7 mai 2009

Carte de la moitié sud de la Sibérie orientale et de certaines parties de la Mongolie, de la Mandchourie et de Sakhaline : croquis général de l'orographie de la Sibérie orientale

L'orographie est une branche de la géomorphologie qui traite de l'agencement et du caractère des collines et des montagnes. L'orographie d'une région étudie ses élévations. Ce croquis général de l'orographie de la Sibérie orientale et des zones adjacentes montre les collines, les plateaux, les plaines, les chaînes de montagnes et d'autres particularités de son relief. On y voit également les centres provinciaux et des districts, les forteresses, les villages cosaques, les postes de garde, les fabriques et les usines, les mines, les gisements d'or, les monastères, ainsi que les routes postales et rurales.

Carte des fleuves Doce et Jequitinhonha copiée à partir de documents trouvés à la Chambre des Représentants

Cette carte du XIXe siècle montre les fleuves Doce et Jequitinhonha ainsi que leurs affluents dans la partie sud-est de l'État brésilien du Minas Gerais. La carte, copiée à partir d'un original plus ancien, est l'œuvre de Raimundo José da Cunha Matos (1776-1839), un historien militaire brésilien membre fondateur de l'Institut brésilien d'Histoire et de Géographie. Bien que le Minas Gerais soit plus connu pour ses mines d'or et de diamants qui lui ont donné son nom, l'agriculture est progressivement devenue plus importante pour l'économie régionale au cours du XIXe siècle, à mesure que les mines s'épuisaient.

Province de Kutaisk

Cette carte fait partie d'une collection de souvenirs regroupant 82 cartes illustrées : une pour chaque province de l'empire russe tel qu'il était en 1856. Chaque carte présente une vue d'ensemble de la culture, de l'histoire, de l'économie et de la géographie d'une province particulière. Le recto de la carte affiche des caractéristiques distinctives telles que les rivières, les montagnes, les grandes villes et les principales industries. Le verso contient une carte de la province et son sceau, des informations sur la population, ainsi qu'une image du costume local des habitants. La province de Kutaisi (Guberniia kutaiskaia) qui figure sur cette carte occupait une partie de la Géorgie actuelle.

Parade, la Fête des Trois Rois

Cette photographie prise en Uruguay, montre des hommes habillés en rois, portant des couronnes, des capes fluides et de longues barbes, montés sur des chevaux pour saluer leurs "sujets". Tres Reyes, ou le Jour des Trois rois, célébré le 6 janvier est la date à laquelle les enfants uruguayens reçoivent traditionnellement leurs cadeaux de Noël. La photographie est issue de la collection de la Bibliothèque Colomb de l'Organisation des États américains (OEA), qui compte 45 000 photographies illustrant la vie et la culture dans les Amériques. Beaucoup de photographies ont été prises par de grands photographes lors de missions de l'OEA dans des pays membres. L'OEA fut établie en avril 1948 par 21 pays de l'hémisphère occidental, qui adoptèrent une charte réaffirmant leur engagement en faveur d'objectifs communs ainsi que leur respect pour leur souveraineté respective. Depuis lors, l'OEA s'est élargie aux pays des Caraïbes anglophones, ainsi qu'au Canada. L'organisation ayant précédé l'OEA fut l'Union panaméricaine, fondée en 1910, qui à son tour s'élargit en dehors de l'Union internationale des Républiques américaines, établie lors de la première Conférence internationale des États américains en 1889-90.

Province de Perm

Cette carte fait partie d'une collection de souvenirs regroupant 82 cartes illustrées : une pour chaque province de l'empire russe tel qu'il était en 1856. Chaque carte présente une vue d'ensemble de la culture, de l'histoire, de l'économie et de la géographie d'une province particulière. Le recto de la carte affiche des caractéristiques distinctives telles que les rivières, les montagnes, les grandes villes et les principales industries. Le verso contient une carte de la province et son sceau, des informations sur la population, ainsi qu'une image du costume local des habitants.

Discours prononcé par Monsieur Houphouët-Boigny, ministre d'État au stade Géo-André à Abidjan, le 7 Septembre 1958

Félix Houphouët-Boigny (1905-93) fut le premier président de la Côte d'Ivoire. Il prononça ce discours peu de temps avant un référendum en septembre 1958 sur l'avenir de l'Afrique occidentale française. Houphouët-Boigny traça le chemin du pays vers l'indépendance, mais appela également à la préservation de liens étroits avec la France, au sein d'une nouvelle communauté française. La Côte d'Ivoire devint de facto un protectorat français dans le cadre d'une série de traités conclus en 1843-44, et une colonie française en 1893. De 1904 à 1958, la Côte d'Ivoire fit partie de la fédération de l'Afrique occidentale française. Avec l'adoption du référendum de 1958, en décembre 1958 la Côte d'Ivoire devint une république autonome au sein de la Communauté française. Le pays devint totalement indépendant le 7 août 1960. Houphouët-Boigny servit en tant que président de 1960 jusqu'à sa mort en 1993. En tant que président, il favorisa des liens étroits avec la France et l'Occident. Il s'opposa aux plans visant à créer une fédération d'Afrique de l'ouest, en partie parce qu'il craignait que la Côte d'Ivoire relativement prospère ait à subventionner les autres membres de la fédération.