Évangéliaire

Description

Ce manuscrit fut réalisé au monastère de Saint-Gall en Suisse orientale entre la fin du IXe et le début du Xe siècle. Son style de décoration caractéristique permet de l'attribuer au groupe de manuscrits dit « Sintram », d'après le scribe et calligraphe du même nom, actif à Saint-Gall au IXe siècle et dont l'écriture fut connue et admirée en Europe. Cette décoration comprend une écriture impressionnante en majuscules (carrées) monumentales, dont le remplissage des espaces est doré et argenté, des majuscules rustiques sur deux lignes, et une écriture onciale ou des lettres capitales monumentales dorées au début des textes. Les tables de canons sont constituées de rangées d'arcades, dessinées à l'encre rouge et ornées de motifs géométriques et à fleurs bleu vif, dorés et argentés. Les nombreuses initiales sont généralement décorées d'entrelacs ou de motifs animaliers ou à fleurs, dorés ou argentés. Toutefois, les miniatures de ce manuscrit ne sont pas caractéristiques de la célèbre école carolingienne de Saint-Gall et ont été liées aux exemplaires de l'école de la cour de Charles le Chauve (823–877). Deux des portraits des évangélistes, ceux de Marc et de Jean, ont été préservés et constituent des exemples raffinés de la peinture carolingienne.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Evangeliarium

Type d'élément

Description matérielle

152 feuilles, parchemin : illustrations ; 29,5 × 22,5 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d’État de Bavière : Clm 22311

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 11 août 2017