L'amour, cruel tyran

Description

Cette version de la cantate solo Crudel tiranno Amor (L'amour, cruel tyran) de Georg Friedrich Haendel (1685–1759), longtemps restée inconnue, est réapparue avec la découverte récente d'un manuscrit original complet parmi les nombreux biens posthumes conservés dans le département de musique de la Bibliothèque d'État de Bavière. Elle faisait partie d'un recueil de 18 manuscrits qui appartenait au célèbre historien culturel, musicographe et romancier Wilhelm Heinrich von Riehl (1823–1897). Cette découverte sensationnelle du musicologue Dr. Berthold Over date de 2004. Ce dernier a pu déterminer que la cantate italienne anonyme du manuscrit était l'œuvre de Haendel, écrite de sa main. Le manuscrit de Munich transmet la cantate complète sur 11 pages. Toutefois, au lieu d'être adaptée pour un soprano solo, deux hautbois, des cordes et une basse continue, comme décrit dans le catalogue thématique de Haendel (HWV 97), la voix soliste est accompagnée d'un seul instrument à clavier. De nombreux détails musicaux de cette version pour orchestre s'écartent de la tradition d'origine déjà connue de l'œuvre. La version originale fut probablement jouée en public pour la première fois au Théâtre du Roi à Londres, le 5 juillet 1721, tandis que cette version fut écrite beaucoup plus tard, vraisemblablement en 1738 ou à cette période.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Crudel tiranno Amor

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

49r-54r feuillets : 28,5 x 22,5 centimètres. Partition manuscrite originale ; voix et piano

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d’État de Bavière : Mus.ms. 4468

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 3 juillet 2014