La Birmanie sous domination britannique

Joseph Dautremer était un érudit français spécialiste en langues orientales qui servit un temps comme consul français à Rangoon, capitale de la Birmanie britannique. La Birmanie sous domination britannique est une étude détaillée de la Birmanie, avec des chapitres consacrés à l'histoire, aux personnes, à la géographie physique, à l'économie et au commerce international du pays. Un bref chapitre final traite des îles Andaman, où les Britanniques maintenaient une colonie pénitentiaire. Initialement publié à Paris en 1912, l'ouvrage de Dautremer a été traduit du français vers l'anglais par Sir (James) George Scott (1851–1935), administrateur Britannique en Birmanie et auteur de livres importants sur la Birmanie et le Vietnam. Dans son introduction à l'étude de Dautremer, Scott écrit que « [son] livre est plus un rapport consulaire de genre idéal qu'une simple description du pays ». Un des objectifs majeurs de Dautremer lors de l'écriture du livre était de tirer les leçons de l'expérience britannique que les Français pourraient utiliser pour régir leurs colonies situées à proximité en Indochine.

Soutenez l'effort de guerre ! L'Armée de terre et la marine comptent sur vous !

Durant la première guerre mondiale, toutes les parties ont utilisé des affiches comme outils pour mobiliser leur population en faveur de l'effort de guerre. Cette affiche de 1917, créée par l'influent concepteur grahiste allemand Lucian Bernhard, appelle les citoyens allemands à aider à financer la guerre avec leurs économies. Bernhard est né en 1883, et son nom de naissance était Emil Kahn. Après des études à l'Académie des Beaux-Arts de Munich, il s'installa à Berlin où il travailla comme artiste commercial. Il fut surtout connu pour ses affiches publicitaires novatrices pour des entreprises allemandes. Bernhard montra que la simplicité était la plus grande qualité d'une affiche efficace. En 1923, il immigra à New York, où il mourut en 1972. Durant sa carrière longue et riche, il conçut également des meubles, du papier peint, et d'autres articles ménagers, ainsi que de nouveaux modèles de polices de caractères. A partir de 1930, il se consacra à la peinture et à la sculpture.

Le Volcan Smeroe (Vue de la Résidence Passaroeng)

Cette lithographie de couleur représente le Smeroe (Semeru), le plus grand volcan de l'Île de Java. Connu également comme le Mahameru, ou la Grande montagne, le volcan entra en éruption au minimum une fois par an au cours du 19ème siècle et est depuis 1967 dans un état d'activité quasi-constante. Cette vue à partir de la ville de Pasuaran montre un panache de fumée s'échappant du sommet de la montagne. Le peintre hollandais Abraham Salm (1801-76) vécut 29 ans en Indonésie, où il créa de nombreuses peintures spectaculaires de paysages.  Cette lithographie est l'une des 15 vues de Java, s'inspirant du travail de Salm, réalisée par le graveur hollandais J.C. Grieve et publiée à Amsterdam en 1872. L'œuvre provient des collections du KITLV/L'Institut Royal Néerlandais d’études de l’Asie du Sud-Est et des Caraïbes à Leiden.

Une carte d'une partie du littoral de la Nouvelle-Galles-du-Sud sur la côte est de la Nouvelle-Hollande depuis le cap Palmerston jusqu'au cap Flattery

Cette carte est l'une des quatre cartes manuscrites provenant du premier grand voyage d'exploration du capitaine James Cook, qui en avril 1770 réalisa la première délimitation claire de la côte est de l'Australie. Appuyée par la Royal Society et la Royal Navy, l'expédition avait plusieurs objectifs. Cook devait observer et décrire le transit de Vénus, cartographier les lignes côtières des lieux visités dans le Pacifique sud, et archiver des informations concernant les peuples, la flore et la faune rencontrés. Les promoteurs de l'expédition espéraient également que Cook trouve et revendique pour la Grande-Bretagne les terres alors connues sous le nom de terra incognita australis. Cook ne navigua pas à proximité des côtes, sauf à certains endroits, la quantité de détails présentée sur la carte varie donc en fonction de la distance de son navire par rapport à la côte.

Photographie de Richard M. Nixon et Elvis Presley à la Maison Blanche

Cette photographie montre Elvis Presley rencontrant le président Richard M. Nixon à la Maison Blanche le 21 décembre 1970. Ce matin-là, Presley remit une note manuscrite au garde de sécurité de la porte nord-ouest de la Maison Blanche, indiquant qu'il voulait rencontrer Nixon pour lui remettre en cadeau un pistolet datant de la Seconde Guerre mondiale et solliciter une habilitation en tant qu'agent dans la guerre nationale contre la drogue. Convaincu que Presley était sincère et jugeant qu'il pourrait être un atout dans la lutte contre l'usage de drogue par les jeunes, Nixon et son personnel organisèrent une réunion cet après-midi là.

Atlas de l'histoire physique et politique du Chili [planches, volume 2]

Claudio Gay est né en Provence, dans le sud de la France, en 1800.  Durant son enfance il développa une fascination profonde pour les sciences naturelles. Au cours de sa jeunesse, il voyagea beaucoup en Europe sous la direction du botaniste italien Juan Bautista Balbis, visitant les Alpes françaises, le Nord de l'Italie, l'Asie mineure, et plusieurs îles méditerranéennes. En 1828, l'aventurier Pedro Chapuis l'invita à venir au Chili pour enseigner la géographie. Gay accepta l'offre, et vécut au Chili jusqu'en 1842, y travaillant comme professeur et participant à des expéditions scientifiques. En vertu d'un contrat avec le gouvernement chilien, il s'embarqua pour une expédition de 3 ans et demie afin de constituer un registre des ressources naturelles du pays. Plus tard, il accepta d'écrire une histoire politique du Chili. Le succès de cette œuvre, achevée en 1841, lui valut d'être fait citoyen d'honneur. De retour en France, Gay publia le premier tome de son Atlas de la historia fisica y politica de Chile en 1842. En 1871, cette œuvre monumentale se composait de 30 volumes, couvrant l'histoire (huit tomes), la botanique (huit tomes), la zoologie (huit tomes), l'agriculture (deux tomes), des documents historiques (deux tomes), et deux tomes de cartes et d'illustrations. L'œuvre de Gay lui apporta la célébrité en tant que scientifique polyvalent et artiste de talent dont les croquis ont capturé des images d'Indiens, de paysages, de personnages populaires, et d'espèces botaniques jusque-là inconnues.

Le messager des étoiles exposant de grandes visions réellement merveilleuses ainsi que suggérant à chacun, mais particulièrement aux philosophes, des choses à méditer.

Galileo Galilée (1564–1642) était un astronome, mathématicien, physicien, philosophe et inventeur italien. Il révolutionna les sciences dans le monde occidental en utilisant les mathématiques et des preuves expérimentales dans l'étude des phénomènes naturels. Né à Pise, Galilée a étudié à Pise et à Florence et en 1589 a été nommé à la Chaire de mathématiques de l'Université de Pise. En 1591, il s'installa à l'université de Padoue, où il réalisa l'essentiel de ses plus importants travaux scientifiques. Fin 1609, Galilée perfectionna un télescope de grossissement 30 x, avec lequel il fit rapidement un certain nombre d'étonnantes découvertes astronomiques. L'instrument de Galilée révéla que la surface de la lune était montagneuse, que la voie lactée était composée d'étoiles distinctes, et que quatre satellites orbitent autour de Jupiter, que Galilée appela les « astres médicéens. » Galilée rendit compte de ces découvertes dans son célèbre ouvrage Sidereus nuncius (le messager des étoiles), publié à Venise en mars 1610. L'ouvrage était dédié à Cosme de Médicis, grand-duc de Toscane, qui plus tard cette année invita Galilée à venir à Florence, en tant que mathématicien et philosophe de la cour. Cette nomination libéra Galilée de l'obligation d'enseigner, mais elle lui ôta également la relative liberté garantie par le gouvernement de Venise, le rendant plus vulnérable aux procédures de l'Inquisition. Le soutien de Galilée aux théories de Copernic, qui plaçaient le soleil plutôt que la terre au centre de l'univers, était considéré comme hérétique, et bien que contraint à abjurer, il passa la majeure partie des dix dernières années de sa vie confiné dans sa villa de Toscane.

Les jours de mutinerie

Ayām-i Ghadr (Les jours de mutinerie) est un récit historique d'évènements liés à la révolte indienne de 1857. Ce soulèvement des soldats indigènes (les Cipayes) contre l'armée de la Compagnie anglaise des Indes orientales marqua une avancée importante dans le combat de l'Inde pour l'indépendance et pour s'émanciper de la tutelle britannique. Le manuscrit est une source rare non publiée de l'histoire indienne, plus particulièrement de la mutinerie de 1857. Il comporte deux peintures, pages 108 et 175, représentant les évènements décrits dans le texte.

Ghana, vieux d'une année : premier anniversaire de l'indépendance

Cette brochure reprend les principaux évènements de la première année de l'histoire du Ghana en tant que pays indépendant. Elle comprend des textes portant sur la politique menée à l'époque par le Premier ministre et le chef de l'opposition, une étude de l'année politique écoulée, et les hommages de dirigeants étrangers. On y trouve également des articles sur les arts, les sports, l'éducation, la science et l'agriculture du pays, ainsi que des récits sur le rôle du Ghana dans le monde et ses plans pour l'avenir. Moses Danquah, qui a longtemps été chroniqueur pour le Daily Graphic et l'un des plus célèbres journalistes du Ghana, a écrit plusieurs de ces articles et a également compilé et édité le pamphlet. Danquah est devenu un chroniqueur important de l'histoire du Ghana. La brochure comprend des annonces publicitaires de sociétés internationales établies au Ghana, telles que Mobil Oil, Philips Engineering, Machines à coudre Singer, et même un concessionnaire automobile local Pontiac (General Motors).

Versets par Jami

Ce fragment calligraphique comprend des versets du poète perse, Jami (mort en 1492 [897 AH]), dont le nom complet, Mawlana 'Abd al-Rahman Jami, est en tête de liste. Dans d'autres scripts plus importants apparaît un ghazal (poème lyrique), dans lequel un amant soupire par rapport au manque de nouvelles de sa bien-aimée. Les cadres relatifs au texte central sont entourés à droite et à gauche par des panneaux lumineux et possèdent un ruba'i (quatrain pentamètre iambique) écrit en de plus petits scripts. Le quatrain encourage l'amour véritable et éternel de Dieu, plutôt que des engouements passagers : "Tout beau visage qui se manifeste à vous / Le ciel le retirera rapidement de vos yeux / Allez donner votre coeur à la personne dans les limites de l'existence / Qui a toujours été là avec vous, et le sera toujours."Le texte est en noir nasta'liq avec un script sur papier bleu parsemé de paillettes d'or. Chaque verset est encadré par une ligne dorée, séparée par une gouttière ou bordure illuminée avec des panneaux en or, rose et orange. Le texte est collé sur un panneau d'une plus grande feuille de papier orange avec du carton. Dans le panneau le plus au bas se trouve la signature du calligraphe,"Ecrit par le serviteur Mahmud b. Mawlana Khwajah.” On sait peu de choses sur ce calligraphe, mais les couleurs et les motifs décoratifs employés nous mènent à penser qu'il a travaillé en Asie centrale (peut-être en Shaybanid Boukhara ou Samarkand) au 16ème siècle.