23 décembre 2011

Église de l'Intercession (1743, 1761), vue intérieure de l'est avec le niveau supérieur de son iconostase et son nebo (« ciel » ou plafond peint), à Liadiny (Russie)

Cette vue intérieure de l'église de l'Intercession de la Mère de Dieu en bois dans le village de Liadiny (district de Kargopol, oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1998 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. L'espace principal de l'église de l'Intercession de la Mère de Dieu, construite autour de 1762, contient une partie conservée, une iconostase à quatre registres et un magnifique plafond peint en panneaux appelé nebo (ciel). Cette vue présente le quatrième registre (les prophètes) de l'iconostase, ainsi qu'une icône du Christ Pantocrator au centre. Le plafond peint est soutenu par 12 nervures s'étendant en une légère inclinaison ascendante vers un anneau central qui encadre une image de Dieu le Père. Les 12 panneaux peints à l'huile reposent sur les nervures, sans recourir à des clous. Le panneau principal du plafond représente la crucifixion, placé au-dessus du centre de l'iconostase. À gauche de la croix se trouvent la Vierge Marie et Marie-Madeleine. À droite se trouvent Saint-Jean et Longin le Centurion. Les panneaux de gauche représentent l'archange Michel, Saint-Mathieu (avec l'ange), et l'archange Raphaël avec le jeune Tobie. Les panneaux de droite dépeignent l'archange Gabriel et Saint-Jean (avec l'aigle). Le séraphin ailé orne tous les panneaux. Les angles du plafond mettent en scène des images d'anges claironnant.

Église Saint-Jean-Chrysostome (1665), vue du sud-ouest, à Saunino (Russie)

Cette vue du sud-ouest de l'église en bois Saint-Jean-Chrysostome (près de Kargopol, oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1998 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. L'église Saint-Jean-Chrysostome, dont la structure originale date de 1665, fut construite dans un cimetière aux abords du village de Saunino. Sa forme noble illustre les meilleures traditions de l'architecture en bois du nord de la Russie. La partie principale de l'église est un cube de rondins de pin entaillés soutenant un octogone, dominé par une tour en forme de tente (shatër) revêtue de cinq rangées de planches et une coupole recouverte de bardeaux de tremble. Un grand réfectoire (trapeznaia), ajouté sur le côté ouest de l'église après la construction de la structure principale, possède son propre autel, indiqué sur le flanc sud par une coupole plus petite (visible ici). L'entrée surélevée de l'église devait à l'origine se situer sur le côté ouest, mais la reconstruction du réfectoire à la fin du XIXe siècle impliqua une nouvelle entrée à l'angle sud. Au sud de l'église se dresse un clocher hexagonal isolé peu courant, possédant également une toiture en forme de tente. L'intérieur de l'église comprend une iconostase partiellement préservée et un plafond peint (nebo) dans le style religieux traditionnel du nord de la Russie.

Cathédrale de l'Annonciation (entre 1560 et 1584), panorama du sud-ouest avec la Vytchegda, à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue du sud-ouest de la cathédrale de l'Annonciation à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1996 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Située à proximité de la confluence de la Vytchegda et de la Dvina septentrionale, la ville de Solvychegodsk (« sel de la Vytchegda ») se situe dans une région regroupant plusieurs sources salées. Au XVIe siècle, elle devint le centre de vastes opérations commerciales dirigées par les Stroganov, dont la richesse était basée sur le sel. Le patriarche de la dynastie, Anika Stroganov (1497-1570), initia le mécénat des Stroganov en apportant notamment son soutien à la cathédrale de l'Annonciation, la dernière des grandes églises maçonnées du nord de la Russie, pendant le règne d'Ivan le Terrible. Les travaux de la cathédrale débutèrent en 1560 et se terminèrent apparemment au début des années 1570, bien que la cathédrale ne fût consacrée formellement qu'en 1584. L'église ne mesure que deux travées en longueur, mais possède les cinq coupoles typiques des grandes églises russes. L'extérieur de la cathédrale était à l'origine surplombé de gâbles arrondis (zakomary), dont les contours sont encore visibles sous un toit à quatre pentes datant du XVIIIe siècle. Le grand clocher néoclassique fut ajouté entre 1819 et 1826.

Église de la Présentation de la Vierge (entre 1688 et 1693), vue du sud-ouest, à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue du sud-ouest de la cathédrale de la Présentation de la Vierge à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1999 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Cette église spectaculaire fut construite pour le monastère de la Présentation, fondé en 1565 par la famille Stroganov dans le cadre de leurs activités commerciales à Solvychegodsk. La construction débuta en 1688, avec le soutien de Grigori Stroganov qui prendra ensuite de l'importance sous le règne de Pierre le Grand. Bien que l'église ne fût consacrée qu'en 1712, la structure principale fut terminée en 1693 et certaines parties étaient déjà utilisées depuis 1691. La réalisation de l'iconostase détaillée à l'intérieur nécessita plusieurs années supplémentaires. L'église se distingue par sa décoration en pierre de calcaire (apparemment sculptée à Moscou) qui habille ses façades de briques. En plus des colonnes de pierre, des entourages de fenêtres et des coquilles (au-dessus des gâbles), les façades sont décorées de carreaux de céramique colorée. La structure est dominée par cinq coupoles baroques. Des changements extérieurs furent apportés au cours des siècles, en particulier au XVIIIe siècle, lorsque la galerie (à l'origine une terrasse ouverte) fut enfermée dans une arcade de brique et de calcaire avec une corniche ornée (maintenant obscurcie par un toit).

Cathédrale de l'Annonciation (entre 1560 et 1584), vue de l'est, à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue de l'est de la cathédrale de l'Annonciation à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1999 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Située à proximité de la confluence de la Vytchegda et de la Dvina septentrionale, la ville de Solvychegodsk (« sel de la Vytchegda ») se situe dans une région regroupant plusieurs sources salées. Au XVIe siècle, Solvychegodsk devint le centre de vastes opérations commerciales dirigées par les Stroganov, dont la richesse était basée sur le sel. Le patriarche de la dynastie, Anika Stroganov (1497-1570), initia le mécénat des Stroganov en apportant notamment son soutien à la cathédrale de l'Annonciation, la dernière des grandes églises maçonnées du nord de la Russie, pendant le règne d'Ivan le Terrible. Les travaux de la cathédrale débutèrent en 1560 et se terminèrent apparemment au début des années 1570, bien que la cathédrale ne fût consacrée formellement qu'en 1584. L'église ne mesure que deux travées en longueur, mais possède les cinq coupoles typiques des grandes églises russes. Des chapelles supplémentaires furent rattachées aux angles nord (à droite) et sud. L'extérieur de la cathédrale était à l'origine surplombé de gâbles arrondis (zakomary), dont les contours sont encore visibles sous un toit à quatre pentes datant du XVIIIe siècle.

Église de la Présentation de la Vierge (entre 1688 et 1693), vue intérieure de l'est vers l'iconostase, à Solvychegodsk (Russie)

Cette vue intérieure de la cathédrale de la Présentation de la Vierge à Solvychegodsk (oblast d'Arkhangelsk) fut prise en 1996 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Cette église spectaculaire fut construite pour le monastère de la Présentation, fondé en 1565 par la famille Stroganov dans le cadre de leurs activités commerciales à Solvychegodsk. La construction débuta en 1688 avec le soutien de Grigori Stroganov, qui prendra ensuite de l'importance sous le règne de Pierre le Grand. Bien que l'église ne fût consacrée qu'en 1712, la structure principale fut terminée en 1693 et certaines parties étaient déjà utilisées depuis 1691. L'intérieur possède un rare système de cintrage qui soutient la structure importante et ses cinq coupoles sans piliers autoportants. Cela donne l'impression d'un espace lumineux, accentué par l'absence de fresques. À la place, l'espace intérieur est dominé par une magnifique iconostase à sept niveaux, sculptée par Grigori Ivanov et mise en place en 1693. L'iconostase est constituée d'un cadre en bois doré avec un motif de vigne finement sculpté et une petite collection de statues. Les icônes furent peintes à l'huile sur toile par l'artiste Stepan Narykov (sous le mécénat des Stroganov) et présentent de fortes caractéristiques occidentales.