Carte de la péninsule de la Floride

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte de la péninsule de la Floride, appelée « Cabo De La Florida », datant approximativement de 1639, montre le tracé et les caractéristiques des côtes atlantiques et du golfe du Mexique, les dangers de navigation, les loxodromies et une représentation picturale de palmiers le long de la côte atlantique, près de Saint Augustine. Elle illustre également les îles voisines et indique la profondeur des eaux par sondages. Presque tous les noms géographiques sont en espagnol. Trois échelles définissent les distances en lieues néerlandaises, espagnoles et anglaises. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Carte du fleuve sud de la Nouvelle-Néerlande

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre le fleuve sud (Delaware), la baie du Delaware et les côtes voisines. Cette région faisait partie de la Nouvelle-Néerlande, qui fut établie par les Néerlandais en 1621 et que ces derniers contrôlèrent jusqu'à sa conquête par les Britanniques en 1664. La carte illustre les colonies et les caractéristiques géographiques, avec la profondeur des eaux indiquée par sondages. Le texte situé à gauche de la carte décrit les tribus amérindiennes vivant dans la région. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Le fleuve nord en Nouvelle-Néerlande

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre l'Hudson, ou fleuve nord comme les Néerlandais l'appelaient, de l'île de Manhattan à l'actuelle ville d'Albany, dans l'État de New York. La région faisait partie de la Nouvelle-Néerlande, qui fut établie par les Néerlandais en 1621 et que ces derniers contrôlèrent jusqu'à sa conquête par les Britanniques en 1664. La carte indique les noms des lieux et ceux des tribus amérindiennes, telles que les Mohicans. Le relief est représenté par des images et les profondeurs sont indiquées par sondages. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. La carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Carte de la Nouvelle-Néerlande, de la Virginie et de la Nouvelle-Angleterre

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre la côte nord-ouest des États-Unis, de la Nouvelle-Angleterre à la Virginie, incluant les caractéristiques des côtes et autres entités géographiques. La colonie de la Nouvelle-Néerlande fut établie par les Néerlandais en 1621 et, au fil du temps, elle se trouva de plus en plus menacée par les colonies britanniques plus vastes au nord et au sud. Les Britanniques capturèrent la Nouvelle-Néerlande en 1664, mettant fin à la présence coloniale néerlandaise en Amérique du Nord. La carte indique les colonies et les forts britanniques et néerlandais, avec les noms des tribus indiennes. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Carte de la Côte du Golfe de la Floride au Mexique

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre la côte du Golfe du Mexique, de l'ouest de la Floride à la région actuelle de Tampico, au Mexique. Elle illustre également le tracé et les caractéristiques des côtes, les fleuves, les courants et autres étendues d'eau, ainsi que de nombreuses loxodromies. Une étendue d'eau, « Mar Pequeno », désigne vraisemblablement la baie de Mobile ou le lac Pontchartrain. Les noms géographiques sont indiqués en espagnol. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Carte de la côte atlantique de l'Amérique du Nord de la baie de Chesapeake à la Floride

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre la côte atlantique des actuels États-Unis, de la baie de Chesapeake à la Floride. Décorée d'une rose des vents, elle illustre le tracé et les caractéristiques des côtes, les dangers de navigation, les loxodromies, les établissements humains, les nations amérindiennes et les courants. Basée sur différentes sources contemporaines et historiques, la carte se concentre sur les colonies anglaises dans le sud de la Virginie et les Outer Banks, en Caroline du Nord. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

La Havane sur l'île de Cuba

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre une vue panoramique du port de La Havane et ses alentours. Elle met en évidence les fortifications imposantes protégeant la ville et montre les bâtiments de la ville, des navires, le port et le paysage environnant, avec des pics géographiquement inexacts surgissant au-dessus du port. Le relief est représenté par des images et des dégradés de nuances. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Carte de la baie de Santiago

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre la baie de Santiago et sa région environnante sur l'île de Cuba. Décorée d'une rose des vents, elle contient également des représentations picturales de la ville de Santiago (aujourd'hui Santiago de Cuba), des fortifications, des sucreries et des navires au port. Le relief est représenté par des images et des dégradés de nuances. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Les îles et le continent des Indes occidentales

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1639 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre les côtes de l'Amérique du Nord et de l'Amérique du Sud, s'étendant de la Virginie à la péninsule du Yucatan et à la Guyane en Amérique du Sud. Décorée d'une rose des vents, elle illustre le tracé et les caractéristiques des côtes, les dangers de navigation, les îles, les établissements humains et de nombreuses loxodromies. La carte indique les premières colonies espagnoles le long de la côte de l'Atlantique Nord, notamment Saint Augustine, Santa Elena et Barra de Madre de Dios (baie de Chesapeake). Elle montre également l'emplacement de l'île de Guanahani dans les Bahamas. ‎Le relief est représenté par des dessins. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.

Carte des Petites Antilles

Joan Vinckeboons (1617-1670) était un cartographe et graveur néerlandais issu d'une famille d'artistes d'origine flamande. Employé de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, il a produit pendant plus de 30 ans des cartes destinées à la marine militaire et marchande néerlandaise. Il a travaillé avec Joan Blaeu, l'un des plus importants éditeurs de cartes et d'atlas de l'époque. Vinckeboons a dressé une série de 200 cartes manuscrites qui ont été reproduites dans plusieurs atlas, dont le célèbre Atlas Maior de Blaeu. Cette carte, datant de 1650 environ, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle montre les Petites Antilles, archipel situé dans la mer des Caraïbes s'étendant de la côte de l'Amérique du Sud vers le nord. La carte est orientée avec le nord à droite. Les îles dont le nom est indiqué sont Trinidad, Granada (aujourd'hui Grenade), Santa Lucia (Sainte-Lucie), la Dominique, la Martinique, la Guadeloupe, Antigua et Barbuda. Le continent de l'Amérique du Sud est appelé Nueva Andalusia (Nouvelle Andalousie), province de l'empire espagnol qui incluait la Colombie et le Venezuela actuels. Cette carte faisait partie d'un atlas manuscrit appartenant à l'entreprise néerlandaise de Gerard Hulst van Keulen, qui publia des atlas marins et des manuels de navigation pendant plus de deux siècles. À la disparition de l'entreprise, l'atlas fut racheté et fragmenté par le libraire d'Amsterdam Frederik Muller qui, en 1887, vendit 13 cartes de l'atlas attribuées à Vinckeboons au collectionneur et bibliographe Henry Harrisse. Cette carte fait partie de la collection Henry Harrisse à la Bibliothèque du Congrès.