11 mai 2011

Place de la Bastille, Paris, France

Cette impression photochrome de la Place de la Bastille à Paris fait partie des "Vues de l'architecture, de monuments et d'autres sites en France" du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). La Bastille ("petit bastion"), précédemment connue sous le nom de la Bastille Saint-Antoine, a été construite entre 1370 et 1383 comme une forteresse pour protéger la ville de Paris pendant la guerre de Cent Ans. La forteresse a été transformée en prison au début du 17ème siècle, et la prise de la Bastille par une foule en colère le 14 Juillet 1789 marqua le début de la Révolution française. La prison fut détruite pendant la révolution. La colonne située au centre de la place est la Colonne de Juillet, qui a été construite entre 1831 et 1840 à l'occasion de la Révolution de juillet 1830 qui porta au pouvoir le roi Louis-Philippe.

L' Opéra, Paris, France.

Cette épreuve photochrome du Palais Garnier à Paris fait partie des "Vues de l'architecture, de monuments et d'autres sites en France" du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). En 1858, l'empereur Napoléon III ordonna la construction d'un nouvel opéra pour accueillir l'Opéra de Paris et les compagnies de ballet. Le bâtiment a été conçu par Charles Garnier (1825–98) dans le style Beaux-Arts et fut construit entre 1862 et 1874. L'édition de 1900 de l'ouvrage de Baedeker Paris et ses Environs, avec des itinéraires de Londres à Paris : Manuel du voyageur décrit l'extérieur de l'édifice, comme le montre cette photographie, ainsi : "au centre de l'édifice s'élève un dôme bas (visible uniquement à distance), et derrière lui un énorme fronton triangulaire, au-dessus de la scène, couronné d'un Apollon avec une lyre d'or au milieu... et flanqué des deux Pégase." Baedeker encourageait également les voyageurs à profiter d'"une agréable promenade le long de la belle avenue de l'Opéra, datant principalement de 1878."

Arc de Triomphe, place de l'Étoile, Paris, France

Cette impression photochrome de l'Arc de Triomphe fait partie de "Vues de l'architecture, de monuments et d'autres sites en France" du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Se tenant à une extrémité des Champs-Élysées, l'Arc de Triomphe a été commandé par Napoléon Ier en l'honneur de l'armée française. La construction a commencé en 1806, mais a été interrompue après la restauration des Bourbons en 1815. Elle reprit dans les années 1830 sur ordre du roi Louis-Philippe et la construction s'acheva en 1836. Les trois architectes associés au projet ont été Jean Chalgrin (actif de 1806 à 1811), L. Joust (actif de 1811 à 1814), et Guillaume-Abel Blouet (actif de 1833 à 1836). L'arche est le site de la tombe du soldat inconnu et de la flamme éternelle, qui brûle en l'honneur des morts non identifiés et tombés lors des deux guerres mondiales. L'édition 1900 de l'ouvrage de Baedeker Paris et ses environs, avec des itinéraires de Londres à Paris : Manuel du voyageur ; caractérise ce monument emblématique comme le plus grand arc de triomphe existant... visible de presque tous les quartiers des environs de Paris."

Champs-Élysées, une avenue, Paris, France

Cette impression photochrome des Champs-Elysées à Paris fait partie des "Vues de l'architecture, de monuments et d'autres sites en France" du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Le quartier des Champs-Élysées comprenait à l'origine des champs et des jardins maraîchers. En 1616, Marie de Médicis (1575-1642), veuve de Henri IV, fit agrandir le jardin des Tuileries pour créer une promenade bordée d'arbres. La voie a été étendue à nouveau en 1667 par l'architecte paysagiste André Le Nôtre (1613-1700). L'avenue, maintenant longue de près de deux kilomètres, s'étend entre la place de la Concorde et l'Arc de Triomphe. Comme décrit dans l'édition 1900 de l'ouvrage de Baedeker Paris et ses environs, avec des itinéraires de Londres à Paris : Manuel du voyageur, "cette magnifique avenue, bordée de beaux bâtiments, est l'une des promenades les plus en vogue à Paris."

Place de la Concorde, Paris, France

Cette épreuve photochrome de la Place de la Concorde fait partie des "Vues de l'architecture, de monuments et d'autres sites en France" du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). L'édition 1900 de l'ouvrage de Baedeker Paris et ses environs, avec des itinéraires de Londres à Paris : Manuel du voyageur informait ses lecteurs que cette célèbre place faisait 356 mètres de long sur 215 mètres de large, et était délimitée au sud par la Seine, à l'ouest par l'avenue des Champs-Elysées, au nord par le Ministère de la Marine et l'hôtel Crillon- Coislin, et à l'est par le jardin des Tuileries. "Elle a pris sa forme actuelle en 1854, d'après les plans de Hittorff (mort en 1876). Du centre de la place on obtient un point de vue sur la Madeleine, la Chambre des députés, le Louvre et l'Arc de Triomphe de l'Étoile." Au Centre de la place se trouve l'Obélisque de Louxor, érigé par le roi Ramsès II face au Temple de Thèbes en 1350 avant notre ère et donné à la France par Mehemet Ali, vice-roi d'Égypte, dans les années 1830.

Cathédrale de SS, Pierre et Paul, Saint-Pétersbourg, Russie.

Cette impression photochrome de la cathédrale Pierre et Paul, les saints patrons de Saint-Pétersbourg, fait partie des "Vues de l'architecture et d'autres sites principalement en Pologne, Russie et Ukraine" du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). La construction d'une église en bois sur le site de la cathédrale commença en 1703, un mois après que la ville de Saint-Pétersbourg ait été officiellement fondée. L'église fut consacrée le 1er avril 1704. La cathédrale de pierre a été construite entre 1712 et 1733, sous la direction de l'architecte italo-suisse Domenico Trezzini (1670-1734). La nouvelle cathédrale fut consacrée le 29 juin 1733. Le clocher brûla dans la nuit du 29 au 30 avril 1756, lors d'un incendie causé par la foudre. En 1766, la grande Catherine ordonna que le clocher soit reconstruit, et la nouvelle tour fut achevée en 1776. La cathédrale a servi de lieu de sépulture pour les empereurs russes et de leurs familles à l'époque de Pierre le Grand (1672-1725).