5 septembre 2012

Manuel d'immigration pour les colons scandinaves au Canada, avec des descriptions complètes du Manitoba, des Territoires du nord-ouest et de la Colombie-Britannique

Cette brochure sur l'immigration fut publiée par le Ministère de l'intérieur canadien en 1889 dans l'objectif exprès de recruter des immigrants de Suède. Elle comporte une présentation du Canada et de la société canadienne, un livret sur les procédures d'immigration et une description topographique du Manitoba, des Territoires du nord-ouest et de la Colombie Britannique. Une attention particulière est apportée aux colonies scandinaves déjà existantes.

Éloge de son Altesse Sérénissime Ferdinand, Roi d'Espagne, «Baetic» et dirigeant de Grenade, Besieger, Victor et de ayant triomphé: dans la découverte d'îles de l'Océan Indien

Ce livre est une compilation de deux textes, tous deux relatifs aux événements de la mémorable année 1492. Le premier est un drame en latin par un auteur italien, Carlo Verardi (Carolus Verardus), écrit en une combinaison de vers et de prose, qui relate la campagne militaire sous le règne du roi Ferdinand et de la reine Isabelle pour capturer Grenade, le dernier territoire maure sur la péninsule ibérique. L'annexion de la Grenade marqua la fin de huit siècles de domination musulmane en Espagne et au Portugal et conclut la longue lutte connue en Espagne comme la Reconquista. Le deuxième texte est la traduction latine par Leandro di Cosco de la lettre de Christophe Columb à Raphaël Sanchez, dans laquelle Colomb  racontait son voyage en Amérique en 1492-93. Imprimé à Bâle en 1494, le texte est l'une des six versions de la lettre de Colomb qui furent publiées en 1493-94, et la seule à inclure des illustrations gravées sur bois.

10 septembre 2012

Un guide de la géométrie, de la topographie, du lancement de missiles et du déploiement de mines

Ce travail, principalement destiné à la formation de militaires, est une traduction issue de diverses sources écrites à l'origine en allemand et en français. Il fut présenté au Bureau de la guerre et du Jihād (Dār al-naṣr wa al-jihād) en Mouḥarram, 1193 après l'Hégire (au début de l'hiver 1779), ou environ deux décennies avant l'invasion napoléonienne de l'Égypte en 1798. Le compilateur de l'ouvrage, ʻUthman ibn ʻAbd al-Mannān, un traducteur du tribunal ottoman à Belgrade, s'était converti du christianisme à l'islam. Le titre de l'ouvrage fait allusion à son effort sincère de se rendre utile auprès de ses mécènes en tant que musulman, engagé à favoriser la prépondérance musulmane. Il avait réalisé auparavant des traductions d'autres livres, l'un traitant des herbes médicinales et l'autre de la géographie et des cartes. L'ouvrage couvre cinq sujets : l'arithmétique, la géométrie, la topographie, le lancement de projectiles et le déploiement de mines explosives. L'arithmétique élémentaire, la géométrie plane et les sections coniques y sont abordées. L'ouvrage traite en premier lieu des mécaniques du mouvement et du magnétisme avant de présenter en détail les concepts élémentaires de la fabrication et du lancement de boulets de canon. Il s'agit d'un travail important décrivant l'intérêt et la connaissance que les Musulmans avaient de la mécanique Newtonienne au XVIIIe siècle. Des schémas sont inclus. Les quantités d'explosif nécessaires à la destruction de murs et les précautions adéquates à respecter lors de l'entreposage de la poudre à canon y sont abordées. Le présent manuscrit fut achevé en 1791 (1206 après l'Hégire).

L’empire britannique à travers le monde, exposé en une seule vue

John Bartholomew et Cie. était une entreprise de cartographie établie à Édimbourg, en Écosse, par John Bartholomew père (1805-1861). Son fils, John Bartholomew fils (1831-1893), reprit l'entreprise. Dans les années 1830, l'entreprise obtint une commande de production des cartes de l’Encyclopedia Britannica, qu'elle conserva pendant 90 ans. L'entreprise se développa à la fin du XIXe siècle alors que l'empire britannique s'étendait outre-mer et que les possibilités d'éducation augmentaient dans le pays, ce qui fit accroître la demande de cartes. L'emploi de la couleur rouge pour indiquer les possessions britanniques à travers le monde et la technique de coloriage de la couche de contour pour représenter les caractéristiques topographiques par des nuances de couleur font parties des innovations cartographiques attribuées à l'entreprise. Sur cette carte, qui date probablement des années 1850, avant l'utilisation du coloriage de la couche de contour, une petite note en haut précise : « Les possessions britanniques sont gravées en caractères gras et sont coloriées en rouge ». L'emploi du rouge ou du rose à cette fin devint une pratique courante à l'époque victorienne. La carte est également encadrée d’images idéalisées de rencontres amicales entre les colons britanniques et les autochtones de quatre régions différentes du globe : l’Australie, l’Amérique du Nord, l’Asie britannique et les îles des Indes orientales, ainsi que la Colonie du Cap et l’Afrique australe.

Fleurs d'Abu Ma'shar

Ja‘far ibn Muḥammad al-Balkhī (787–886), connu sous le nom d'Abū Ma‘shar, vivait à Bagdad au 9ème siècle. À l'origine un érudit islamique versé dans l'Hadith (les traditions prophétiques de Muhammad) et contemporain du célèbre philosophe al-Kindi, Abu Ma'shar s'intéressa à l'astrologie à l'âge relativement avancé de 47 ans. Il devint l'auteur le plus important et le plus prolifique en matière d'astrologie au Moyen Âge. Son propos intégrait et élargissait les études d'érudits plus anciens d'origine islamique, perse, grecque et mésopotamienne. Ses œuvres furent traduites en latin au 12ème siècle et, grâce à leur large diffusion sous forme de manuscrit, elles eurent une grande influence sur les érudits occidentaux. Ce livre est la première édition du Abu Ma'shar de Kitāb taḥAwil sini al-Alam (également connu sous le nom de Kitâb al-Nukat) telle que traduite en latin par le traducteur du 12ème siècle Johannes Hispalensis (Jean de Séville). Le texte porte sur la nature d'une année (ou mois ou jour), telle que déterminée par l'horoscope, et a été conçu comme un manuel pratique pour l'instruction et la formation des astrologues. Le livre inclut de nombreuses illustrations de planètes et de constellations. L'impression a été effectuée par Erhard Ratdolt, un célèbre imprimeur pionnier d'Augsbourg, en Allemagne qui, avec deux compatriotes, a fondé une imprimerie en partenariat à Venise en 1475.

11 septembre 2012

Livre complet sur le jugement des étoiles

Abu al-Hassan Ali Ibn Ali Ibn Abi al-Rijal (également connu sous le nom d'Haly ou d'Hali, ou encore sous le nom latinisé d'Haly Albohazen et Haly Abenragel) était un astrologue et astronome arabe de la fin du Xe siècle et du début du XIe siècle qui exerça en tant qu'astrologue de la cour au palais du prince tunisien, al-Muizz Ibn Badis. Son traité le plus connu, Kitāb al-bāri' fi ahkām an-nujūm (Livre complet sur le jugement des étoiles), fut l'un des ouvrages traduits par l'équipe d'érudits chrétiens, juifs et musulmans que le roi Alphonse X de Castille (qui régna de 1252 à 1284) réunit à Tolède afin de traduire des ouvrages scientifiques arabes en latin et en espagnol castillan. Une copie manuscrite d'une traduction rédigée en vieux castillan par Yehuda ben Moshe Cohen et contenant cinq des huit ouvrages survécut et se trouve actuellement dans la Bibliothèque nationale d'Espagne. De Judiciis Astrorum (Livre complet sur le jugement des étoiles), une traduction latine du manuscrit rédigé en vieux castillan, fut publiée à Venise en 1485 et devint une référence importante pour l'Europe de la Renaissance pour comprendre l'astrologie médiévale. L'exemplaire présenté ici est la rarissime édition de 1523 du même ouvrage, également imprimé à Venise.