Ishinpō

Description

Ishinpō, l'encyclopédie japonaise de médecine chinoise, fut compilée par l'auteur japonais Tanba Yasunori (912–995) au cours de la période Heian. Il s'agit d'un travail de rassemblement d'extraits provenant de plus de 200 ouvrages sur la médecine traditionnelle chinoise datant des dynasties Sui et Tang (581–907) comprenant environ 10 000 éléments. Il permet de préserver un grand nombre de traditions médicales provenant de livres qui ont été perdus depuis. Il s'agit aussi du tout premier ouvrage médical existant au Japon. Initialement divisé en 30 juan, il fut publié en 982 et présenté à l'empereur japonais en 984. Tanba réunit des documents provenant d'ouvrages médicaux chinois qui comprenaient des classiques de la médecine, des sources sur les médicaments et les formules de médicaments, des régimes sexuels et des thérapies alimentaires, ainsi que des soutras bouddhistes, des dessins de talismans et des écrits. L'ordre et l'organisation des documents rassemblés diffèrent de ceux des ouvrages chinois, reflétant les différences entre les deux communautés médicales. Une fois l'ouvrage achevé, Tanba en présenta un exemplaire écrit à la main à la cour impériale et un autre exemplaire au plus haut fonctionnaire, Fujiwara Michimichi. Ce dernier exemplaire fut appelé l'édition d'Uji. En 1154, un intellectuel japonais ajouta de la ponctuation à l'exemplaire impérial en consultant l'édition d'Uji. Le livre fut ensuite conservé dans la collection impériale et circula très peu. La plupart des autres exemplaires en dehors de la cour impériale furent utilisés par les générations suivantes de la famille Tanba, copiés génération après génération ou publiés sous d'autres titres. Un autre exemplaire manuscrit dont les volumes sont incomplets est conservé au temple de Nannaji à Kyoto. En 1573, le shogun Tokugawa Iemitsu remit la copie impériale de 30 juan à Nakarai Zuisaku, qui rendit publics 22 juan. En 1854, première année de l'ère Ansei, le shogun Tokugawa ordonna à la famille Nakarai de transmettre ce trésor à l'Académie médicale d'Edo pour qu'il soit examiné et reproduit, afin que l'ouvrage soit enfin donné à connaître au monde. Cet exemplaire est une version préliminaire écrite à la main provenant de la collection privée de la famille Tanba, datée de la troisième année de l'ère Bunsei (1856). Il comporte 20 juan dans neuf dossiers. La préface fut écrite par Izawa Nobusada de Fukui-han (datée elle aussi de 1856). Un post-scriptum de Tanba Motozane, daté de la troisième année de l'ère Kansei (1791), donne une brève description de sa publication et de sa diffusion dans le pays, et désigne Ishinpō comme « le premier classique de notre pays ».

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

日本東京康氏傳鈔古寫本, Tokyo, au Japon

Langue

Titre dans la langue d'origine

醫心方

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

20 juan en 20 volumes

Notes

  • Exemplaire manuscrit

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017