Afrique orientale et Ouganda, ou, nos dernières terres

Description

Né en Écosse, John Cathcart Wason (1848–1921) était fermier et politicien. Il émigra jeune en Nouvelle-Zélande où il devint un important propriétaire foncier et fut élu au parlement national. Il vendit en 1900 toutes ses propriétés en Nouvelle-Zélande avant de revenir en Écosse, où il fut élu au Parlement britannique. Wason s'intéressa aux affaires coloniales, et se montra en particulier préoccupé par la mauvaise gestion britannique de l'Afrique orientale britannique et du protectorat ougandais. Il les considérait comme les derniers territoires de l'Empire où la Grande-Bretagne pourrait créer des colonies prospères peuplées d'immigrés provenant des îles britanniques et conçues sur le modèle du Canada, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. Wason était irrité notamment par les informations faisant état d'une offre du gouvernement britannique de donner des terres situées en Afrique orientale britannique au Congrès sioniste mondial pour établir une colonie juive, constituée essentiellement d'immigrés d'Europe de l'Est. En 1904–1905, Wason partit en Afrique pour enquêter sur la question personnellement. Afrique orientale et Ouganda, ou, nos dernières terres est un compte-rendu de son voyage qu'il entreprit dans la majeure partie du Kenya et de l'Ouganda actuels. Le livre comporte des informations très utiles sur l'histoire de ces pays, plus précisément sur la politique britannique vis-à-vis de la colonie et de la possession des terres, ainsi que des relations avec les peuples indigènes. Le livre retrace les rencontres de Wason avec les chefs Maasaï, le roi du Buganda et son katikiro (Premier ministre), Apolo Kagwa, Monseigneur Alfred R. Tuckerand et autres personnages d'importance.

Date de création

Informations d'édition

Francis Griffiths, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

East Africa and Uganda, or, Our Last Land

Type d'élément

Description matérielle

111 pages : illustrations, avec appendice

Notes

  • Document tiré des archives de l'Uganda Society et numérisé à la Bibliothèque nationale d'Ouganda avec la collaboration de la Carnegie Corporation de New York.
  • Préface de sir Harry Johnston. Illustration à partir de photographies de M. Borup, M. Cunnington et de M. and Mme Cathcart Wason.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 4 mars 2016