11 août 2011

Livre d'Akbar

Akbar Namah (le livre d'Akbar) est un traité historique sur le règne d'Akbar en Inde, écrit par Ḥamīd ullah Shāhabādī Kashmirī, poète et historien réputé du Cachemire, en Inde. Jalaluddin Muhammad Akbar (1542–1605), aussi connu sous le nom d'Akbar le Grand, était un empereur moghol qui régna sur l'Inde de 1556 à 1605. Le manuscrit est l'œuvre d'un copiste inconnu du XIXe siècle. Les marges du manuscrit sont ornées d'incrustations dorées sur chaque page ; la première page est particulièrement décorée et comporte des motifs floraux incrustés d'or. Le manuscrit contient trois peintures, en face des pages 48, 50 et 63.

Shirin et Khusraw

Shirin va Khusraw (Shirin et Khosro) est une histoire écrite au XIIe siècle par Cheikh Nizami Ganjavi (env. 1140-1202), basée sur une légende tirée du Shah Nameh (Livre des rois), l'œuvre épico-historique de la littérature perse réalisée à la fin du Xe siècle par le poète Ferdowsi (env. 940–1020). La légende était bien connue avant Ferdowsi et fut plus tard romancée davantage par des poètes persans. L'histoire choisie par Nizami fut commandée par le sultan seldjoukide Toghrul et son frère Qizil Arslan, et leur fut dédiée. Cette copie fut réalisée par Sidiq Mir en 1857.

La grande histoire des évènements du Cachemire

Tārīkh-i A‘ẓami: Vāqi‘at Kashmīri (La grande histoire des évènements du Cachemire) est une histoire du Cachemire, en Inde, qui couvre une période allant du XIIe siècle au XVIIIe siècle, écrite en 1747 par Mohammad A‘zam Diddimrī Kashmirī, saint, érudit et poète du Cachemire (actif au XVIIIe siècle). Cette œuvre est considérée comme l'une des sources authentiques importantes de l'histoire médiévale du Cachemire. Ce volume est une copie du XIXe siècle réalisée par une personne inconnue.

Lettres de ‘Alī Ḥamdānī

Maktūbāt-i Sayyid ‘Alī Ḥamdānī (Lettres de Ali Hamdani) est un recueil de lettres écrites par le célèbre érudit, saint et prêtre persan, Sayyid ‘Alī Ḥamdānī (1314–1385 apr. J.-C. ; 714–787 A.H.). Originaire d'Hamdan en Asie centrale, il voyagea jusqu'au Cachemire en 1372-1373 apr. J.-C. pour répandre le message de l'Islam. Il s'agit de l'un des plus rares manuscrits encore existant de lettres du saint à ses disciples, leur expliquant comment déchiffrer les secrets du mysticisme de l'Islam. Dans ces lettres, Sayyid ‘Alī Ḥamdānī cite plusieurs couplets d'un poète persan du XIIe siècle, Shaykh ‘Attār. On ignore quand et par qui fut réalisée cette copie.

La vie du Prophète

Maghāzī al-Nabī (La vie du Prophète) décrit la vie du prophète Mahomet de manière poétique. L'œuvre originale fut rédigée par un célèbre érudit arabe et persan du Cachemire, Ya‘qub Ṣarfī (1521–1595). Cette œuvre poétique et biographique unique, transcrite en deux colonnes sur chaque page du manuscrit, comporte des supplications et des eulogies destinées au prophète de l'Islam. Chaque colonne est bordée de lignes incrustées d'or. L'écriture du manuscrit est claire et distincte.

Traité sur les règles et les mètres de la poésie

Risalat-i‘Urūḍ va Qafiyah (Traité sur les règles et les mètres de la poésie) parle des règles et des conventions à suivre pour écrire de la poésie de qualité. Le manuscrit, copié au Cachemire (en Inde) en 1677 (1088 A.H.) à partir du travail d'un auteur inconnu, discute des différents aspects de l'écriture de la poésie et explicite les différents éléments et considérations pris en compte pour la création de poèmes de qualité.