Commentaire sur le Compendium d'astronomie simple

Description

Cet ouvrage est un commentaire sur Mulahhas fī al-Hay'a Al-Basīta (Compendium d'astronomie simple), traité d'astronomie théorique de Maḥmūd ibn Muḥammad Jighmīnī. Mathématicien et astronome perse réputé, Jighmīnī naquit dans le village de Jaghmīn dans la région du Khwarizm, en Ouzbékistan actuel. Il mourut en 1221 environ au cours de la terrible conquête du Khwarizm par les Mongols. Plusieurs commentaires populaires furent écrits sur ce traité. Une note écrite à la main par un ancien propriétaire sur la couverture indique : « Ceci est un commentaire du manuel d'al-Jighmīnī sur l'astronomie, rédigé par Al-sayyid Shams al-Dīn al-Samarqandī pour le sultan Ulugh Beg ibn Shāhrukh ibn Amīr Taymūr Gurkān, puisse notre Seigneur les bénir. » L'attribution de ce commentaire à Shams al-Dīn al-Samarqandī pose un problème chronologique, car le seul astronome connu par ce nom fut actif plus d'un siècle et demi avant l'ère d'Ulugh Beg. Cette erreur est confirmée par le texte du manuscrit lui-même, qui est clairement une copie du commentaire très populaire de Qāḍīzāda al-Rūmī (Ṣalāh al-Din Mūsā ibn Muḥammad, 1364–1436). Qāḍīzāda fut l'un des principaux astronomes du célèbre observatoire de Samarcande, sous le patronage de l'astronome et dirigeant Ulugh Beg. En effet, un des ouvrages encore existants de Qāḍīzāda est un commentaire, également dédié à Ulugh Beg, sur Ashkāl al-ta’sīs (Formes de la fondation) de Shams al-Dīn al-Samarqandī. On ignore comment le nom de l'auteur de l'ouvrage sur lequel Qāḍīzāda écrivit un commentaire fut associé au commentaire de Qāḍīzāda sur l'œuvre de Jighmīnī. Réalisé en caractères nasta'liq, le manuscrit contient de nombreuses figures dessinées à l'encre noire et rouge, ainsi que d'abondantes notes de marge en arabe.

Dernière mise à jour : 8 mars 2016