15 juillet 2011

Grand-Duché de Finlande

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre le Grand Duché de Finlande qui comprenait une partie de la Finlande actuelle. Le Grand Duché de Finlande était bordé par le Royaume de Suède et le golfe de Botnie au nord, par le golfe de Finlande à l'ouest et par le lac Ladoga au sud. Suite à la guerre de Finlande (1808-1809) entre la Russie et la Suède, la Finlande devint un grand-duché de l'Empire russe. La capitale du duché était Abo (l'actuelle Turku). La carte indique que la distance entre Abo et Saint-Pétersbourg était de 630½ verstes, tandis que 1350½ verstes séparaient Abo de Moscou. La verste est une unité de distance russe qui n'est plus utilisée, équivalant à 1,0668 kilomètres.

Province de Tchernigov

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre la province de Tchernigov qui occupait une partie de l'Ukraine actuelle. La frontière ouest de la province est délimitée par le Dniepr. Tchernigov, le centre administratif de la province, est située au bord de la Desna, un affluent du Dniepr et constituait l'une des villes principales de la Rus' de Kiev. La carte indique que la distance entre Tchernigov et Saint-Pétersbourg était de 1102¼ verstes, tandis que 789 verstes séparaient Tchernigov de Moscou. La verste est une unité de distance russe qui n'est plus utilisée, équivalant à 1,0668 kilomètres.

Province d'Orenbourg

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre la province d'Orenbourg, située au sud-ouest de l'empire. La province borde la « steppe du nomade Kirghiz » qui fait aujourd'hui partie du Kazakhstan. La ville d'Oufa, centre administratif de la province, est située au confluent des rivières Belaïa et Oufa. La carte indique que la distance entre Oufa et Saint-Pétersbourg était de 2064¾ verstes, tandis que 1345 verstes séparaient Oufa de Moscou. La verste est une unité de distance russe qui n'est plus utilisée, équivalant à 1,0668 kilomètres.

La ville de Tcherkassk (Pays des cosaques du Don)

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre la ville de Tcherkassk dans le Pays des cosaques du Don, située dans la partie occidentale de l'empire. Le pays est divisé en deux partie, occidentale et orientale, par le fleuve Don qui se jette dans la mer d'Azov au sud-ouest. En 1805, les Cosaques firent passer leur capitale de Tcherkassk à Novotcherkassk, indiquée sur la carte comme centre administratif. Selon la carte, la distance entre Novotcherkassk et Moscou était de 1289 verstes. La verste est une unité de distance russe qui n'est plus utilisée, équivalant à 1,0668 kilomètres.

Province d'Astrakhan

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre la province d'Astrakhan, située au sud-ouest de l'empire. La province est divisée en deux parties par la Volga qui se jette dans la mer Caspienne au sud de la province. La ville d'Astrakhan, centre administratif de la province, fut confisquée au khanat d'Astrakan par la Russie en 1556. Elle devint ensuite l'une des portes vers l'est de la Russie. La carte indique que la distance entre Astrakhan et Saint-Pétersbourg était de 2138½ verstes, tandis que 1418¾ verstes séparaient Astrakhan de Moscou. La verste est une unité de distance russe qui n'est plus utilisée, équivalant à 1,0668 kilomètres.

Le pays de Tchoukotka

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre le pays de Tchoukotka, situé à l'extrême nord-est de l'empire. Le pays de Tchoukotka est bordé par la mer de Kamtchatka (l'actuelle mer d'Okotsk), par la mer de Bobrovoe (l'actuelle mer de Béring) et séparée du Grand Océan (l'océan Pacifique) par les îles Aléoutiennes au sud. À l'est, de l'autre côté d'un détroit qui sera nommé plus tard détroit de Béring, se trouve la « Terre russe », qui passera aux mains des États-Unis lors de l'achat de l'Alaska de 1867. La carte géographique représentée ici est basée sur les voyages dans le Pacifique Nord des russes et d'autres voyageurs vers la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe.