Une lumière guidant les Indiens

Description

Lucerna yndyca (Une lumière guidant les Indiens) est un manuscrit datant d'entre 1715 et 1722. Il contient un dictionnaire castillan–quechua et des passages choisis des Évangiles traduits du latin en quechua, langue andine prédominante à l'époque de la conquête espagnole. L'auteur, Esteban Sancho de Melgar y Santa Cruz, a annoté le texte de commentaires. Melgar, universitaire de la fin du XVIIe siècle, est connu pour son ouvrage Arte de la Lengua General de Inga Llamada Qquechhua (L'art de la langue générale appelée quechua) qui fut publié à Lima en 1691. Le présent manuscrit, aujourd'hui conservé à la Bibliothèque nationale de Colombie, ne fut jamais publié. Ce précieux document met en évidence les moyens linguistiques utilisés pour développer l'évangélisation en quechua. Le manuscrit est dédié à Antonio de Soloaga, archevêque de Lima au début du XVIIIe siècle. L'ouvrage contient une préface décrivant le vocabulaire nécessaire pour prêcher et écouter les pénitents pendant la confession, suivie du dictionnaire, puis d'un index des Évangiles. Il inclut également les règles d'orthographe et de prononciation du quechua (appelé yndyca ou inca). Melgar utilisa le dictionnaire de Diego González Holguín de 1608 comme base pour son ouvrage, le réorganisant et ajoutant ses propres conventions orthographiques.

Dernière mise à jour : 19 mars 2013