7 décembre 2011

La Nouvelle Carte du Nord de la côte du Brésil, indiquant les distances des fleuves Pará et Amazone

Cette carte à l'aquarelle et à l'encre de la côte nord du Brésil montre le fleuve Pará, un estuaire de l'Amazone qui se jette dans l'Atlantique au sud-est du delta du fleuve principal.

Le Marañon ou Rivière Amazone, Mission de la Société de Jésus

Cette carte du Fleuve Amazone a été réalisée par Samuel Fritz (1654-1728), missionnaire jésuite qui a cartographié le bassin du fleuve. Né dans la province de Bohême (faisant partie de l'actuelle République Tchèque), Fritz est devenu prêtre en 1673. Il fut envoyé à Quito en Équateur en tant que missionnaire en 1684 et passât 40 années à se dévouer aux autochtones de la région du Haut Marañon. Il a commencé la cartographie de la région dans le cadre d'un projet visant à préciser les frontières des terres de mission, des terres espagnoles et des terres portugaises. Plus tard, il entreprit un projet visant à tracer le cours d'eau du Fleuve Amazone. Malgré son manque de formation aux techniques de la cartographie et la seule utilisation d'instruments très primitifs, Fritz a réalisé une carte relativement précise de la zone. Il a été le premier à suivre le Marañon, un affluent de l'Amazone, jusqu'à sa source. Cette carte a été imprimée pour la première fois à Quito en 1707 et, plus tard, largement copiée en Europe.

8 décembre 2011

Boukhara, Kaboul, Baloutchistan, etc.

Cette carte de l'Afghanistan et d'une partie des actuels Iran et Pakistan a été publiée par l'auteur et éditeur anglais Charles Knight (1791-1873), plus connu pour son rôle de directeur des publications de la Société pour la diffusion des connaissances utiles. Fondée à Londres en 1826, la société avait pour but l'amélioration du niveau d'éducation des classes moyennes et ouvrières britanniques. Au cours des années 1830 et 1840, elle fut à l'origine de nombreuses publications, comme la Bibliothèque des connaissances utiles, dont les volumes étaient vendus six pence, ainsi qu'une série de cartes en deux volumes renommées pour leur grande qualité. Cette carte a été publiée séparément en 1841, mais elle apparaissait sur la planche 94 dans les Cartes de la Société pour la diffusion des connaissances utiles, publiées à Londres en 1844. La carte fut gravée par J. & C. Walker, une maison londonienne de gravure, de dessin et d'édition qui prospéra au milieu du XIXe siècle. La carte provient de la Bibliothèque du Congrès. La signification des lignes colorées à la main sur la carte reste inconnue.

13 décembre 2011

Province d'Omsk

Cette carte à jouer du début du XIXe siècle provient d'un jeu de 60 cartes similaires, toutes consacrées à une province ou un territoire différents de l'Empire russe qui comprenait à l'époque le Grand Duché de Finlande, le Congrès de Pologne et l'Amérique russe. Chaque carte comporte une face montrant le costume local et les armoiries de la province. Sur l'autre face, se trouve une carte géographique. Cette carte montre la province d'Omsk, située à l'ouest de la partie centrale de l'empire. La province est bordée par la Chine au sud-ouest et par le « Pays des Kazakhs » (une partie de la république du Kazakhstan actuel) à l'ouest. Omsk, le centre administratif de la province, est située au confluent de l'Irtych et de l'Om. La carte indique que la distance entre Omsk et Saint-Pétersbourg était de 3426 verstes, tandis que 2910¼ verstes séparaient Omsk de Moscou. La verste est une unité de distance russe qui n'est plus utilisée, équivalant à 1,0668 kilomètres.

Un Discours d'éloge en faveur du gentilhomme à l'esprit vaillant autant que vertueux, Monsieur Francis Drake: et célébration de ses heureuses aventures

Ce petit livre de l'écrivain élisabéthain Nicholas Breton (vers 1545-1622) est une oeuvre d'éloge de Francis Drake pour son voyage autour du monde de 1577-80. Le fait qu'il se réfère à Drake en tant que «maître» plutôt que «monsieur» suggère qu'il a été publié peu de temps entre le 26 septembre 26 1580, lorsque Drake retourna à Plymouth, et le 14 avril 1581, lorsque la reine Elizabeth I visita le navire de Drake et le fit chevalier. Breton mentionne le butin rapporté par Drake, mais ne mentionne rien sur la façon dont il a été acquis - sans doute une indication de la position anormale de Drake, puisque l'Angleterre et l'Espagne étaient nominalement en paix et que certains conseillers d'Elisabeth pressaient de désavouer Drake et de restituer à l'Espagne les richesses dont il s'était emparées sur  des navires espagnols. Elizabeth choisit de soutenir Drake, cependant, et partagea le trésor. Contemporain proche de William Shakespeare (1564-1616), Breton était poète et auteur de fiction en prose. Les premières éditions de ses œuvres sont extrêmement rares.

À propos de la justification par des relations transitives

Cet ouvrage de l'éminent théologien Shafi'i Muhammad al-Amidi (mort en 1233 [631] AH) se compose de trois parties. La première partie, sur les pages 1 et 2, discute de la différence entre les métaphores et les comparaisons dans le discours figuratif. La deuxième partie, sur les pages 3-10, traite de l'utilisation d'analogies et de relations transitives pour prouver un cas. Al-qiyâs, ou l'utilisation de relations transitives pour justifier un cas, est l'un des quatre piliers dans la jurisprudence islamique. Il est également largement utilisé par les grammairiens. La dernière partie, à la page 11, est le début d'un traité sur l'existence, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'esprit. Cette copie de manuscrit a été réalisée en 1805 par un scribe inconnu. Il provient de la collection Bašagić des manuscrits islamiques de la Bibliothèque universitaire de Bratislava, en Slovaquie, qui a été inscrite au registre de la Mémoire du Monde de l'UNESCO en 1997. Safvet beg Bašagić (1870-1934) était un savant de Bosnie, poète, journaliste et directeur de musée qui rassemble une collection de 284 volumes manuscrits et de 365 volumes d'impression dont l'ensemble reflète le développement de la civilisation islamique depuis sa création jusqu'au début du 20ème siècle. Le manuscrit est l'élément 280 des  Arabské, turecké a perzské rukopisy Univerzitnej knižnice v Bratislave (Manuscrits persans, turcs et arabes de la bibliothèque universitaire, Bratislava) de Jozef Blaškovič.