La réponse d'Ahmad al-Bakayi à la lettre de l'émir Ahmed, souverain de l'émirat de Macina

Description

Timbuktu (aujourd'hui Tombouctou, au Mali) fut fondée aux environs de 1100, pour servir de carrefour aux échanges commerciaux à travers le désert du Sahara. Ce fut également un très grand siège de l'enseignement islamique à partir du XIVe siècle. Les bibliothèques de Tombouctou contiennent de nombreux manuscrits importants, dans différents styles d'écritures arabes, écrits et copiés par des scribes et des érudits locaux. Ces œuvres représentent la contribution la plus célèbre et durable de la ville à la civilisation islamique et mondiale. Ce document est la réponse au souverain de Massina (aujourd'hui Macina), l'émir Ahmed, qui ordonna l'arrestation de l'explorateur allemand reconnu, Heinrich Barth (1821–1865), soupçonné d'espionnage pour le compte des Britanniques. Il existe deux copies de cet ouvrage : une version courte et une version longue. Cette dernière contient des informations qui n'apparaissent pas dans la version courte. La version longue est présentée ici. L'auteur de la réponse cite la loi islamique pour soutenir que l'arrestation de l'explorateur est illégale et refuse d'obéir à l'émir. L'érudit indique qu'un non-musulman entrant en paix dans le domaine des musulmans est protégé et ne peut pas être arrêté, ni avoir son bien confisqué ou être autrement entravé.

Dernière mise à jour : 28 avril 2015