Le début pour l'homme studieux et la fin pour l'homme partial

Description

Muhammad ibn Ahmed ibn Rushd (également connu sous le nom latin d'Averroès, 1126–1198 apr. J.-C., 520–595 après l'Hégire) fut un polymathe musulman et le philosophe le plus éminent de l'Espagne arabe. Il naquit à Cordoue dans une famille respectée et connue pour son dévouement au service public. Bien que mieux connu en Occident pour ses commentaires sur la philosophie aristotélicienne, Ibn Rushd a également écrit des œuvres sur un large domaine de sujets, de l'astronomie à la théorie de la musique, en passant par la jurisprudence islamique. Il fut le défenseur de la raison et de la philosophie contre les érudits religieux dénigrants tels qu'Al-Ghazali. Il soutenait que la religion et la philosophie sont compatibles, et que les deux peuvent mener à la vérité. Il mourut à Marrakech, au Maroc. Bidāyat al-Mujtahid wa Nihāyat al-Muqtaṣid (Le début pour l'homme studieux et la fin pour l'homme partial) est peut-être son œuvre la plus importante dans le domaine de la jurisprudence, notamment dans l'école malikite de pensée et de droit religieux au sein de l'islam sunnite, à laquelle il appartenait.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

La nouvelle bibliothèque, Le Caire

Langue

Titre dans la langue d'origine

بداية المجتهد و نهاية المقتصد

Type d'élément

Description matérielle

402 pages

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 12 août 2016