6 décembre 2011

Province d'Ekaterinoslav

Cette carte fait partie d'une collection souvenir de 82 cartes illustrées - une pour chaque province de l'Empire russe tel qu'il existait en 1856. Chaque carte présente une vue d'ensemble de la culture, de l'histoire, de l'économie et de la géographie d’une province. Le recto de la carte présente des signes distinctifs tels que les rivières, les montagnes, les grandes villes et les principales industries. Le verso montre une carte de la province et son sceau, des informations sur la population et le costume local des habitants. La province d'Ekaterinoslav représentée sur cette carte se trouve dans l'Ukraine actuelle.

Carte économique de l'Oblast de Yakutsk

Cette carte économique de l'époque soviétique de la République socialiste soviétique autonome yakoute provient de l’atlas RSSA de Yakoutie : Atlas, Yakoutie socialiste. Elle présente six zones économiques de cette vaste région de Sibérie. Les centres de production de machines, d'électricité et de produits alimentaires sont représentés sur la carte ainsi que les centres des industries extractives produisant du charbon, du gaz naturel, de l'or, du mica, du sel, des matériaux de construction et des diamants. Le développement de l'industrie minière de la Yakoutie, qui commença dans les années 1960, provoqua l’arrivée de nombreux immigrants de la Russie d’Europe et des autres Républiques slaves de l'Union soviétique, ainsi qu'un changement dans la composition ethnique de la population. La proportion de Yakoutes dans l'ensemble de la population de la République passa de 90 % en 1920 à 43 % en 1970, 36,6 % en 1979 et 33,4 % en 1989. Cependant, après l'éclatement de l'Union soviétique, la République connut une forte émigration de Slaves et un renversement de ces tendances. En 1990, la Yakoutie changea son nom pour devenir la République de Sakha.

Émigrants [c'est-à-dire immigrants] arrivant à Ellis Island

Ellis Island fut la porte d'accès à la vie américaine pour des millions d'immigrants de 1892 à 1954. Ce film, tourné par le cinéaste, écrivain, producteur et réalisateur de films prolifique Alfred C. Abadie fut produit par l'Edison Manufacturing Company de Thomas A. Edison. Il figurait à cette époque dans le catalogue de cette compagnie sous le titre « Émigrants débarquant à Ellis Island » avec la description suivante : « montre un grand chaland non ponté rempli de gens de toutes les nationalités qui viennent d’arriver d'Europe et débarquent à Ellis Island, à New York ». Ce film débute par un plan du ferry-boat William Myers chargé de passagers, s’approchant du centre d'immigration. Le navire est amarré, la passerelle est mise en place et on voit les passagers monter la passerelle. Le film ne montre pas la prochaine étape du processus d'immigration pour les nouveaux arrivants. Ceux-ci étaient interrogés, souvent par des fonctionnaires qui ne parlaient pas leur langue, et soumis à des examens médicaux. Beaucoup furent mis en quarantaine ou se virent refuser l'entrée, après avoir été déclarés malades ou « susceptibles de devenir un fardeau pour l’État ».

Imitation de la lutte romaine

La collection Thereza Christina Maria est constituée de 21 742 photographies réunies par l'empereur Pedro II et qu'il légua à la Bibliothèque nationale du Brésil. Cette collection couvre une vaste gamme de sujets. Elle documente les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle et comprend aussi de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord. Cette photographie de trois Brésiliens imitant des lutteurs romains a été prise à Ceará, entre 1898 et 1909, par le photographe Miguel de Moura, dont on sait très peu de choses.

Province d'Ienisseï

Cette carte fait partie d'une collection souvenir de 82 cartes illustrées - une pour chaque province de l'Empire russe tel qu'il existait en 1856. Chaque carte présente une vue d'ensemble de la culture, de l'histoire, de l'économie et de la géographie d’une province. Le recto de la carte présente des signes distinctifs tels que les rivières, les montagnes, les grandes villes et les principales industries. Le verso montre une carte de la province et son sceau, des informations sur la population et le costume local des habitants.

Le Testament en bas-sorabe de Miklawuš Jakubica, 1548

Ce manuscrit de 669 pages contient la traduction complète du Nouveau Testament en bas-sorabe par le pasteur Miklawus Jakubica. Il s'agit de l'un des documents culturels relatifs au peuple sorabe d'Allemagne de l'Est les plus importants et d'une source importante pour l'étude des langues slaves de l'ouest. Terminée en 1548, la traduction de Jakubica, qui inclut de nombreuses illustrations en couleurs de fleurs, d'arbres et d'animaux, n'a jamais été imprimée. Quant au travail préparatoire pour sa traduction, Jakubica utilisa la traduction de la Bible en allemand par Martin Luther, ainsi que les modèles de la Bible en vulgate et en tchèque. L'œuvre est en fait la toute première traduction de la Bible de Luther en une autre langue. Jakubica utilisa le dialecte de Sorau (ville située au sud du Brandebourg) et fit appel aux mots en tchèque et en haut-sorabe pour tenter de créer une langue écrite de l'Église, commune pour tous les Sorabes. Le bas-sorabe et le haut-sorabe sont des langues slaves de l'ouest liées au polonais et au tchèque qui sont parlées par les Sorabes, une minorité reconnue d'Allemagne.