Les douze dames de rhétorique

Description

Le manuscrit intitulé Les douze dames de rhétorique contient la correspondance littéraire entre Jean Robertet, secrétaire du duc de Bourbon Jean II, Georges Chastelain, historiographe de Philippe le Bon de Bourgogne, et Jean de Montferrant, conseiller et chambellan à la cour de Bourgogne. Écrites entre 1464 et 1465, les 19 lettres en français et en latin s'intéressent à la poésie. Elles sont accompagnées d'une série de descriptions en vers des douze dames de compagnie de Dame rhétorique. Seules cinq copies de ce texte, élaborées immédiatement après la rédaction de l'original, ont été conservées. Trois d'entre elles furent ornées d'enluminures à Bruges. Ce manuscrit, décoré de 15 miniatures d'une demi-page, appartenait à Philippe de Clèves et lui a probablement été offert par son père. Peu avant 1777, le prince-électeur Charles Théodore de Bavière de la maison de Palatinat-Sulzbach acquit le manuscrit et le pourvu d'une nouvelle reliure. Entre 1803 et 1804, une partie de la bibliothèque des électeurs du Palatinat, la Bibliothèque palatine de Mannheim, et notamment ce précieux manuscrit, fut transférée à Munich. Ce manuscrit est désormais conservé à la Bibliothèque d’État de Bavière.

Dernière mise à jour : 5 janvier 2017