J. & J. Reakirt, entrepôt de pharmacie en gros : médicaments, produits chimiques, peintures et teintures. Angle sud–est de Third Street et de Callowhill Street, à Philadelphie

Description

Ce tirage publicitaire de 1846 montre le bâtiment à deux étages et demi de J. & J. Reakirt, pharmacie en gros située sur le bloc 200 de Callowhill Street, à Philadelphie. Les enseignes annoncent : « Médicaments, produits chimiques, peintures, huiles, verrerie et teintures », « Céruse et vitrage aux prix les plus bas des fabricants », « Peintures, huiles et vernis » et « Alun, garance, bois de campêche et de santal, indigo, cuivre, bois jaune et térébenthine ». Des clients, visibles par les portes d'entrée, se tiennent aux comptoirs à l'intérieur du magasin. Les vitrines sont décorées de pots et de carafes exposés en rangées. Des caisses et des tonneaux, dont certains sont marqués, sont alignés sur le trottoir. Devant la façade latérale du magasin, un employé contrôle une liste de marchandises, tandis qu'un charretier décharge son chariot tiré par un cheval. Un énorme mortier d'apothicaire et son pilon sont suspendus à l'angle du bâtiment. Un indicateur d'assurance incendie est visible au–dessus de l'enseigne indiquant « Entrepôt de pharmacie en gros ». Joseph Reakirt exploita l'affaire jusqu'en 1838 seulement, lorsqu'il s'associa à John Reakirt, qui en assuma la direction exclusive en 1859. Cette illustration est de Matthias Shirk Weaver. Né en 1816 environ, probablement à New Holland, en Pennsylvanie, Weaver s'installa à Philadelphie en 1838 pour étudier l'art à l'Académie des Beaux–Arts de Pennsylvanie. Pour subvenir à ses besoins, il travailla en tant qu'artiste lithographe, principalement avec l'imprimeur Thomas S. Sinclair, produisant de grandes publicités pour des entreprises de Philadelphie, des portraits, des certificats d'adhésion, des illustrations pour livres, des couvertures de partition musicale et des cartes. Il quitta Philadelphie pour l'Ohio en 1845, où il mourut de la consomption (tuberculose) en 1847. Le tirage présenté ici fut réalisé par Thomas S. Sinclair, un des premiers lithographes de Philadelphie du XIXe siècle.

Dernière mise à jour : 19 août 2015