La Colonne brûlée. Constantinople (Turquie)

Description

Ce photochrome de la Colonne brûlée, à Constantinople (aujourd'hui Istanbul), est extrait de « Regards sur les habitants et les sites de Turquie », du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Dans l'édition de 1911 de son ouvrage La Méditerranée, ses ports et ses routes maritimes : manuel pour voyageurs, Baedeker décrit cette structure, construite en pierre apportée d'Héliopolis, en Égypte, comme une « grande colonne de porphyre [...] érigée par Constantin sur l'ancienne « voie triomphale » pour marquer le centre de son forum ». Jusqu'en 1106, la colonne portait une statue de bronze de l'empereur qui fonda la ville et la rebaptisa d'après lui-même. La colonne fut placée sur une colline en l'an 330 pour évoquer Rome et ses sept collines, et associer l'ancienne capitale de l'empire à la « nouvelle Rome ». Le Grand bazar, quartier à part entière de la ville, est situé juste à côté de la Colonne brûlée.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Detroit Photographic Company, Détroit (Michigan)

Titre dans la langue d'origine

The Burnt Column, Constantinople, Turkey

Type d'élément

Description matérielle

1 impression photomécanique : photochrome, couleur

Notes

  • La Detroit Photographic Company a démarré en tant que maison d'édition photographique à la fin des années 1890, lancée par l'homme d'affaires et éditeur de Détroit, William A. Livingstone Junior, et par le photographe et éditeur de photos Edwin H. Husher. Ils obtinrent l'exclusivité des droits d'utilisation du procédé suisse « Photochrom » servant à convertir les photographies noir et blanc en images couleur et à les imprimer par photolithographie. Ce procédé novateur permit la production en série de cartes postales, tirages, et albums en couleur vendus sur le marché américain. La maison d'édition est devenue la Detroit Publishing Company en 1905.
  • Tirage n° « 6191 ».

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 12 février 2016