Carte des États-Unis d'Amérique : avec les possessions britanniques et espagnoles limitrophes, 1816

Description

Cette carte de John Melish (1771-1822) datant de 1816 est la première à représenter les États-Unis comme État continental, s'étendant de l'océan Atlantique au Pacifique. Melish était un Écossais qui voyagea grandement dans les États-Unis entre 1806 et 1807. En 1809, il retourna s'installer définitivement à Philadelphie où il se fit connaître en tant que « géographe et éditeur » et fonda la première société d'édition américaine consacrée à la publication de cartes. Dans une brochure accompagnant cette carte, Melish explique qu'à l'origine, il pensait la terminer à la ligne continentale de partage des eaux. Il décida de l'étendre jusqu'à l'océan Pacifique car « une partie de ce territoire appartient indéniablement aux États-Unis ». En 1816, une large portion de la partie occidentale des États-Unis actuels était sous contrôle espagnol, mais la jeune république revendiquait le territoire orégonais. Cette revendication était renforcée par l'expédition de Lewis et Clark, qui avait atteint le Pacifique en 1805, et par la chaîne de postes fortifiés de commerce de fourrure du commerçant new-yorkais John Jacob Astor, qui s'étendait de la rivière Missouri à l'embouchure du fleuve Columbia. La carte de Melish devint célèbre et fut utilisée dans la négociation de traités avec les pouvoirs européens concernant les futures frontières des États-Unis.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

J. Melish, Philadelphie

Langue

Titre dans la langue d'origine

Map of the United States of America: With the Contiguous British and Spanish Possessions, 1816

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte : colorée à la main ; 88 x 145 centimètres

Notes

  • Échelle 1:3 900 000. Relief représenté par des images.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 février 2015