Carte de la défense côtière

Description

En 1853, le commodore Matthew C. Perry de la marine des États-Unis entra dans le port de Yokohama, près d'Edo (Tokyo), avec une flotte impressionnante de navires de guerre à vapeur. Il avait pour mission d'ouvrir les portes commerciales du Japon après presque deux siècles de contact restreint avec le monde extérieur. La visite de Perry incita le shogunat Edo à reconsidérer, avec les seigneurs féodaux de la région, le mode de protection côtière et à ordonner la construction de forts autour de la baie de Tokyo actuelle. Cette carte de l'okatame (défense côtière) représente le système de défense tel qu'il était en 1852 et fournit des informations sur les étrangers arrivés au Japon depuis cette date. Collé au bas de la carte, le tableau quadrillé contient les armoiries héréditaires et les bâtons décoratifs des samouraïs (seigneurs féodaux) responsables de la protection des régions côtières sous leur contrôle administratif. La carte est orientée avec le nord pointant vers le bas à gauche, positionnant la capitale Edo dans l'angle inférieur gauche. À l'origine, le shogunat avait prévu de construire onze forts, mais seuls cinq furent terminés. Les forts et leurs dimensions sont également représentés dans l'angle inférieur gauche, entre les flottes étrangères et la capitale.

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

神国伏夷武徳安民 御固泰平鑑

Type d'élément

Description matérielle

1 carte : impression au bloc de bois, couleur ; 30 x 83 centimètres, pliée dans les couvertures 17 x 11 centimètres.

Notes

  • La carte n'est pas dessinée à l'échelle.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 16 octobre 2012