15 juillet 2011

Le Spalentor à Bâle, en Suisse

Cette impression photochrome du Spalentor à Bâle fait partie des « Vues de Suisse » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Le guide Baedeker La Suisse et les parties limitrophes de l'Italie, de la Savoie et du Tyrol. Manuel du voyageur (1913) décrivait cette tour, qui fut construite aux alentours de l'année 1400, comme « la plus belle des portes de Bâle encore debout ». Située dans le quartier St Paul près de la frontière entre la Suisse et la France, cette tour au toit recouvert de tuiles était l'une des deux portes principales de Bâle. Elle servait à l'origine de fortification médiévale et de défense extérieure de la ville, mais c'était aussi un lieu de passage important pour le transport de marchandises depuis la France. Elle servait notamment au contrôle du commerce avec l'Alsace qui constituait alors l'une des principales sources de denrées alimentaires pour la Suisse.

La Tonhalle de Zurich, en Suisse

Cette impression photochrome de la Tonhalle de Zurich fait partie des « Vues de Suisse » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Cette salle de concert fut construite pour accueillir l'orchestre de la Tonhalle, fondé en 1868. L'édition de 1913 du guide Baedeker La Suisse et les parties limitrophes de l'Italie, de la Savoie et du Tyrol. Manuel du voyageur décrit la salle comme un « bâtiment efficace érigé entre 1893 et 1895, comportant un café-restaurant, des terrasses à l'air libre, et de larges salles de concert ». Le guide de tourisme Cook pour la Suisse (1908) le décrivait comme « un établissement digne d'un palais, près du lac, avec restaurant, proposant des concerts tous les soirs de l'été ».

Hôtel Eiger à Grindelwald, dans l'Oberland bernois, en Suisse

Cette impression photochrome de l'Hôtel Eiger à Grindelwald fait partie des « Vues de Suisse » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Le guide Baedeker La Suisse et les parties limitrophes de l'Italie, de la Savoie et du Tyrol. Manuel du voyageur (1913) décrit la ville de Grindelwald, située dans les montagnes bernoises, comme un « excellent point de départ pour des excursions et un refuge idéal en hiver comme en été ». Baedeker s'émerveille à la vue de Grindelwald et de son « amphithéâtre grandiose de montagnes et de glaciers ». L'Eiger, ce pic imposant de 3975 mètres de haut, compte parmi les montagnes qui surplombent la ville et a donné son nom à l'hôtel. L'hôtel fut construit en 1890 et comportait 20 chambres à l'origine.

Château de Chillon à Montreux, au bord du Léman, en Suisse

Cette impression photochrome du château de Chillon fait partie des « Vues de Suisse » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Situé au sud-ouest de la Suisse au bord du lac Léman, à Montreux, ce château est mentionné pour la première fois dans des écrits au XIIe siècle. Sa date de construction exacte est inconnue. Le guide Baedeker La Suisse et les parties limitrophes de l'Italie, de la Savoie et du Tyrol. Manuel du voyageur (1913) informe ses lecteurs que le « château de Chillon, avec ses murs massifs et ses tours... se dresse sur un rocher isolé [1,8 mètres] de la berge, à laquelle il est relié par un pont ». L'architecture du château, qui servait à la fois de forteresse et de résidence, reflète l'influence de trois époques historiques : les périodes savoyarde, bernoise et vaudoise. Le château est constitué d'un réseau de cent bâtiments reliés entre eux, dont une prison où fut retenu le célèbre « Prisonnier de Chillon », François Bonivard, qui, au XIXe siècle, inspira à Lord Byron le poème du même nom.

San Salvatore à Lugano dans le Tessin, en Suisse

Cette impression photochrome du mont San Salvatore dans le canton du Tessin fait partie des « Vues de Suisse » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Ce sommet de 912 mètres se situe près de Lugano, la plus grande ville du Tessin. Le guide Baedeker Italie septentrionale jusqu'à Livourne, Florence et Ravenne - Manuel du voyageur (1913) signalait aux voyageurs que « le sommet à la forme curieuse situé au sud de Lugano domine un panorama célèbre » et que la plus belle excursion depuis Lugano était la montagne.

La tour penchée de Pise, en Italie

Cette impression photochrome de la tour penchée de Pise fait partie des « Vues de l'architecture et d'autres sites en Italie » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Également appelée Il Campanile, cette construction de marbre et de granit devait servir de clocher (campanile) à la cathédrale de Pise. La construction débuta en 1174 selon les plans de l'architecte Bonnanno Pisano, mais fut interrompue plusieurs fois. La tour ne fut pas achevée avant 1350, près de deux siècles plus tard. Haute de 57 mètres, la tour est construite dans le style pisan-roman. Elle comporte huit étages et approximativement 300 marches. L'inclinaison caractéristique de la tour (son sommet est décalé de plus de quatre mètres par rapport à la verticale) est attribuée à l'instabilité du sol sur lequel elle est construite. La tour est également célèbre pour les expériences que le scientifique Galileo Galilei y aurait accomplies en 1589, lâchant deux boulets de canon de masses différentes afin de démontrer que les objets lourds et légers tombaient à la même vitesse.