Le canon de la médecine

Description

Al-Husayn Ibn Abdullah Ibn Sīnā (980–1037), plus connu sous le nom latinisé d'Avicenne, est né près de Boukhara, en Perse (en actuel Ouzbékistan). Il fut le plus éminent et le plus influent de tous les érudits, scientifiques et philosophes islamiques du monde médiéval. Il était avant tout médecin, mais également astronome, chimiste, géologue, psychologue, philosophe, logicien, mathématicien, physicien et poète. Son Al-Qānūn fī al-ṭibb (Le canon de la médecine) devint la référence faisant autorité sur la médecine au Moyen Âge, non seulement dans le monde islamique, mais également en Europe, avec ses traductions en latin. Le manuscrit du canon complet est présenté ici, en cinq parties. Le colophon indique que cet exemplaire fut réalisé en 1006 après l'Hégire (1597 apr. J.-C.) par Abd al-Karim al-Qutbi al-Hanafi. Le manuscrit est écrit en caractères nakshi de taille moyenne. Le texte, qui comporte 39 lignes par page, est bordé de lignes dorées. Les mots-clés et les titres sont écrits à l'encre rouge, bleue et dorée. La fin de l'ouvrage est constituée de deux feuilles de notes en arabe et en persan. Le manuscrit fut offert par Harvey Cushing (1869–1939), neurochirurgien diplômé de Yale, dont la collection de livres médicaux rares constitue une partie essentielle de la bibliothèque d'histoire de la médecine située au cœur de la bibliothèque médicale Harvey Cushing/John Hay Whitney de l'Université de Yale.

Dernière mise à jour : 11 mai 2015