23 novembre 2011

Cheikh Zayed en compagnie d'autres personnes dans le cadre de la parade militaire des forces de défense

Cette photographie datant de 1962 représente le cheikh Zayed bin Sultan Al-Nahyan (1918–2004), son frère le cheikh Khalid, et plusieurs conseillers étrangers en train d'observer la parade militaire des forces de défense d'Abou Dhabi. Le cheikh Zayed, le plus jeune fils du cheikh Sultan bin Zayed bin Khalifa Al-Nahyan, devint le dirigeant d'Abou Dhabi en 1966. Abou Dhabi était à l'époque l'un des États de la Trêve, ainsi appelés en référence à la trêve ayant eu lieu au XIXe siècle entre la Grande-Bretagne et les cheikhs locaux qui étaient les souverains héréditaires des territoires bordant l'Arabie saoudite à l'ouest et le Sultanat d'Oman au sud. Ces États devinrent pleinement indépendants en 1971 et le cheikh Zayed joua un rôle clé dans la formation des Émirats arabes unis, une fédération de sept émirats qui faisaient précédemment partie des États de la Trêve. La photographie, prise par Wilson, provient de la collection du colonel Edward « Tug » Bearby Wilson conservée à la Bibliothèque nationale, Autorité d'Abou Dhabi pour la culture et le patrimoine. Le colonel Tug Wilson (1921-2009) était un officier britannique qui fut détaché dans les années 1960 auprès du gouvernement d'Abou Dhabi afin d'apporter son aide au développement des forces de défense nationale. Il était l'un des amis personnels du cheikh Zayed, avec lequel il partageait les mêmes intérêts en matière de fauconnerie et d'équitation.

Deux jeunes hommes avec des chevaux se préparant aux noces du cheikh Zayed

Cette photographie datant de 1962, prise à proximité d'Al-Ain, un oasis situé à environ 160 kilomètres à l'est de la ville d'Abou Dhabi dans l'émirat d'Abou Dhabi, représente deux jeunes hommes accompagnés de chevaux se préparant pour les noces du cheikh Zayed bin Sultan Al-Nahyan (1918–2004) et de la cheikha Fatima bint Mubarak Al Ketbi. Le cheikh Zayed devint le dirigeant d'Abou Dhabi en 1966. La photographie, prise par Wilson, provient de la collection du colonel Edward « Tug » Bearby Wilson conservée à la Bibliothèque nationale, Autorité d'Abou Dhabi pour la culture et le patrimoine. Le colonel Tug Wilson (1921-2009) était un officier britannique qui fut détaché dans les années 1960 auprès du gouvernement d'Abou Dhabi afin d'apporter son aide au développement des forces de défense nationale. Il était l'un des amis personnels du cheikh Zayed, avec lequel il partageait les mêmes intérêts en matière de fauconnerie et d'équitation.

Un fauconnier avec son faucon à proximité d'Al-Ain

Cette photographie datant de 1965 représente un chasseur accompagné de son faucon à proximité d'Al-Ain, un oasis situé à environ 160 kilomètres à l'est de la ville d'Abou Dhabi au sein de l'émirat d'Abou Dhabi. La fauconnerie est à la fois un sport et une méthode de chasse développée au fil des siècles au sein et en dehors du monde arabe. Reconnue comme étant le « sport des cheikhs », la fauconnerie fut inscrite à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO en 2010. La photographie, prise par Wilson, provient de la collection du colonel Edward « Tug » Bearby Wilson conservée à la Bibliothèque nationale, Autorité d'Abou Dhabi pour la culture et le patrimoine. Le colonel Tug Wilson (1921-2009) était un officier britannique qui fut détaché dans les années 1960 auprès du gouvernement d'Abou Dhabi afin d'apporter son aide au développement des forces de défense nationale. Il était l'un des amis personnels du dirigeant d'Abou Dhabi, le cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan (1918–2004), avec lequel il partageait les mêmes intérêts en matière de fauconnerie et d'équitation.

Peuple célébrant les noces du cheikh Zayed

Cette photographie datant de 1962 représente des personnes réunies à Al-Ain afin d'y célébrer les noces du cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan (1918–2004) et de la cheikha Fatima bint Mubarak Al Ketbi. Le cheikh Zayed devint le dirigeant d'Abou Dhabi en 1966. Al-Ain est un oasis situé à environ 160 kilomètres à l'est de la ville d'Abou Dhabi dans l'émirat d'Abou Dhabi. En tant que dirigeant d'Abou Dhabi, le cheikh Zayed mit en place un programme destiné à développer Al-Ain par le biais d'importants investissements en matière d'irrigation, de réclamation de terres désertiques et par la construction de routes et de bâtiments. La photographie, prise par Wilson, provient de la collection du colonel Edward « Tug » Bearby Wilson conservée à la Bibliothèque nationale, Autorité d'Abou Dhabi pour la culture et le patrimoine. Le colonel Tug Wilson (1921-2009) était un officier britannique qui fut détaché dans les années 1960 auprès du gouvernement d'Abou Dhabi afin d'apporter son aide au développement des forces de défense nationale. Il était l'un des amis personnels du cheikh Zayed, avec lequel il partageait les mêmes intérêts en matière de fauconnerie et d'équitation.

Qasr Al-Hosn, la forteresse du dirigeant d'Abou Dhabi

Cette photographie datant de 1965 représente Qasr Al-Hosn, le palais-forteresse traditionnel des cheikhs d'Abou Dhabi. Bâti à l'origine en tant que tour de guet aux alentours de 1761 par le cheikh Dhiyab bin Isa, il fut agrandi pour former une petite forteresse aux alentours de 1793 par son fils, le cheikh Shakhbut bin Dhiyab, et fit office de résidence permanente du dirigeant d'Abou Dhabi à cette époque. Il fut ensuite agrandi à la fin des années 1930 grâce aux revenus issus des concessions pétrolières et demeura jusqu'en 1966 le palais principal d'Abou Dhabi. Le drapeau d'Abou Dhabi suspendu dans la brise du désert combine le rouge traditionnel des émirats musulmans et le blanc, couleur que la Grande-Bretagne demanda aux États de la Trêve, dont les émirats faisaient alors partie, d'ajouter à leurs drapeaux comme preuve d'intentions pacifiques dans le cadre du Traité maritime général de 1820. La photographie, prise par Wilson, provient de la collection du colonel Edward « Tug » Bearby Wilson conservée à la Bibliothèque nationale, Autorité d'Abou Dhabi pour la culture et le patrimoine. Le colonel Tug Wilson (1921-2009) était un officier britannique qui fut détaché dans les années 1960 auprès du gouvernement d'Abou Dhabi afin d'apporter son aide au développement des forces de défense nationale. Il était l'un des amis personnels du dirigeant d'Abou Dhabi, le cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan (1918–2004), avec lequel il partageait les mêmes intérêts en matière de fauconnerie et d'équitation.

Un fauconnier en face de Qasr Al-Hosn, la forteresse du dirigeant d'Abou Dhabi

Cette photographie datant des années 1960 représente un fauconnier se trouvant en face de Qasr Al-Hosn, le palais-forteresse traditionnel des cheikhs d'Abou Dhabi. Bâti à l'origine en tant que tour de guet aux alentours de 1761 par le cheikh Dhiyab bin Isa, il fut agrandi pour former une petite forteresse aux alentours de 1793 par son fils, le cheikh Shakhbut bin Dhiyab, et fit office de résidence permanente du dirigeant d'Abou Dhabi à cette époque. Il fut ensuite agrandi à la fin des années 1930 grâce aux revenus issus des concessions pétrolières et demeura jusqu'en 1966 le palais principal d'Abou Dhabi. La fauconnerie est à la fois un sport et une méthode de chasse développée au fil des siècles au sein et en dehors du monde arabe. Reconnue comme étant le « sport des cheikhs », la fauconnerie fut inscrite à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO en 2010. La photographie, prise par Wilson, provient de la collection du colonel Edward « Tug » Bearby Wilson conservée à la Bibliothèque nationale, Autorité d'Abou Dhabi pour la culture et le patrimoine. Le colonel Tug Wilson (1921-2009) était un officier britannique qui fut détaché dans les années 1960 auprès du gouvernement d'Abou Dhabi afin d'apporter son aide au développement des forces de défense nationale. Il était l'un des amis personnels du dirigeant d'Abou Dhabi, le cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan (1918–2004), avec lequel il partageait les mêmes intérêts en matière de fauconnerie et d'équitation.