Une étude de la langue saliba

Description

Ce manuscrit de 1790 contient une grammaire et un glossaire partiel de la langue saliba, compilés par un auteur inconnu à San Miguel del Macuco (aujourd'hui Orocué, en Colombie) et utilisés par les missionnaires jésuites. Une note sur le manuscrit indique : « Sur ordre royal de notre monarque catholique Charles IV, que Dieu le garde, exigeant une érudition et une intelligence supérieures du dictionnaire ». Le manuscrit inclut également une lettre du frère Clément de Saint-Xavier adressée à Charles IV, dans laquelle il stipule qu'il a demandé que le dictionnaire de langue saliba, recommandé par le père Gumilla dans son El Orinoco Ilustrado, soit utilisé par les missionnaires religieux établis dans les plaines. La référence concerne le Jésuite José Gumilla. Ce dernier écrivit en 1731 El Orinoco Ilustrado (L'Orénoque illustré), qui fut par la suite publié à Madrid. Le titre général du présent ouvrage indique clairement qu'il repose sur un dictionnaire antérieur, ici largement révisé et corrigé. Le saliba était parlé par un groupe ethnique vivant le long de la partie centrale du fleuve Orénoque, en Nouvelle-Grenade (vice-royauté espagnole qui incluait l'intégralité ou une partie de la Colombie, de l'Équateur, du Panama et du Venezuela actuels)

Dernière mise à jour : 19 mars 2013