Forteresse de Shiumoguan, une structure pittoresque courante, ceinte d'un mur en argile avec des tourelles de guet à chaque angle, près de Lanzhou, dans la province du Gansu, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Ville de Yongchang, dans la province du Gansu, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Colonie de Jiakouyi avec des signes typiques de destruction infligés sur nombre de villes par les insurgés. Province du Gansu, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Stèle taillée dans la pierre avec d'élégants caractères cursifs et située dans le temple de Barkul, dans la province du Xinjiang, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Ville d'Anxi, au bord du désert de Gobi, ruines entourées d'un mur en argile. Province du Xinjiang, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

La Grande Muraille telle qu'elle apparaît près du fort de Jiayuguan, dans la province du Gansu, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Ville de Suzhou Fu qui fut rasée en 1872, durant le soulèvement. Jiuquan, dans la province du Gansu, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Ville de Ganzhou après le soulèvement de Dungan. Province du Gansu, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

La ville de Barkul (Zhenxi Fu) était composée d'une ville mandchoue et d'une ville chinoise à l'intérieur des remparts ; toits élégants du temple et toits de boue et de chaux des petits magasins et des habitations. Province du Xinjiang, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.

Station de Shiulijingza avec une cour et un temple, sur la montagne Tian Shan. Province du Xinjiang, en Chine, 1875

En 1874-1875, le gouvernement russe organisa une mission commerciale et de recherche en Chine. Cette mission avait pour objectif de trouver de nouvelles routes terrestres vers le marché chinois, d'étudier les perspectives d'une expansion commerciale, de rechercher des sites pour l'installation de consulats et d'usines, et de recueillir des informations sur la révolte de Dungan qui faisait alors rage dans les provinces de la Chine occidentale. Composée de 9 hommes et dirigée par le lieutenant-colonel Iulian A. Sosnovskii de l'état-major général de l'armée, cette mission comprenait également un topographe, le capitaine Matusovskii, un responsable scientifique, le Dr Pavel Iakovlevich Piasetskii, des interprètes chinois et russes, trois sous-officiers cosaques et le photographe de la mission, Adolf Erazmovich Boiarskii. La mission se déroula de Saint-Pétersbourg à Shanghai, en passant par Oulan-Bator (Mongolie), Pékin et Tianjin. Elle longea ensuite le fleuve Yangtsé et suivit la grande Route de la soie à travers l'oasis Hami et jusqu'au lac Zaysan, de retour en Russie. Adolf Erazmovich Boiarskii prit quelque 200 photographies, ce qui constitue une source unique pour l'étude de la Chine de cette période. La plupart des photographies prises durant cette mission apparaissent dans cet album, lequel rejoignit par la suite la collection Thereza Christina Maria, rassemblée par l'empereur Pierre II du Brésil qui en fit don à la Bibliothèque nationale du Brésil.