Le ravin, II. El Cantara (Algérie)

Description

Ce photochrome d'El Cantara (aujourd'hui El Kantara), en Algérie, est extrait de « Regards sur les habitants et les sites d'Algérie », du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Les Romains construisirent à El Cantara une forteresse, et leur pont existait encore au XIXe siècle. Dans l'édition de 1911 de son ouvrage La Méditerranée, ses ports et ses routes maritimes : manuel pour voyageurs, Baedeker écrit que la ville était « une des principales étapes des caravanes dans l'est de l'Algérie », et qu'elle devait son importance et sa renommée aux « immenses gorges de l'oued el-Kantara, appelée Foum es sahara (bouche du désert) par les autochtones ». Le ravin sur la photographie présentée ici « surgit d'une région alpine sauvage entre les deux pans de rochers calcaires rouges des djebel Gaous et djebel Essor, telle une oasis de palmiers très pittoresque, […] et il dévale jusqu'au Sahara ».

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Detroit Photographic Company, Détroit (Michigan)

Titre dans la langue d'origine

The Ravine, II, El Cantara, Algeria

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 impression photomécanique : photochrome, couleur

Notes

  • La Detroit Photographic Company a démarré en tant que maison d'édition photographique à la fin des années 1890, lancée par l'homme d'affaires et éditeur de Détroit, William A. Livingstone Junior, et par le photographe et éditeur de photos Edwin H. Husher. Ils obtinrent l'exclusivité des droits d'utilisation du procédé suisse « Photochrom » servant à convertir les photographies noir et blanc en images couleur et à les imprimer par photolithographie. Ce procédé novateur permit la production en série de cartes postales, tirages, et albums en couleur vendus sur le marché américain. La maison d'édition est devenue la Detroit Publishing Company en 1905.
  • Tirage n° « 6232 ».

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 4 septembre 2013