11 janvier 2010

Carte de l'Empire brésilien

Cette carte détaillée du Brésil impérial a été dressée par Niemeyer Conrado Jacob (1788-1862), d'après une carte précédente de Duarte da Ponte Ribeiro, baron de Ponte Ribeiro (1795-1878). Après avoir commencé sa carrière en tant que médecin, Ponte Ribeiro est devenu un haut diplomate pendant les premières années de l'indépendance du Brésil. Il a représenté son pays au Portugal, au Mexique, au Pérou, en Bolivie et en Argentine. Niemeyer était un ingénieur essentiellement connu pour la construction, à ses propres frais, d'une grande route reliant les différents quartiers de Rio de Janeiro ; cette route porte aujourd'hui son nom.

Carte de la Suède

Cette carte représente le Royaume de Suède à la fin du XVIIIème siècle. À l'époque, le royaume comprenait l'actuelle Suède, la Finlande, qui fut ensuite cédée à l'empire Russe en 1809. Cette carte est l'œuvre de Samuel Gustaf Hermelin (1744-1820), industriel et diplomate suédois qui pratiqua aussi la cartographie. Hermelin étudia l'exploitation minière à l'Université d'Uppsala avant de se rendre aux États-Unis pour étudier l'industrialisation. En Amérique du Nord, il contribua à l'établissement des relations diplomatiques entre la Suède et les États-Unis. Après son retour dans son pays natal, Hermelin tenta de se lancer dans l'exploitation minière en Laponie suédoise, mais ces activités ne devinrent rentables qu'après sa mort, quand les liaisons ferroviaires furent établies entre la Laponie et le sud de la Suède.

Festival musulman

Cette photographie montre des hommes et de jeunes garçons lors d'un festival musulman à Trinité-et-Tobago. La minorité musulmane de Trinidad est surtout composée de personnes dont les ancêtres furent amenés du sud de l'Asie au cours du 19ème siècle, lorsque la Trinité faisait partie de l'Empire britannique. La photographie est issue de la collection de la Bibliothèque Colomb de l'Organisation des États américains (OEA), qui compte 45 000 photographies illustrant la vie et la culture dans les Amériques. Beaucoup de photographies ont été prises par de grands photographes lors de missions de l'OEA dans des pays membres. L'OEA fut établie en avril 1948 par 21 pays de l'hémisphère occidental, qui adoptèrent une charte réaffirmant leur engagement en faveur d'objectifs communs ainsi que leur respect pour leur souveraineté respective. Depuis lors, l'OEA s'est élargie aux pays des Caraïbes anglophones, ainsi qu'au Canada. L'organisation ayant précédé l'OEA fut l'Union panaméricaine, fondée en 1910, qui à son tour s'élargit en dehors de l'Union internationale des Républiques américaines, établie lors de la première Conférence internationale des États américains en 1889-90.

Brésil

Cette première carte du Brésil est de Jacopo Gastaldi (vers 1500- vers 1565), un cartographe piémontais qui travailla à Venise et fut promu cosmographe de la République de Venise. Gastaldi produisit des cartes et illustrations pour certaines parties de Delle Navigationi et Viaggi (Navigations et voyages), une compilation d'écrits de voyage par Giovanni Battista Ramusio (1485-1557), diplomate et géographe vénitien. L'œuvre de Ramusio contenait plus de 50 mémoires, notamment les écrits de Marco Polo.

Cercle autrichien

Le Saint Empire romain germanique (962-1806) a été organisé, au début des années 1500, en dix cercles impériaux, dont chacun disposait de sa propre Diète ou Parlement, ainsi que de certaines responsabilités en matière de défense, de collecte des impôts, et d'autres fonctions. (Certains territoires de l'empire, par exemple, la Bohême et des parties de l'Italie, n'ont pas été regroupées en cercle.) Cette carte française de la fin du 18ème siècle montre le cercle autrichien, qui coïncidait largement avec les terres régies par la Maison des Habsbourg à Vienne. En plus de l'Autriche proprement dite, le cercle autrichien incluait certaines parties de l'actuelle Allemagne, Italie, Slovénie et Suisse.

Carte topographique de la vallée de Centa

Cette carte espagnole du 18ème siècle claire et magnifiquement exécutée  des alentours d'Oran dans l'extrême nord de l'Argentine était destinée à promouvoir la colonisation dans cette région. Cette carte a été préparée sur la demande de Ramón García de León y Pizarro, gouverneur et capitaine général de la province de Salta, qui a fondé Oran en août 1794, peut-être comme un avant-poste pour renforcer les revendications territoriales espagnoles le long de la frontière à l'époque hispano-portugaise. La carte montre la communauté prévue et partiellement établie d'Oran, d'autres implantations, une plantation de sucre, des terrains individuels, les rivières et ruisseaux, les routes, les limites administratives, les emplacements de sites natifs ( "Ynfieles"), ainsi que la végétation et le relief. Elle comprend un cartouche décoratif avec titre et dédicace, une légende numérotée, et une longue note sur la situation géographique et les avantages stratégiques de la région, ce qui indique que l'objectif principal de la carte était de promouvoir la colonisation. La carte est dédiée à "Rey Nuestro Señor Don Carlos IIII" (à notre seigneur le roi Charles IV).