23 décembre 2011

Cathédrale de l'Annonciation (entre 1560 et 1584), vue intérieure de l'est vers l'iconostase (fin du XVIIe siècle), à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue intérieure de la cathédrale de l'Annonciation à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1999 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Située à proximité de la confluence de la Vytchegda et de la Dvina septentrionale, la ville de Solvychegodsk (« sel de la Vytchegda ») devint au XVIe siècle le centre de vastes opérations commerciales dirigées par les Stroganov, dont la richesse était basée sur le sel. Le patriarche de la dynastie, Anika Stroganov (1497-1570), initia la pratique de mécénat des Stroganov. La construction de la cathédrale s'étendit de 1560 au début des années 1570, mais l'église ne fut officiellement consacrée qu'en 1584. L'intérieur fut orné de fresques durant l'été 1600. Les fresques furent recouvertes au cours des XVIIIe et XIXe siècles, en particulier après un incendie majeur en 1819. Depuis les années 1970, des travaux ont permis la restauration de fresques originales sur le mur ouest. La pièce maîtresse de la cathédrale est une iconostase à cinq registres, installée à l'origine à la fin des années 1570, avec plus de 70 icônes, dont seules quelques-unes demeurent. La forme actuelle de l'iconostase date de 1690, avec sa porte royale centrale, donnée par la famille Stroganov au début du XVIIe siècle.

Église de la Dormition (1674), façade ouest, à Varzouga (Russie)

Cette vue du sud-ouest de l'église de la Dormition à Varzouga (oblast de Mourmansk) fut prise en 1999 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Le village de Varzouga est situé sur la rive sud de la péninsule de Kola, à 22 kilomètres de l'endroit où la rivière Varzouga débouche dans la mer Blanche. Au milieu du XVe siècle, Varzouga était un avant-poste notable de Novgorod, centre de commerce médiéval, dans la région de la mer Blanche. Varzouga avait des liens étroits avec le monastère Solovetsky, l'un des principaux centres religieux du nord de la Russie. La Moscovie établit son contrôle sur les domaines de Novgorod à la fin du XVe siècle et Varzouga prit de l'importance en tant que centre de pêche. À la fin du XVIIe siècle, le village possédait des églises en bois sur les deux rives de la Varzouga. L'église de la Dormition est la plus impressionnante, elle fut construite en 1674 sur la haute rive droite de la rivière. Les bâtisseurs firent une utilisation efficace de l'emplacement en créant une haute structure cruciforme en bois, puis une structure octogonale dominée par une tour élancée en forme de tente (shatër) et une coupole. Des modifications au cours du XIXe siècle inclurent un bardage, retiré ensuite lors d'une restauration achevée en 1973. Des efforts de conservation de ce grand monument du nord de la Russie se poursuivent encore aujourd'hui.

Église de la Présentation de la Vierge (entre 1688 et 1693), vue du sud-ouest, à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue hivernale du sud-ouest de la cathédrale de la Présentation de la Vierge à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1998 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Cette église spectaculaire fut construite pour le monastère de la Présentation, fondé en 1565 par la famille Stroganov dans le cadre de leurs activités commerciales à Solvychegodsk. La construction débuta en 1688, avec le soutien de Grigori Stroganov qui prendra ensuite de l'importance sous le règne de Pierre le Grand. Bien que l'église ne fût consacrée qu'en 1712, la structure principale fut terminée en 1693 et certaines parties étaient déjà utilisées depuis 1691. La façade de briques est ornée d'une multitude d'éléments en pierre de calcaire (apparemment sculptés à Moscou) dans un style luxuriant que l'on appelle le « baroque de Moscou ». En plus des colonnes de pierre, des entourages de fenêtres, et des coquilles (au-dessus des gâbles), les façades sont décorées de carreaux de céramique colorée. La structure est surplombée par cinq dômes baroques à haut tambour. Des changements extérieurs furent apportés au cours des siècles, en particulier au XVIIIe siècle, lorsque la galerie extérieure (visible ici et à l'origine une terrasse ouverte) fut transformée en arcade de briques et de pierres de calcaire ornée d'une corniche, maintenant partiellement obscurcie par un toit.

Église de la Dormition (1674), façade nord, à Varzouga (Russie)

Cette vue du nord de l'église de la Dormition à Varzouga (oblast de Mourmansk) fut prise en 2001 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Le village de Varzouga est situé sur la rive sud de la péninsule de Kola, à 22 kilomètres de l'endroit où la rivière Varzouga débouche dans la mer Blanche. Au milieu du XVe siècle, Varzouga était un avant-poste notable de Novgorod, centre de commerce médiéval, dans la région de la mer Blanche. Varzouga avait également des liens étroits avec le monastère Solovetsky, l'un des principaux centres religieux du nord de la Russie. La Moscovie établit son contrôle sur les domaines de Novgorod à la fin du XVe siècle et Varzouga prit de l'importance en tant que centre de pêche. À la fin du XVIIe siècle, le village possédait des églises en bois sur les deux rives de la Varzouga. L'église de la Dormition est la plus impressionnante, elle fut construite en 1674 sur la haute rive droite de la rivière. Les bâtisseurs firent une utilisation efficace de l'emplacement en créant une haute structure cruciforme en bois, puis une structure octogonale dominée par une tour élancée en forme de tente (shatër) et une coupole. Des modifications au cours du XIXe siècle inclurent un bardage, retiré ensuite lors d'une restauration achevée en 1973. Des efforts de conservation de ce grand monument du nord de la Russie se poursuivent encore aujourd'hui.

Cathédrale de l'Annonciation (entre 1560 et 1584), vue intérieure du mur ouest, fresque du Jugement dernier, à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue intérieure de la cathédrale de l'Annonciation à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1996 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Située à proximité de la confluence de la Vytchegda et de la Dvina septentrionale, la ville de Solvychegodsk (« sel de la Vytchegda ») devint au XVIe siècle le centre de vastes opérations commerciales dirigées par les Stroganov, dont la richesse était basée sur le sel. Le patriarche de la dynastie, Anika Stroganov (1497-1570), initia la pratique de mécénat des Stroganov. La construction de la cathédrale s'étendit de 1560 au début des années 1570, mais l'église ne fut officiellement consacrée qu'en 1584. L'intérieur fut orné de fresques durant l'été 1600. Les fresques furent recouvertes au cours des XVIIIe et XIXe siècles, en particulier après un incendie majeur en 1819. Depuis les années 1970, des travaux ont permis la restauration de fresques originales sur le mur ouest. Dans les églises médiévales russes, il est courant de rencontrer des peintures du Jugement dernier avec des symboles de l'Apocalypse, comme sur le mur ouest de cette cathédrale. La partie supérieure dépeint Adam et Eve (l'expulsion du paradis). Sur la partie inférieure se trouve une inscription sur la peinture des fresques, ainsi qu'un motif sacré.

Église de la Dormition (1674), détail de la façade ouest, à Varzouga (Russie)

Cette vue détaillée de la façade ouest de l'église de la Dormition à Varzouga (oblast de Mourmansk) fut prise en 2001 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Le village de Varzouga est situé sur la rive sud de la péninsule de Kola, à 22 kilomètres de l'endroit où la rivière Varzouga débouche dans la mer Blanche. Au milieu du XVe siècle, Varzouga était un avant-poste notable de Novgorod, centre de commerce médiéval, dans la région de la mer Blanche. Varzouga avait également des liens étroits avec le monastère Solovetsky, l'un des principaux centres religieux du nord de la Russie. La Moscovie établit son contrôle sur les domaines de Novgorod à la fin du XVe siècle et Varzouga prit de l'importance en tant que centre de pêche. À la fin du XVIIe siècle, le village possédait des églises en bois sur les deux rives de la Varzouga. La plus impressionnante est l'église de la Dormition, construite en 1674 sur la rive droite de la rivière. Ce détail montre la transition de la structure cruciforme principale avec des gâbles à un octogone soutenant consécutivement la tour en forme de tente. La projection (poval) de la partie octogonale supérieure qui soutient le toit incliné à la base de la tour est tout particulièrement intéressante. Destiné à protéger la structure de la pluie et de la neige, cet agencement est également d'une beauté architecturale remarquable.