Le manège de Guillaume : « Aux portes de Paris, mon armée est défaite…»

Description

Cette affiche de propagande de la Première Guerre mondiale, créée par Kazimir Malevitch (1878–1935), représente l'armée allemande vaincue par les alliés aux alentours de Paris durant l'automne 1914. À droite, les soldats allemands sont tués par les tirs de barrage de l'artillerie. Les coups de feu jaillissent de derrière les murs de la ville de Paris, visible en haut à gauche. Au centre, le Kaiser Guillaume II assiste impuissant à l'effondrement de l'offensive allemande. Vladimir Maïakovski composa les vers qui apparaissent sous l'image : « Aux portes de Paris, mon armée est défaite, alors que je tourne en rond impuissant ». Au début de la guerre, plusieurs artistes avant-gardistes russes, notamment Maïakovski, Malevitch et Aristarkh Lentoulov, formèrent le groupe Segodnyashnii Lubok (Loubok d'aujourd'hui), qui produisit des affiches et des cartes postales satiriques antiallemandes et antiautrichiennes pour soutenir l'effort de guerre russe. Le groupe tire son nom des gravures populaires russes traditionnelles appelées loubki, qui combinaient narrations et images simples inspirées de contes populaires. Ces artistes adaptèrent le style du loubok aux affiches. Ces dernières, désormais facilement accessibles aux masses, permettaient de renforcer de façon efficace le moral de la nation. Malevitch, qui naquit en Ukraine, étudia l'art à Kiev et à Moscou. Après le réalisme, l'impressionnisme et le cubisme, il s'essaya à ce qu'il appela le « suprématisme », basé sur les couleurs et les formes géométriques pures. Malevitch expliqua sa théorie du suprématisme dans des essais et l'appliqua à des œuvres visuelles, notamment des décors de scène qu'il créa pour Mystère bouffe, pièce de théâtre de 1918 écrite par Maïakovski. Après la Révolution russe de 1917, Malevitch occupa des postes d'enseignement et administratifs importants, mais il fut vivement critiqué après que le gouvernement soviétique condamna l'art moderniste et abstrait, et le considéra comme décadent et bourgeois. Si ses œuvres tombèrent un temps dans l'oubli, il est aujourd'hui reconnu comme l'un des artistes majeurs du XXe siècle.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Segodnyashnii Lubok, Moscou

Langue

Titre dans la langue d'origine

Вильгельмова карусель: «Под парижем на краю Лупят армию мою...»

Type d'élément

Description matérielle

1 image chromolithographique

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017