauche pourrait être Gertrude Bell. Lawrence, plus communément connu sous le nom de "Lawrence d'Arabie", contribua à attiser la révolte arabe contre les Ottomans. Bell était un écrivain et un archéologue, qui, avec Lawrence, joua un rôle dans la fondation d'États post-ottomans en Jordanie et en Irak. La photographie fut prise par le département photo de la colonie américane de Jérusalem, une communauté chrétienne utopique qui fut créée en 1881 et qui développa dans les années suivantes de substantielles archives sur le Moyen-Orient. Elle fait partie d'un album dans les documents de John D. Whiting, un membre de la colonie américane de Jérusalem, dans les collections de la Bibliothèque du Congrès.

File de Bédouins à cheval avec des fusils

À la fin de la Première Guerre Mondiale, les alliés victorieux nommèrent la Grande-Bretagne puissance mandatrice pour la Palestine, la Transjordanie et l'Irak, tous des anciens territoires de l'Empire ottoman, qui, avec l'Allemagne, avait perdu la guerre. En avril 1921, les Britanniques convoquèrent des réunions de fonctionnaires britanniques et arabes au camp Hussein Amir Abdullah ibn à Amman, au cours desquelles le haut-commissaire britannique Herbert Samuel proclama Amir Abdullah dirigeant du nouvel Émirat de Transjordanie. Cette photographie, prise à ces réunions, montre une ligne de bédouins à cheval avec des fusils.. La photographie fut prise par le département photo de la colonie américane de Jérusalem, une communauté chrétienne utopique qui fut créée en 1881 et qui développa dans les années suivantes de substantielles archives sur le Moyen-Orient. . Elle fait partie d'un album dans les documents de John D. Whiting, un membre de la colonie américaine de Jérusalem, dans les collections de la Bibliothèque du Congrès.

Hommes arabes faisant de la course à cheval observés par la foule, tentes en arrière plan

À la fin de la Première Guerre Mondiale, les alliés victorieux nommèrent la Grande-Bretagne puissance mandatrice pour la Palestine, la Transjordanie et l'Irak, tous des anciens territoires de l'Empire ottoman, qui, avec l'Allemagne, avait perdu la guerre. En avril 1921, les Britanniques convoquèrent des réunions de fonctionnaires britanniques et arabes au camp Hussein Amir Abdullah ibn à Amman, au cours desquelles le haut-commissaire britannique Herbert Samuel proclama Amir Abdullah dirigeant du nouvel Émirat de Transjordanie. Cette photo, prise lors de ces réunions, montre un groupe d'hommes arabes participant à une course hippique tandis qu'une foule regarde. La photographie fut prise par le département photo de la colonie américane de Jérusalem, une communauté chrétienne utopique qui a fut créée en 1881 et qui, dans les années suivantes développa des archives substantielles sur le Moyen-Orient. Elle fait partie d'un album dans les documents de John D. Whiting, un membre de la colonie américaine de Jérusalem, dans les collections de la Bibliothèque du Congrès.

Gardes du corps d'Amir Abdullah sur des chameaux avec un étendard rouge, vert et blanc à l'extrême gauche

À la fin de la Première Guerre Mondiale, les alliés victorieux nommèrent la Grande-Bretagne puissance mandatrice pour la Palestine, la Transjordanie et l'Irak, tous des anciens territoires de l'Empire ottoman, qui, avec l'Allemagne, avait perdu la guerre. En avril 1921, les Britanniques convoquèrent des réunions de fonctionnaires britanniques et arabes au camp Hussein Amir Abdullah ibn à Amman, au cours desquelles le haut-commissaire britannique Herbert Samuel proclama Amir Abdullah dirigeant du nouvel Émirat de Transjordanie. Cette photo, prise lors de ces réunions, montre le garde du corps d'Amir Abdullah, monté sur un chameau. La photographie fut prise par le département photo de la colonie américane de Jérusalem, une communauté chrétienne utopique qui fut créée en 1881 et qui développa dans les années suivantes de substantielles archives sur le Moyen-Orient. Elle fait partie d'un album dans les documents de John D. Whiting, un membre de la colonie américaine de Jérusalem, dans les collections de la Bibliothèque du Congrès.

Samoans posant devant une cabane avec des feuilles de palmier et un toit de chaume

Cette photographie du début du 20ème siècle montre un groupe de personnes sur l'une des îles de l'archipel des Samoa, qui est située au sud de l'équateur entre Hawaï et la Nouvelle-Zélande. Les Samoans sont un peuple polynésien, réputés pour leurs compétences maritimes. La photographie est de A.J. Tattersall, qui a écrit au dos : "Je mets en garde contre toute utilisation de cette copie sans mon autorisation. A.T., Photo, Samoa. " Tattersall est né à Auckland, en Nouvelle-Zélande, en 1861, et a travaillé pour des entreprises de photographie à Auckland avant d'aller à Apia, Samoa, à travailler pour le compte du photographe publicitaire J. Davis. Lorsque Davis décéda en 1893, Tattersall reprit la société. En vertu d'un traité signé en 1899 par la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les États-Unis, les parties du groupe des îles Samoa à l'ouest de longitude 171º ouest, furent concédées à l'Allemagne. Après la Première Guerre mondiale, lorsque l'Allemagne a été dépouillée de ses colonies, la Nouvelle-Zélande administra les îles sous mandats de la Société des Nations et des Nations Unies jusqu'en 1962, quand l'Etat indépendant de Samoa a été constitué.

Vaste bâtiment en bois, de style occidental, au sommet d'une petite colline surplombant le port, Samoa

Cette photographie prise au début du 20ème siècle montre la résidence du gouverneur sur la dorsale de Togo à Utulei, dans les Samoa américaines, et la vue sur le port de Pago Pago. La résidence a hébergé tous les gouverneurs des Samoa américaines, militaires et civils, depuis sa construction en 1903 jusqu'à aujourd'hui. La photographie a été prise par A.J. Tattersall, qui au dos met en garde quiconque contre l'utilisation d'une copie sans son autorisation. (signature: A.T., Photo, Samoa). Tattersall est né à Auckland, en Nouvelle-Zélande, en 1861. Il a été employé par des entreprises de photographie à Auckland avant de se rendre à Apia, dans les Samoa, pour travailler auprès du photographe J. Davis. À la mort de Davis en 1893, Tattersall reprend la société. La U.S. Navy a établi une station d'extraction de charbon à Pago Pago en 1878. Dans le cadre du traité de 1899 signé par la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les États-Unis, les territoires de l'archipel des Samoa à l'est de la longitude 171º Ouest étaient cédées aux États-Unis, tandis que les autres étaient attribués à l'Allemagne. Les îles occidentales font maintenant partie de l'État indépendant des Samoa (anciennement connu sous le nom de Western Samoa), à l'est des Samoa américaines.

Pirogue de guerre, Vella Lavella

Cette photographie montre des guerriers avec leurs canoës sur une plage de Vella Lavella, l'une des îles Salomon. La photographie a été prise par Edward A. Salisbury (1875-1962), explorateur et écrivain américain, et l'un des premiers producteurs de films de voyage dans les années 1920. Il a publié de nombreux récits de ses expéditions dans le Pacifique Sud dans la revue Asia: The American Magazine of the Orient.L'article de Salisbury intitulé "A Napoleon of the Salomons" (Un Napoléon dans les Salomons) et paru dans l'édition de septembre 1922 de la revue,dressait le portrait de Gau, le roi guerrier de Vella Lavella. Salisbury y décrit les canoës de guerre comme des pièces d'artisanat humain magnifiques, mesurant 35 à 50 pieds de long et pouvant contenir de 40 à 100 hommes, sans stabilisateurs, et sûres. Les côtés des canoës étaient ornés de magnifiques perles en coquillages, tandis que les extrémités des canoës, longues de douze pieds, étaient ornées de conques.