Ambassade auprès des cours orientales de la Cochinchine, du Siam et de Muscat

Description

En 1832, le président des États-Unis Andrew Jackson, sur les conseils du Secrétaire à la marine Levi Woodbury, envoya Edmund Roberts comme « agent spécial du gouvernement » en Asie afin de négocier des traités commerciaux et d'amitié avec les pays de la région. L'objectif consistait à développer les échanges commerciaux entre ces pays et les États-Unis. Du début de l'année 1832 au mois de mai 1834, Roberts parcourut le globe à bord de l'aviso de la marine américaine Peacock. Durant son voyage, il parvint à négocier des accords avec le sultan de Muscat (Oman) et le roi du Siam (Thaïlande), mais pas avec la Cochinchine (actuel Vietnam). Ambassade auprès des cours orientales de la Cochinchine, du Siam et de Muscat est le récit de ce voyage raconté par Roberts. Outre le compte-rendu détaillé de ses discussions avec les trois cours concernées par sa mission, le livre contient les descriptions d'autres pays où le Peacock fit escale, dont le Brésil, l'Uruguay, les Philippines, la Chine, Singapour et l'Indonésie. L'annexe comprend plusieurs documents intéressants, notamment des tableaux de statistiques sur le commerce, un traité sur le thé et sa consommation, un essai sur le peuple Semang de la péninsule malaise et la traduction d'une lettre du sultan de Muscat adressée au président des États-Unis.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Harper & Brothers, New York

Langue

Titre dans la langue d'origine

Embassy to the Eastern Courts of Cochin-China, Siam, and Muscat

Type d'élément

Description matérielle

432 pages ; 21 centimètres

Ressources externes

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 10 janvier 2014